Michel lors du match aller entre le PSG et l'OM (2-1), au Parc des Princes, le 25 octobre 2015.
Michel lors du match aller entre le PSG et l'OM (2-1), au Parc des Princes, le 25 octobre 2015. - J.E.E/SIPA

L'Olympique de Marseille s'est imposée (2-0) dans la difficulté à Bordeaux face à Trélissac (CFA) en 8e de finale de la Coupe de France, ce jeudi. Michel, le coach de l'OM, revient sur cette rencontre.

Quelle analyse faites-vous de ce match?

Le résultat est bon mais pour la manière de jouer… Nous avons perdu beaucoup de ballons au milieu de terrain et nous avons donné beaucoup de possibilité à l’adversaire.

Avez-vous été surpris par votre adversaire?

Non, je ne suis pas surpris. Ils sont une équipe très forte mentalement, je sais qu’ils jouent à un niveau plus bas mais ils ont un bon état d’esprit. C’est une équipe totalement différente quand elle joue en Coupe de France.

Vous jouerez Granville (CFA2), en quarts de finale, c’est un tirage favorable…

Je ne sais pas ce qui est favorable pour nous! On a regardé le dernier tirage, on a dit ‘’c’est tranquille’’… Mais ce n’était pas tranquille pour nous aujourd’hui. Nous avons besoin de jouer au maximum contre toutes les équipes parce que nous savons que quand nous perdons de la concentration, nous perdons en qualité.

Les fautes techniques en défense et au milieu, cela vous inquiète?

Nous avons facilité les contre-attaques de l’adversaire qui était très rapide sur les côtés. La deuxième mi-temps, particulièrement dans les trente dernières minutes, nous avons beaucoup plus contrôlé et l’adversaire étant fatigué, nous avons trouvé les opportunités d’arriver plus souvent dans la surface adverse.

Mots-clés :