Bordeaux: Les travaux du pont Simone-Veil démarrent rive gauche

CIRCULATION Les travaux préparatoires à la construction du futur pont Simone-Veil, démarrent ce lundi côté rive gauche, avec des conséquences sur la circulation...

Mickaël Bosredon

— 

Vue du futur pont Jean-Jacques Bosc à Bordeaux, côté rive gauche

Vue du futur pont Jean-Jacques Bosc à Bordeaux, côté rive gauche — OMA Clément Blanchet/Rem Khoolaas

Cela pourrait coincer sur les voies sur berge de la rive gauche, entre la rocade et le rond-point Jean-Jacques Bosc. A partir de ce lundi, la circulation de la voie de sortie de rocade, en direction du rond-point, est réduite à une seule file, afin de créer des emprises nécessaires à la construction du pont Simone-Veil. La vitesse sera par ailleurs réduite de 90 km/h à 70 km/h, sur le boulevard des Frères Moga.

>> A lire aussi : Le pont Jean-Jacques Bosc sera livré à l'été 2020

La voie sur berge sera parallèlement interdite à la circulation automobile à hauteur du giratoire du MIN (Marché d’intérêt national), dans le sens Bordeaux - rocade, ce lundi entre 21 h et 6 h. La bretelle d’accès au giratoire Jean-Jacques Bosc, en venant de la rocade, sera elle aussi fermée à la circulation. « Les deux nuits suivantes ont également été réservées, en cas d’intempéries » prévient la métropole.

Travaux jusqu’en juin 2018

Tous ces travaux visent à réaliser une voie provisoire afin de déplacer le trafic de l’actuelle voie sur berge, et de dégager les emprises nécessaires aux travaux du pont. Ces opérations qui vont s’étaler jusqu’en juin 2018.

>> A lire aussi : L'aménagement des quais va se prolonger jusqu'au pont Mitterrand

A partir du mois de novembre, les travaux de construction du pont de ce côté-ci de la Garonne commenceront pour de bon, avec l’installation de la base travaux principale. De décembre à mars 2018 ce sera la construction d’une estacade provisoire au dessus de la Garonne. Et au cours du premier trimestre 2018 aura lieu la mise en place des premiers batardeaux en Garonne pour la construction des piles.

Vue aérienne du futur pont Jean-Jacques Bosc à Bordeaux
Vue aérienne du futur pont Jean-Jacques Bosc à Bordeaux - OMA Clément Blanchet/Rem Khoolaas

Un pont avec deux fois deux voies de circulation automobile

Long de 549 m et large de 44 m, le futur pont Simone-Veil, entre le rond-point Jean-Jacques Bosc et Floirac (au pied de la future salles de spectacles Arena), sera appuyé sur huit piles installées dans la Garonne. Pour cela, 110 pieux seront fondés à 20 m de profondeur.

>> A lire aussi : Le pont Jean-Jacques Bosc déclaré d’utilité publique à Bordeaux, les premiers travaux démarrent

Ce pont qui doit être livré mi-2020, comptera deux fois deux voies de circulation automobile, deux voies réservées à un transport en commun en site propre, et une piste cyclable de 3 mètres de largeur.