La mer est agitée sur les côtes bretonnes.
La mer est agitée sur les côtes bretonnes. - FRED TANNEAU / AFP

Seize départements ont été placés en vigilance orange pour un risque de vagues-submersion par Météo France toute journée de lundi. Des vents forts soufflent sur la Bretagne et la Normandie et touchent aussi le Nord, générant des vagues impressionnantes sur les littoraux Manche et Atlantique


Tempête en Bretagne et Normandie par 20Minutes

C'est en Bretagne et en Normandie que les rafales sont les plus fortes avec des pointes à 140 km/h.

Mais le vent a également beaucoup soufflé à Paris où un panneau publicitaire s'est décroché, blessant sérieusement deux personnes près de la Porte Maillot. 

De fortes vagues défèrlent sur la Pays Basque et des badauds viennent assister au spectacle de la mer déchaînée malgré l'alerte-orange pour un risque de vagues-submersion.

Un plaisancier imprudent a voulu faire une sortie en zodiac avec son fils, à la Rochelle. Il a rebroussé chemin à cause de la météo, mettant son fils à l'abri. Mais il s'est entêté à retourner à bord de son petit bateau semi-rigide de type Zodiac, de 5,50 mètres, pour récupérer une écope, perdu dans la tempête, rapporte Sud-Ouest. La houle a retourné son embarcation et il s'est hissé sur la coque renversée et laissé dérivé jusqu'à la plage des Minimes, sur laquelle les secours l'attendaient. L'homme ne serait pas blessé.

Ce lundi les bourrasques de vent ont fait tombé un pin d'une vingtaine de mètres sur une maison inoccupée allée des Pins Maritimes à Saint-Brevin, en Loire-Atlantique. Les pompiers sont intervenus pour colmater la brèche et évacuer les branchages, rapporte Presse Ocean.

Capture d'écran de la carte de Météo France sur l'alerte orange vagues-submersion. - Météo France

  • Beaucoup de vent en Bretagne

Le vent a beaucoup soufflé dans la nuit de dimanche à lundi. Des pointes de vents à 139 km/h ont été enregistrées sur le Finistère et dans le Calvados.

A midi, 5.000 foyers étaient toujours privés d'électricté en Bretagne après les fortes rafales de vent qui ont frappé la région.


Dinéault (29). Une éolienne en partie détruite… par Letelegramme

Une éolienne implantée à Dinéault, dans le Finistère, a été en partie détruite par la tempête. Deux de ses trois pales ont été endommagées. La Normandie est également balayée par les vents. Les rafales ont provoqué des chutes de pierres sur l'Eglise Saint-Maclou, ce lundi midi et un périmètre de sécurité a été mis en place.

  • De grosses vagues sur le littoral aquitain

Les vents forts « vont générer et entretenir de très fortes vagues sur la façade atlantique et sur l’ouest de la Manche, indique Météo France. Ces vagues particulièrement puissantes vont s’amplifier progressivement lundi sur le littoral atlantique et de la Manche pour atteindre des hauteurs remarquables », auxquelles s’ajoute un risque de « surcote » (surélévation du niveau de la mer), en raison du coefficient de marées (90 lundi matin et 96 lundi soir).

Cette conjonction de coefficients élevés et de fortes vagues « risque d’engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements concernés ».

La préfecture de la Gironde précise que « le risque maximal est attendu pour la marée de fin de nuit de lundi à mardi où le coefficient est de 100 ».

Plusieurs plages ont été interdites d’accès et les préfectures appellent les habitants du littoral à la plus grande prudence.

  • Fortes rafales en Loire-Atlantique

En Loire-Atlantique, le vent souffle aussi beaucoup avec des rafales de 100km/h enregistrées et de fortes vagues sont attendues. Il n’y a pas encore eu de dégâts matériels à la mi-journée. « Des vents tempétueux soufflent sur la moitié nord du pays, accompagnés, dans un contexte de forte marée, par un épisode remarquable de très fortes vagues sur le littoral », observe Presse Océan.

En raison des rafales de vent supérieures à 80 km/h, les services départementaux ont mis en place des restrictions de circulation sur le pont de Saint-Nazaire : la circulation se fait sur une voie dans chaque sens avec une vitesse limitée à 50 km/h.

Des rafales de 130 km/ h ont été enregistrées dans le Nord, sur le secteur de Boulogne-sur-mer, où il n'y a pas, à cette heure, de dégâts à déplorer.

Mots-clés :