Une femme sur un vélo dans une voie réservée aux cycles.
Une femme sur un vélo dans une voie réservée aux cycles. - ALEXANDRE GELEBART / 20 MINUTES

Cette journée se veut un tremplin pour l’avenir de «capitale du vélo» dont rêve la ville. Pour y parvenir elle invite des élus d’Amsterdam, de Copenhague de Munich et de Bristol, qui ont développé de manière exemplaire l’usage du vélo dans leurs villes,  à partager leurs expériences. «Nous sommes la deuxième ville, après Strasbourg, en termes de nombre d’usagers du vélo», pointe Michel Duchène, adjoint au maire de Bordeaux chargé de la prospective urbaine et vice-président de la CUB. Mais il veut aller plus loin: «on compte aujourd’hui 12 % environ de cyclistes dans le centre-ville et l’ambition de la mairie est d’aller jusqu’à 18%».

Le vélo Starck, un émulateur

«Le vélo conçu par Starck n’est pas un vélo gadget, c’est celui de monsieur et madame tout le monde», précise Michel Duchène. Philippe Starck avait accepté de dessiner gratuitement un vélo uniquement pour la ville de Bordeaux, après consultation des habitants. Le designer s’est appuyé sur la concertation des internautes, qui ont été environ 300 à se prononcer sur leur vision du vélo «idéal». «Certaines contributions ne seront pas prises en compte, pas d’électronique embarqué par exemple, car le budget par vélo était fixé à 300 euros», précise Michel Duchène. La ville de Bordeaux s’est engagée à commander 3000 exemplaires qui viendront renouveler les 6000 cycles de la ville, disponibles à la location à la maison du vélo. Les Bordelais pourront normalement tester les premiers vélos Starck à l’automne prochain. «Mais le vélo Starck n’est qu’une première étape, il n’a pas pour vocation à étouffer la création, bien au contraire», insiste l’adjoint. Ainsi à l’occasion de cette journée dédiée à la petite reine des prototypes insolites seront présentés: un vélo parapluie, pour se déplacer en deux-roues même par temps de pluie, des vélos couchés, etc…

Un pôle vélo dans les tiroirs

L’idée à moyen terme de la mairie est de développer un pôle cyclable pour développer la production et encourager la création d’emplois liés à ce secteur. Fabriquer des guidons ou des cadres-vélo par exemple et implanter des boutiques d’équipements et de vêtements. «Ce pourrait être dans le quartier Ginko en construction, à Brazza ou Niel par exemple», suggère Michel Duchène. D’autre part, il va être de plus en plus facile de circuler en deux roues depuis que le plan national vélo prévoit de généraliser, là où cela est possible, le tourne à droite. L’expérimentation sur dix sites de la ville a été concluante puisqu’aucun accident n’est à déplorer.

Tout le programme de la journée Cyclab est disponible sur www.bordeaux.fr

Mots-clés :