Une voiture de police (Illustration).
Une voiture de police (Illustration). - Amandine Rancoule / 20 Minutes

Les enquêteurs de la brigade criminelle de Bordeaux tiennent un suspect dans l'affaire du meurtre d'un Pakistanais de 28 ans, le 25 janvier dernier. Un Congolais de 36 ans a été interpellé mardi et mis en examen jeudi soir pour homicide volontaire, révèle Sud Ouest. Il a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Gradignan.

Le corps de Muhammad Imra avait été découvert le 25 janvier par le gérant d'une boutique de téléphonie, cours de la Marne à Bordeaux. La victime, qui habitait un petit appartement au-dessus de la boutique, présentait de nombreuses plaies à la tête.

Interpellé sur son lieu de travail

C'est finalement l'ADN qui a parlé. Les scientifiques ont pu extraire l'ADN d'un accessoire vestimentaire retrouvé sous le corps de la victime. Après confrontation sur le fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg), les enquêteurs ont pu remonter à l'individu, déjà connu pour des faits de violences.

Le suspect a été interpellé sur son lieu de travail, un chantier à Mérignac. Un marteau, qui aurait pu servir à commettre son crime, a été retrouvé à son domicile. L'homme aurait avoué une altercation avec sa victime.

Mots-clés :