Gironde: Le musée de l'Air et de l'Espace devrait renaître d'ici deux ans

PATRIMOINE Fermé au public pour des raisons de sécurité depuis plusieurs années, le musée dédié à l'histoire de l'aviation devrait s'installer à Saint-Jean-d'Illac prochainement et ouvrir à l'horizon 2019...

Elsa Provenzano

— 

Un avion ancien appartenant à la collection du conservatoire de l'air et de l'espace.

Un avion ancien appartenant à la collection du conservatoire de l'air et de l'espace. — Jacques Chateau CAEA

Une cinquantaine d’avions, d’hélicoptères anciens et de précieux documents sur l’histoire de l’aviation ont soigneusement été accumulés par l’association du conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine (CAEA), créée par des passionnés en 1987. Mais les vieilles machines qui étaient initialement exposées sur la partie civile de l’aéroport de Mérignac ont dû être transférées dans un hangar militaire de la base aérienne 106 de Mérignac, après la tempête de 1999. Depuis 2011, pour des raisons de sécurité, le musée ne peut plus accueillir de public.

>> A lire aussi : Toulouse: Le musée des pionniers de l'Aéropostale entrera en piste fin 2018

La Ville met à disposition un terrain

Le maire de Saint-Jean-d’Illac, Hervé Seyve, dont la commune jouxte Mérignac, réunit les opérateurs et les acteurs industriels aéronautiques le 30 janvier, pour donner de l’élan au projet de réouverture du musée, après avoir décidé de l’acquisition d’un terrain (de six à dix hectares). Il est question de mettre à disposition de la structure juridique qui prendra en charge le conservatoire cet espace, proche de la plateforme aéroportuaire.

La ville de Saint-Jean-D’Illac pilotera ce projet qui sera en partie financé par les industriels et peut-être d’autres collectivités. « Tant qu’il n’y avait pas de proposition concrète, il n’était pas possible de se positionner, note le maire, Maintenant toutes les conditions sont réunies, le terrain est financé par la Ville. » La structure sera publique ou semi-publique.

>> A lire aussi : Le musée de l'air et de l'espace se refait une beauté pour le salon du Bourget

Une étude précise d’implantation doit encore être menée. « On en est au lancement du projet, il faudra attendre environ deux ans pour sa réalisation », précise Hervé Seyve. Ce projet de « plusieurs millions d’euros », comprendra un bâtiment d’exposition couvert d’un hectare qui devrait ravir les passionnés d’aéronefs puisque la collection du conservatoire le place au troisième rang des plus riches musées de l’air, après le Bourget et Blagnac.

Mots-clés :