Depuis le début de la saison, Jocelyn Gourvennec prend au sérieux les matchs de Coupe de la Ligue.
Depuis le début de la saison, Jocelyn Gourvennec prend au sérieux les matchs de Coupe de la Ligue. - Nicolas Tucat

C’était le 14 décembre dernier. En 8e de finale de Coupe de la Ligue, Bordeaux éliminait Nice (3-2), leader actuel du championnat.

Ce mercredi soir, les Bordelais vont recevoir l’En Avant Guingamp pour tenter de se qualifier en demi-finale. Pour l’équipe l’enjeu n’est pas à prendre à la légère. On vous explique pourquoi.

C’est pas la joie en championnat

Loin de là. Pourtant, les Girondins n’avaient pas trop mal commencé leur saison, enchaînant matchs nuls et coups d’éclats, notamment à Lyon où ils s’étaient largement imposés (1-3).

Mais après quatre mois convenables, les Bordelais ont connu un mois de décembre lourd : les défaites successives contre Lille, Monaco puis Montpellier les ont fait chuter de la 5e à la 10e place du classement.

« On va travailler pour combler cet écart […] C’est possible de le faire dans l’autre sens », se rassurait néanmoins Jocelyn Gourvennec. Certes, mais les différences de points se creusent et les trois premières places semblent en tout cas déjà presque assurées à Nice, au PSG et à Monaco (mais pas forcément dans cet ordre).

Bordeaux a la cote en Coupe

Ce sera la dixième fois que les Girondins jouent les quarts de finale de Coupe de la Ligue. La compétition existe depuis 1994 et le club l’a déjà remportée trois fois (2002, 2007, 2009), tout comme Marseille. Seul le PSG a fait mieux avec six victoires.

L’an passé, les Marine et Blanc étaient arrivés jusqu’aux demi-finales où ils s’étaient fait corriger par les Lillois (5-1). Cette année, pour arriver jusqu’aux quarts,ils ont réussi à sortir Nice de la compétition (alors amputée de ses meilleurs éléments, il faut le dire).

>> A lire aussi : Coupe de France: Après Biarritz, le Stade Rennais hérite du PSG en 16es de finale

« En coupe, c’est peut-être plus qu’en championnat une question d’état d’esprit, d’envie de vouloir une qualification et on l’a montré », estimait Jocelyn Gourvennec à l’issue du match contre les Aiglons. Le coach attend la même hargne ce mercredi soir.

Une voie vers l’Europe

« Nous voulons retourner en Coupe d’Europe », martelait Nicolas de Tavernost, patron du club, en octobre dernier sur RMC Sport. Pour ce faire, aucun moyen n’est négligeable et miser sur la Coupe de la Ligue en est un : la compétition offre au vainqueur une place en Ligue Europa en seulement cinq matchs.

Pour une équipe qui rêve de renouer avec l’Europe, l’occasion est trop belle, d’autant que Bordeaux a déjà vécu cette situation : en 2007, la victoire des Girondins en Coupe de la Ligue avait acté leur retour européen.

>> A lire aussi : Euro 2016: L'événement a généré 1,22 milliard d'euros de retombées économiques

 

Mots-clés :