La consommation de vin en Chine ne représente qu'entre « 5 et 10 % de la consommation d'alcool du pays », a rappelé hier Bertrand Quévremont, directeur de la mission économique Ubifrance à Canton. Mais elle a doublé en quelques années. Encouragée par le gouvernement, inquiet de la consommation grandissante d'alcool frelaté dans son pays, la production de vin en Chine a explosé et le pays est devenu le sixième producteur mondial.
Les importations s'envolent également. Le vin français pèse 56 % des vins étrangers en Chine, après avoir connu une croissance de 80 % en un an. « A eux seuls les vins de Bordeaux représentent entre 35 et 40 % des importations » estime Philippe Autier, directeur du bureau Ubifrance à Wuhan. Il s'agit à 97 % de vin rouge.
Des chiffres qui donnent le tournis. Pourtant les spécialistes insistent : « La patience et la persévérance sont indispensables pour conquérir ce marché. » Il faut aussi savoir que la consommation de vin flambe au moment du Nouvel an chinois, « car c'est un cadeau très en vogue » et durant les fêtes d'une manière générale.M.B.