Alain Juppé à Bordeaux, le 12 juin 2012
Alain Juppé à Bordeaux, le 12 juin 2012

Mickaël Bosredon

Le maire de Bordeaux Alain Juppé (UMP) a indiqué mercredi matin dans un communiqué qu’il «n’ira pas soutenir M.Garraud avant le deuxième tour de l’élection législative.» Le candidat de l’UMP dans la dixième circonscription de la Gironde (Libournais) avait indiqué mardi «s'interroger sur le maintien d'un cordon sanitaire autour du Front National». «Sur le terrain, nous, élus de la Droite populaire, entendons sans arrêt la question suivante de la part des sympathisants de droite: Quand est-ce que vous vous entendrez avec le FN?»

Dans son communiqué, le maire de Bordeaux précise avoir «pris connaissance des dernières déclarations de Jean-Paul Garraud» et dit «désapprouver fermement ces propos en totale contradiction avec la position du bureau national de l’UMP.»

La veille, lors d’une conférence de presse, Alain Juppé avait redit être opposé à toute alliance avec le Front National. «On connaît ma position vis-à-vis de ce parti, elle n’a pas changé depuis des années» avait-il insisté, ajoutant en revanche vouloir s’adresser aux électeurs qui avaient voté pour le parti de Marine Le Pen au premier tour, afin de faire barrage au PS au second tour. «J’ai toujours considéré que les électeurs du FN étaient des Français comme les autres, ce ne sont pas des pestiférés.»

Arrivé derrière le PS Florent Boudié à l’issue du premier tour, Jean-Paul Garraud est en grande difficulté pour sa réélection dans sa circonscription.