Gironde: Le maire de Saint-Médard dépose des brouettes de pétitions à la Métropole de Bordeaux pour obtenir le tram

TRANSPORTS Jacques Mangon, le maire de Saint-Médard-en-Jalles, est venu ce mercredi matin à la Métropole de Bordeaux avec plus de 10.000 pétitions signées en faveur du prolongement du tram jusqu'à sa commune...

Mickaël Bosredon

— 

Le maire de Saint-Médard, Jacques Mangon, est venu le 20 septembre 2017 déposer les pétitions en faveur du tram à la Métropole de Bordeaux

Le maire de Saint-Médard, Jacques Mangon, est venu le 20 septembre 2017 déposer les pétitions en faveur du tram à la Métropole de Bordeaux — M.Bosredon/20Minutes

  • Jacques Mangon, le maire de Saint-Médard-en-Jalles, réclame un prolongement de la future ligne D du tram de Bordeaux jusqu'à sa commune.
  • L'élu est venu déposer ce mercredi plus de 10.000 pétitions signées à la Métropole de Bordeaux.
  • Quatre tracés seront présentés vendredi soir en présence d'Alain Juppé.

« Il y a urgence. » Le maire de Saint-Médard-en-Jalles, Jacques Mangon, s'est déplacé ce mercredi matin à la Métropole de Bordeaux avec 10.042 pétitions signées de Saint-Médardais, en faveur du prolongement de la future ligne D du tramway jusqu'à sa commune. Il les a amenées dans des brouettes et en compagnie de membres du collectif « Urgence Grande Ligne D. »

>> A lire aussi : Bordeaux Métropole: La concertation sur le tram à Saint-Médard bientôt ouverte

« Toutes ces pétitions ont été vérifiées par huissier, a-t-il insisté, ce sont de vrais gens, et personne n'a signé trois fois. Plus de 10.000 signatures pour une ville de 30.000 habitants, c'est très important, et cela montre bien la forte attente de la population pour avoir une desserte en transport en commun efficace. »

«Il faut 1h15 pour se rendre en voiture de Saint-Médard au centre-ville de Bordeaux»

L'élu réclame en effet un prolongement de la future ligne D, qui sera mise en service fin 2019 entre les Quinconces et Eysines, jusqu'à Saint-Médard. Soit 4 km. « Actuellement, il faut 1h15 en voiture pour se rendre de Saint-Médard au centre-ville de Bordeaux, et cela ne va pas s'arranger », a plaidé le maire. Il souhaite que ces pétitions soient versées au registre d'enquête publique, le projet en étant à sa phase de concertation publique.

>> A lire aussi : Bordeaux: Avec les lignes C et D, le tramway va franchir un nouveau cap

Mardi, Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, a indiqué que cette phase se poursuivait. Le problème est que ce dossier se retrouve avec d'autres projets de tramway, tous plus prioritaires les uns que les autres, comme le prolongement de la ligne C jusqu'à Parempuyre, et le prolongement de la ligne A jusqu'à l'aéroport.

« Ce n'est pas une priorité que pour Saint-Médard, mais pour tout le Médoc »

« Je rappelle que dès l'origine du projet de la ligne D, il était prévu une desserte en Y, avec une branche allant à Eysines, une autre à Saint-Médard, pour desservir 150.000 personnes du quadrant nord-ouest, soit un quart de l'agglomération, argumente Jacques Mangon. Pour des raisons diverses on a choisi une une seule desserte. Ce que l'on demande aujourd'hui, c'est juste un prolongement de 4 km, et ce n'est pas une priorité que pour Saint-Médard, mais pour tout le Médoc. Ce n'est pas un caprice. »

>> A lire aussi : Bordeaux: La fréquentation du tram a explosé au premier semestre

Si, à ce jour, un seul tracé a été présenté, « plusieurs hypothèses existent. » Quatre tracés seront d'ailleurs communiqués vendredi soir à Saint-Médard (19 h au Carré des Jalles), en présence d'Alain Juppé. Ils ont été étudiés par divers ingénieurs et spécialistes, qui livreront leurs analyses.

Le seul tracé présenté, qui longe la piste cyclable Bordeaux-Lacanau, est vivement contesté par la commune voisine du Haillan, ainsi que par le collectif Jalles Transport, qui a, lui, obtenu 7.000 signatures contre ce projet.