Vue d'une maison d'architecte à Bordeaux
Vue d'une maison d'architecte à Bordeaux - S.ortola/20minutes

Elsa Provenzano

L'événement e tient pour sa 12e édition du 15 au 17 et du 22 au 24 juin. Après avoir sélectionné sur le site internet dédié de ces Journées les habitations qu’on souhaite visiter, on peut s’inscrire et payer (deux euros) en ligne. « On choisit des projets d’architectures contemporaines qui font la part belle au volet écologique et qui pensent un aménagement intérieur pour les petits espaces », explique Noémie Laurens, coordinatrice nationale de la manifestation. Du studio à la maison, le prix des réalisations proposées à la visite commence à 150 000 euros. Sur l’Aquitaine, 22 maisons d’architectes ouvrent leurs portes et 8 sur Bordeaux.

"La terrasse sert de pergola à la suite parentale"

Parmi celles-ci, un habitat partagé en plein cœur du quartier de la Victoire à Bordeaux, crée par l’agence d’architectes Why. « Sur un ancien garage de 70 m², on a fait deux maisons de 100m2 habitables chacune », raconte Diane Cholet. Elle est associée avec Fabienne Lagarrigue et Julien Vincent au sein de l’agence Why et occupe la maison avec son mari et ses enfants. La maison est en ossature bois et dispose de nombreux aménagements extérieurs. La terrasse principale qui fait environ 30 m² est commune aux deux maisons. « Avec un mur au milieu, aucune des deux habitations n’aurait eu de soleil et l’espace aurait été très restreint », remarque Diane Cholet. Tout a été pensé pour optimiser l’espace au maximum, par exemple: « la terrasse du premier étage fait office de pergola pour le patio de la suite parentale », explique cette architecte. La mutualisation du garage, de l’atelier de bricolage, de la buanderie a permis de gagner une place considérable. L’habitat comporte trois niveaux et sur le toit une autre terrasse a été créée, avec un potager. Au total, environ 50 m 2 d’extérieur ont été dégagés par foyer. Les deux habitations sont classées BBC (batiment basse consommation) si bien qu’un poêle à bois par logement suffit aux familles pour se chauffer. Les visites se font sur inscriptions : www.journeesavivre.fr