Ce sera une opération « très spectaculaire » promet Stephan de Faÿ, directeur général de l’établissement public Bordeaux-Euratlantique. Le premier tablier de 1.000 tonnes du futur Pont de la palombe sera « poussé » au dessus des voies ferrées, entre les quartiers Armagnac vers Amédée St-Germain, samedi 2 décembre.

 

Le futur pont de la palombe reliera en 2018 les quartiers Armagnac et Amédée Saint-Germain sur le secteur Euratlantique à Bordeaux
Le futur pont de la palombe reliera en 2018 les quartiers Armagnac et Amédée Saint-Germain sur le secteur Euratlantique à Bordeaux - Marc Mimran Architecte

Un spectacle que les Bordelais pourront observer tout au long de la journée. La seconde phase aura lieu du 6 au 8 mai 2018.

Il franchira les voies ferrées d’environ 180 m de large

Ce pont franchira un faisceau de voies ferrées d’environ 180 mètres de large, au sud de la gare Saint-Jean, pour relier les futurs quartiers Amédée St-Germain et Armagnac. « Il aura à la fois une fonction de pont d’agglomération, en supportant notamment le passage d’une ligne de transport en commun en site propre (TCSP), tout en permettant d’atténuer la frontière physique créée par les voies ferrées entre les deux futurs quartiers » explique Euratlantique.

>> A lire aussi : L'étonnant projet de «Rue Bordelaise», une grande rue piétonne de 20m de large et 300m de long

Un espace situé sous le viaduc Amédée a été particulièrement travaillé. Ce futur espace public permettra la liaison piétonne entre le nouveau quartier Amédée et la Gare. Le financement de cet ouvrage est assuré par Bordeaux Métropole et l’Etablissement Public d’Aménagement Bordeaux Euratlantique. Sa livraison est prévue pour 2020.