« Chaussures lookées, jupes flashy et accessoires bien vintage. » Vous trouverez tout cela dans le dressing de Roxane, 23 ans, artiste-peintre à Bordeaux. Cette chineuse qui « accumule les fripes depuis des années » et dont les placards débordent, a trouvé une solution pour renouveler son stock sans trop dépenser. Chaque semaine, elle met en vente plusieurs de ses vêtements sur son blog (http://ledressingderoxane.blogspot.com) et en achète de nouveaux. De 5 euros pour un sac, à 12 euros pour une jupe, sans les frais de port, il y a moyen de craquer.

D'autres blogueuses accros à la mode se sont engouffrées dans la brèche. Depuis quelques mois, les sites de « vide-dressing » se multiplient sur la toile. Il n'en existerait pas moins d'une cinquantaine, répertoriés sur http://annuairedressings.blogspot.com Marie, mieux connue sous son pseudo de « Greluche bordelaise » (www.greluche.fr), s'y est mise l'été dernier, avec une amie lyonnaise. « C'est avant tout pour court-circuiter les sites d'enchères et de vente en ligne, qui prennent des commissions assez élevées », explique-t-elle. Roxane, qui reçoit une cinquantaine de visites par jour et vend une dizaine d'articles par mois, a lancé le sien en octobre dernier, pour les mêmes raisons. Le système repose sur un jeu de confiance : « Les acheteuses envoient un chèque et on leur expédie le vêtement par Colissimo en retour », explique la jeune femme, qui prend soin d'emballer le vêtement dans du papier de soie rose... En revanche, si la taille ne convient pas, « pas de reprise ni de remboursement, précise la Greluche. Je donne un maximum de mensurations pour chaque vêtement. Et puis c'est le jeu. » ■

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé