• Malgré l’arrivée de la LGV, l’aéroport de Bordeaux connaît une fréquentation en hausse. Celui de Limoges aussi.
  • Le Futuroscope attire les Espagnols.
  • La Cité du vin a atteint son objectif de fréquentation.

Il n’y a pas que Bordeaux qui a vu les touristes affluer en juillet et en août. Selon les chiffres communiqués par le Comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine ce jeudi, une large majorité du territoire a constaté une hausse de fréquentation par rapport à l’an passé des Deux-Sèvres au Lot-et-Garonne en passant par la Charente. On vous décrypte trois phénomènes qui ont permis cette amélioration.

On en a tant parlé : la LGV

Début juillet, le premier train reliant Paris à Bordeaux en deux heures était accueilli en grande pompe. Mais la Ligne à grande vitesse ne sert pas seulement la capitale girondine puisqu’elle permet aussi de relier la gare Montparnasse au Pays Basque en « moins de quatre heures », selon Michel Durrieu, le nouveau Directeur général du tourisme en Nouvelle-Aquitaine.

Pour l’instant, les retombées de la LGV ne sont pas vraiment chiffrables : il faudra patienter un peu plus pour faire le bilan. En parallèle, les aéroports de la région connaissent également une hausse de fréquentation depuis le début de l’année, atteignant 11 % à Limoges. A Bordeaux, elle est de 9 %.

Un nombre croissant d’étrangers

La tendance s’observe sur tout le territoire : cette année, la France devrait rester la première destination mondiale avec entre 88 et 89 millions de visiteurs étrangers. La Nouvelle-Aquitaine n’échappe pas à la règle : les aéroports enregistrent une hausse de 7,5 % du nombre d’étrangers arrivés en avion.

>> A lire aussi : De nouvelles destinations en 2017 à l'aéroport de Bordeaux

Du côté des nationalités, ce sont les Britanniques qui viennent les plus nombreux, notamment à l’intérieur de la région et dans les campings. Nos voisins allemands préfèrent, eux, fréquenter les plages du littoral. Enfin, le nombre d’Espagnols va croissant dans les grandes villes et… au Futuroscope (Vienne) : le site enregistre une hausse de 25 % du nombre de visiteurs hispaniques.

La météo changeante a profité à tous

Il n’y a pas que le Futuroscope qui a eu un bel été : les jours gris du mois d’août ont profité aux établissements culturels ou de loisirs : l’Aquarium de La Rochelle (Charente-Maritime) a ainsi vu son nombre de visiteurs augmenter de 10 % par rapport à 2016. A Oradour-sur-Glane également, les touristes sont venus plus nombreux (+40 %).

A Bordeaux, les responsables du tourisme se réjouissent de voir que la Cité du vin a atteint son objectif de 425.000 visiteurs : le musée avait été inauguré en mai 2016 et a en partie participé à l’attraction de la ville cette année.

>> A lire aussi : Dans le Lot-et-Garonne, on respire l'air des ruches pour soigner l'asthme

Enfin – nous vous en avions déjà parlé ici –, l’initiative Terra Aventura développé de Limoges a de plus en plus d’adeptes : l’idée est de faire découvrir leur territoire aux habitants de la région via des chasses au trésor organisées à travers une application. Elle compte désormais 165.000 inscrits… et s’inscrit dans un projet qui tient à cœur aux acteurs du tourisme néoaquitain : il s’intitule « Ma région s’agrandit, mes horizons aussi ».