Une voiture de la police nationale - Illustration
Une voiture de la police nationale - Illustration - LODI FRANCK/SIPA

Alcoolisé, il avait menacé des agents SNCF, lançant qu’ils « méritaient de mourir sous les bombes de Daesh » ou qu’il « allait tout faire péter ». Un homme de 32 ans a été condamné ce lundi à Dax (Landes) à six mois de prison ferme pour apologie d’actes de terrorisme, a appris l’AFP de source judiciaire.

L’homme demeurant à Dax, et aux antécédents judiciaires pour faits de violences, stupéfiants, conduite en état alcoolique entre autres, avait été interpellé à la suite d’un incident survenu vendredi soir en gare de Dax, d’où il comptait prendre un train pour les Fêtes de Bayonne, à 50 km, a-t-on précisé auprès du parquet.

>> A lire aussi : Plus de 2 000 personnes vont assurer la sécurité des Fêtes de Bayonne

3 kg de résine de cannabis découverts chez son frère

Faute de titre de transport, il s’est vu refuser l’accès au train. L’homme s’est en alors pris verbalement au chef de gare et à deux autres agents SNCF, leur lançant une série d’insultes et de menaces, clamant notamment qu’il est « pour Daesh ».

Après son interpellation dans les heures suivantes et son placement en garde à vue, l’enquête sur son entourage a conduit les policiers à découvrir chez son frère, de deux ans son cadet, près de 3 kg de résine de cannabis. Les deux frères ont été placés samedi sous mandat de dépôt en vue d’une comparution immédiate au tribunal correctionnel.

>> A lire aussi : Condamné à un mois de prison pour avoir menacé de mettre une bombe dans un camping destiné aux participants des fêtes de Bayonne

Lors de l’audience, qui s’est déroulée sans incident, le prévenu pour apologie a exprimé ses remords pour ses propos. Il a été condamné, outre la prison ferme, à verser 1.000 euros de dommages et intérêts à chacun des agents insultés. Son frère cadet a été condamné à un an de prison ferme.

Mots-clés :