Pyrénées-Atlantiques: Ils battent un record du monde de funambulisme sous terre

HAUTS ET BAS Ce vendredi, quatre hommes ont parcouru 230 m en équilibre sur une sangle au fon du gouffre de la Pierre-Saint-Martin...

20 Minutes avec AFP

— 

Dans le gouffre de la Pierre-Saint-Martin (ici, la Verna) à Saint-Engrace, le 15 avril 2016.

Dans le gouffre de la Pierre-Saint-Martin (ici, la Verna) à Saint-Engrace, le 15 avril 2016. — Iroz Gaizka / AFP

Ce record ne figurera pas dans le Guinness Book, mais il est quelque peu renversant. Quatre funambules sur sangle ont parcouru ce vendredi 230 m en équilibre, à 100 m de hauteur certes, mais surtout à 100 m sous terre. L’exploit dans cette discipline appelée « highline » s’est déroulé dans la salle de La Verna (Pyrénées-Atlantiques), une des dix plus grandes salles souterraines du monde, qui se situe dans le gouffre de la Pierre-Saint-Martin.

« Nous avons traversé la salle à une hauteur comprise entre 80 et 100 m, sur une sangle de 25 mm de large et longue d’environ 230 m, ce qui constitue le record du monde de distance highline sous terre », raconte Guillaume Rolland, 32 ans, un des quatre compétiteurs.

Pieds nus sur une sangle gorgée d’eau

« Peu importe si nous sommes tombés » en la parcourant, « l’idéal serait de la traverser sans chuter. Mais, d’ores et déjà le record du monde est battu », a-t-il estimé. Selon lui, « La Verna est la seule cavité découverte dans le monde qui permette de parcourir 230 m sous terre ».

Le plus difficile pour Antony Newton, Guillaume Barande, Guillaume Rolland et Maxime Kempa, âgés de 21 à 32 ans, a été de trouver l’équilibre pieds nus sur la sangle gorgée d’eau à cause de l’humidité de la cavité et de lutter contre le brouillard pour trouver un repère. Le tout, par une température de 6 °C.

Ouverte au public, la compétition se poursuit samedi et dimanche et les funambules espèrent bien arriver à traverser la grotte souterraine sans tomber.

Mots-clés :