Bordeaux: De nouveaux hôtels pour combler les manques et répondre à la hausse du tourisme

TOURISME Avec une vingtaine de projets hôteliers en cours, Bordeaux va renforcer son offre face à une clientèle de plus en plus nombreuse et combler les manques notamment en ce qui concerne les auberges de jeunesse...

Mickaël Bosredon

— 

A Bordeaux le 29 septembre 2015, vue depuis les quais de Bordeaux.

A Bordeaux le 29 septembre 2015, vue depuis les quais de Bordeaux. — E.Provenzano / 20 Minutes

Bordeaux est-elle en déficit d’établissements hôteliers ? Avec une vingtaine de projets de nouveaux hôtels en cours, qui devraient voir le jour dans les cinq ans à venir, on pourrait le penser. « Globalement, l’offre et la demande s’équilibrent aujourd’hui sur Bordeaux, en partie en raison de l’offre Airbnb, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années » assure pourtant à 20 Minutes Nicolas Martin, directeur de l’office de tourisme de Bordeaux Métropole.

>> A lire aussi : De l'auberge de jeunesse aux quatre étoiles, les projets d'hôtels sortent de partout

Alors, pourquoi autant de projets ? « Le tourisme est une économie de l’offre, analyse Nicolas Martin, et c’est particulièrement vrai en ce qui concerne les enseignes qui vont arriver à Bordeaux, comme Radisson et Hilton. Ces marques ont un réseau de clientèle dans le monde entier, si bien qu’un client fidèle à Hilton, ne va que chez Hilton. Ces nouvelles enseignes devraient apporter de nouveaux clients, sans en prendre aux autres établissements. »

>> A lire aussi : Volotea desservira Madrid, Malte et Santorin en 2017

Des manques à combler

Deuxième raison, « il y a tout de même quelques manques à combler, notamment en ce qui concerne les auberges de jeunesse, et les projets à Brazza et Darwin, qui seront de nouveaux concepts hôteliers adressés à la jeune clientèle, sont nécessaires. »

Régulièrement citée dans des palmarès internationaux comme destination à découvrir, Bordeaux voit de surcroît sa clientèle touristique augmenter chaque année. « Pour 2016, année compliquée pour le tourisme en raison des attentats, nous nous situerons sur une croissance du nombre de nuitées entre 3 et 5 %, ce qui fera de Bordeaux, avec Lyon, la ville qui a le mieux résisté à la crise. »

>> A lire aussi : Le «Los Angeles Times» classe Bordeaux dans les 17 destinations à voir en 2017

Le tourisme à Bordeaux en hausse malgré une année de crise

Cette progression a en effet été réalisée dans un contexte de régression du tourisme en France, de l’ordre de - 3 % au niveau national. En ce qui concerne les « arrivées aériennes » de long courrier, elles sont en hausse de 1,1 % à Bordeaux, et en baisse de 7,59 % en France. « Paris, l’Ile-de-France, la Côte d’Azur et Marseille sont les zones qui ont le plus souffert » indique Nicolas Martin.

Le nombre de nuitées hôtelières à Bordeaux est donc logiquement en hausse, et devrait atteindre les 4 millions en 2016. « Sans compter l’offre Airbnb que nous estimons entre 500.000 et un million. » Si la clientèle hors zone U.E. est en régression, le nombre de touristes européens est en hausse. « Et pour la première fois ce sont les Espagnols qui arrivent en tête, devant les Anglais et les Allemands. »

Pour l’office de tourisme, il s’agira de faire en 2017, aussi bien qu’en 2016.