Bordeaux: Le trafic de l'aéroport a progressé de près de 9% en 2016

TRANSPORTS En 2016, près de 5,8 millions de voyageurs ont transité par l'aéroport de Bordeaux Mérignac, soit une croissance de 8,9 % par rapport à 2015...

Elsa Provenzano

— 

Merignac, 23 avril 2012. - Aeroport de Bordeaux Merignac. - Photo : Sebastien Ortola

Merignac, 23 avril 2012. - Aeroport de Bordeaux Merignac. - Photo : Sebastien Ortola — SEBASTIEN ORTOLA

Ce n’est pas nouveau, cela fait déjà plusieurs années que le trafic de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac croît. Mais pour 2016, le directeur Pascal Personne n’hésite pas à parler d’une « année exceptionnelle ». Le nombre de passagers s’établit à 5,8 millions soit une hausse de 8,9 % alors qu’elle était autour de 7 % les dernières années. « Cela représente 470.000 passagers gagnés en une seule année, précise Pascal Personne, alors qu’en 2011, après la mise en service du terminal low-cost Billi, c’était 450.000. Donc on fait encore mieux ».

>> A lire aussi : Aéroport de Bordeaux: De nouvelles destinations en 2017

Le low cost porte la hausse du trafic

Le trafic low cost représente 45 % du trafic total de l’aéroport Bordeaux-Mérignac. Sur 2016 ce sont les vols à moindres coûts qui ont enregistré la plus grande augmentation de leur activité avec +15,9 % par rapport à 2015. La moitié de cette croissance revient à la compagnie Easyjet qui règne sur le marché avec deux autres poids lourds, Ryanair et Volotea. La part du low cost a été multipliée par 5 depuis 2009. Le trafic international a progressé de son côté de 11, 3 %. Les deux pays sur lesquels le trafic a le plus augmenté à l’international sont l’Espagne (+30 %) et l’Irlande (+26 %).

>> A lire aussi : L'aéroport de Bordeaux-Mérignac va construire un nouveau terminal

Des chantiers pour 2017

Un nouveau bâtiment faisant la jonction entre le hall A et le hall B va être construit. Il permettra de « concentrer tous les flux de passagers sur un poste unique d’inspection filtrage », explique la direction de l’aéroport et d’installer des espaces commerciaux supplémentaires. Le maître d’œuvre sera choisi cette année, les travaux devraient commencer mi-2018 pour une livraison en 2020. Cet été des travaux de réaménagement des accés routiers à l’aéroport, du parvis, des parkings vont être lancés pour préparer l’arrivée du tramway (une extension de la ligne A) attendue pour 2020. La création du terminal et les aménagements représentent un investissement de 42 millions d’euros.

>> A lire aussi : Aéroport de Bordeaux et ligne à grande vitesse: «On est en train de gagner la course»

Et la concurrence de la LGV ?

Autant d’aménagements réalisés également dans le but de faire face à la mise en service de la ligne à grande vitesse vers Paris, le 2 juillet 2017. Si l’aéroport s’est évidemment préparé à quelques pertes sur ses liaisons Bordeaux-Paris, son directeur Pascal Personne ne croit pas que deux tiers des voyageurs vont être pris à l’aérien, comme le dit la SNCF. Il souligne par exemple que les voyageurs qui se rendent à l’aéroport Paris Charles de Gaulles ont des vols en correspondance, pour lesquels ils n'auraient aucun intérêt à prendre le train. 

Air France a assuré qu’elle resterait sur le même niveau de fréquence de ses vols en 2017 depuis l'aéroport de Mérignac. Une nouvelle rassurante pour l’aéroport qui rappelle aussi qu’on ne connaît pas encore les tarifs des billets de la future LGV. « Même si on fait l’hypothèse de 800.000 voyageurs perdus au maximum, avec 470.000 voyageurs gagnés cette année par l’aéroport, on peut dire qu’en 2 à 3 ans, l’aéroport aura absorbé le choc LGV », estime Geneviève Chaux Debry, présidente du conseil de surveillance SA aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Huit nouvelles dessertes ont été annoncées pour 2017 : Hambourg, Francfort, Bergam, Bucarest, Ajaccio, Calvi, Malte. L’Europe de l’est et les pays scandinaves font partie des zones convoitées par l’aéroport pour son développement dans les années à venir.

Mots-clés :