Ligue 1: Portés par des ailiers en feu, Bordeaux s'arrache face à Guingamp (3-1)

FOOTBALL Kamano et Malcom alignent des stats exceptionnelles en ce début de saison... 

Clément Carpentier

— 

La joie de François Kamano sur son but face à Guingamp.

La joie de François Kamano sur son but face à Guingamp. — Nicolas Tucat

Ils sont tout simplement inarrêtables. François Kamano et Malcom sont une nouvelle fois les grands artisans de la victoire des Girondins de Bordeaux face à l’En Avant de Guingamp (3-1) lors de cette 7e journée de Ligue 1. Les Bordelais sont sur le podium.

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: Défense au point, recrues au top, Malcom... Le cocktail de l'invincibilité

Kamano monte (encore) le curseur 

Ils ne se font presque aucune passe, mais à chaque match en revanche depuis le début de la saison, ils régalent leurs coéquipiers. Le premier sur son côté gauche. Le Guinéen, François Kamano a, enfin, réalisé un match plein et confirmé toutes les promesses placées en lui. « Il y a eu des critiques ces derniers temps mais il ne faut pas oublier que c’est un très jeune joueur comme Malcom. C’est déjà très bien ce qu’il fait, aujourd’hui », rappelle son entraîneur.

Le co-meilleur passeur de la Ligue 1 (avec Neymar) a fait vivre l’enfer à l’arrière-garde bretonne notamment à Kerbrat en première mi-temps. Il a provoqué le penalty avant de reprendre le ballon repoussé de Johnson sur celui-ci même. Il en est à 4 passes décisives et 2 buts après 7 matchs.

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: La pépite Malcom est (très) proche de prolonger selon son président

Mais qui arrêtera Malcom ?

Son compère Brésilien, Malcom, fait encore mieux. L’ailier droit enchaîne les performances de très haut niveau à chaque sortie. Ce samedi soir, alors que les Girondins butaient sur Guingamp, c’est une nouvelle fois lui qui est sorti de sa boîte pour délivrer une merveilleuse passe décisive à Mendy.

Malcom ne vaut peut-être pas encore 222 millions comme un certain autre brésilien mais il est bien le « Neymar des Girondins de Bordeaux » avec des stats exceptionnelles (3 buts et 4 passes décisives). Et surtout le Brésilien entraîne ses compatriotes derrière lui à l’image d’Otavio et surtout Cafu, autour de son premier but en fin de rencontre. Jocelyn Gourvennec s’en félicite : « Il apporte de la confiance et de l’enthousiasme à toute l’équipe. A son âge, il est d’une très grande maturité. »