Deux corps retrouvés dans une piscine: «Toutes les hypothèses sont ouvertes»

3 contributions
Publié le 26 juin 2012.

FAITS-DIVERS - Les deux corps des enfants disparus samedi soir, ont été retrouvés mardi matin dans la piscine de la maison où ils se trouvaient...

Deux corps ont été retrouvés ce mardi matin vers 9h15 dans une piscine. Il s'agit des deux enfants disparus samedi soir à Eysines.

La police et le procureur de la République de Bordeaux ont confirmé que les deux enfants, Erane et Andy, deux cousins âgés de sept ans, ont été retrouvés dans la piscine de la maison d'où ils avaient disparu. L'eau très sale de la piscine pourrait expliquer qu'ils n'aient pas été repérés avant, malgré d'intenses recherches. «Mais toutes les hypothèses restent ouvertes, estime Pierre-Marie Bourniquel, DDSP de la Gironde. Les corps pouvaient se trouver au fond de la piscine, ou ils ont pu être placés après, on ne peut rien exclure.» Le chef de la police relève que «plusieurs passages ont été effectués dans la maison et aux alentours, et que les chiens renifleurs ne sont pas allés dans la piscine. Des hélicoptères ont également survolé la circonscription, scrutant toutes les piscines du secteur, et n'ont rien remarqué.»

Christine Bost, maire PS d'Eysines, s'est également rendue sur les lieux dans la matinée. «Je ne peux pas imaginer que la piscine n'ait pas été sondée. Il est évident que les recherches ont commencé par là. Toutes les pistes sont possibles, y compris la piste criminelle. Ici c'est l'horreur absolue, l'effroi.»

Les autopsies des deux victimes auront lieu mardi après-midi, et les résultats devraient être connus en début de soirée. Les enquêteurs, arrivés sur place vers 10h30, continuaient d'interroger en fin de matinée les parents des victimes dans la maison, située impasse André-Blanc.

200 policiers ont participé aux recherches

« Deux cents fonctionnaires de police aidés de chiens pisteurs et de sapeurs-pompiers», ont participé aux recherches depuis ce week-end, a expliqué le préfet délégué à la sécurité, Hubert Weigel, lundi soir. Les chiens ont pu retracer le chemin emprunté par les enfants, deux cousins âgés de 7 ans. Les fouilles se sont concentrées, lundi, sur les milieux boisés de la commune de l’agglomération bordelaise.

Les deux enfants semblaient frustrés de n'avoir pu se baigner

Les deux cousins participaient à une fête d’anniversaire familiale, samedi. Leurs parents les croyaient en train de jouer au ballon quand ils ont trouvé le portail de la maison ouvert et constaté leur disparition. Des vérifications ont eu lieu aux domiciles de personnes mises en cause dans des affaires de pédophilie et d’agression sexuelle, sans succès et l’appel à témoin lancé ce week-end n’a pas encore permis d’obtenir d’éléments décisifs. Lundi, le lac de Bordeaux, assez éloigné du lieu de la disparition, a été sondé puisque « les enfants ont semblé frustrés de ne pas pouvoir se baigner », a précisé le préfet délégué à la sécurité. Les recherches se sont poursuivies dans la nuit de lundi.

«Les agents municipaux des espaces verts, qui connaissent bien la commune d’Eysines» ont prêté main-forte aux policiers et aux CRS dans leurs recherches, a expliqué lundi Christine Bost, maire d’Eysines. Des citoyens et des élus de la commune sont aussi venus grossir les rangs des forces de l’ordre afin de ratisser chaque bosquet. «Au total une cinquantaine de personnes sont venues en renfort », précise la maire d’Eysines.

Une vingtaine de rues ont été explorées autour de la maison (impasse André Blanc) où les enfants ont passé la soirée de samedi. Une enquête de voisinage a été menée et les piscines ont été vérifiées dans ce quartier résidentiel. « Il y a beaucoup d’émotion chez tout le monde ». Les familles des deux jeunes garçons ont été prises en charge par un psychologue.

A Bordeaux, Elsa Provenzano
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr