Image de synthèse d'un atelier de la future Cité des civilisations du vin de Bordeaux
Image de synthèse d'un atelier de la future Cité des civilisations du vin de Bordeaux - Casson-Mann

Dernière ligne droite pour la Cité du vin à Bordeaux. L'enveloppe extérieure de ce bâtiment architectural novateur dans le quartier des Bassins à flot, dessiné par l'agence X-TU, est désormais terminée, et les aménagements intérieurs ont commencé.

La cité du vin ouvrira au public en juin 2016. / AFP / MEHDI FEDOUACH - AFP

« Il y a actuellement un gros chantier sur le plateau principal, où tout le monde travaille en même temps pour installer les éléments de scénographie » explique Philippe Massol, directeur de la Cité du vin. Le bâtiment doit être terminé au 31 mars, et sera remis officiellement par la mairie de Bordeaux, maître d'ouvrage, à la Fondation de la Cité du vin le 1er avril. « Alors nous aurons deux mois pour peaufiner ces aménagements et s'entraîner » poursuit Philippe Massol. L'inauguration est prévue le 31 mai, et l'ouverture le 1er juin.

Philippe Massol, directeur de l'association de préfiguration de projet de Cité du vin à Bordeaux - M.BOSREDON/20MINUTES

Un prix de 20€ et un pass annuel à 48€

Le prix d'entrée a été fixé à 20 €. « C'est le prix plein tarif, mais il y aura de nombreuses réductions » prévient Philippe Massol. Un pass sera proposé au prix de 48 €, donnant droit à une entrée illimitée pour un an, des réductions sur la boutique et le restaurant, et une réduction pour les personnes accompagnant le titulaire de ce pass. Le public visé pour ce pass est évidemment les Bordelais, « qui doivent être les ambassadeurs de la Cité du vin. »

Image de synthèse du projet de "Tour du monde des vignobles", dans la future Cité du Vin de Bordeaux - Casson-Mann

Les réservations pourront se faire dès le début du mois d'avril. « Mais étant donné que nous attendons énormément de monde au début, et que plusieurs événements se tiendront à Bordeaux durant cette période d'ouverture (dont le championnat d'Europe de football), il est possible que les tout premiers billets soit horodatés » c'est-à-dire donnant droit à une visite limitée dans la durée. « La capacité maximum de la Cité du vin est de 2.800 personnes, dont 850 personnes sur le parcours permanent » indique Philippe Massol pour justifier cette mesure.

Vue d'intérieur du chantier de la Cité des civilisations du vin à Bordeaux - M.Bosredon/20Minutes

Un audioguide nouvelle génération

Ce prix d'entrée comprendra un audioguide nouvelle génération, que la Cité du vin sera la première à proposer. « Il est en cours de fabrication par la société allemande Tonwelt, explique Philippe Massol, et aura la particularité de proposer une série d'interactions multimedia, comme des vidéos. Deuxième originalité, le casque ne touchera pas les oreilles, tout en proposant un son d'une extrême qualité. » Le coût de cette innovation se chiffre entre 1,5 et 2 millions d'euros pour la Cité du vin.

Le coût global de l'édifice est à ce jour de 81 millions d'euros a rappelé Alain Juppé. Contre une prévision de 63 millions d'euros. « Il y a eu une actualisation mécanique des prix entre 2010 et aujourd'hui, c'est normal, et des surcoûts liés à la complexité de la conception de l'édifice » a expliqué le maire de Bordeaux. Mais il estime que ce surcoût est moindre que celui de six autres projets « comparables », comme le musée des Confluences à Lyon, le Mucem de Marseille, la fondation Louis Vuitton à Paris ou encore Lascaux IV.

Un point de départ pour des visites oenotouristiques

La ville finance le bâtiment à hauteur de 38 %, les grands vignobles via une fondation pour 20 %, l'Europe pour 15 %, la Métropole pour 10 %, le CIVB et la région pour 7 % chacun, l'Etat pour 2 % et le département et la CCI pour 1 % chacun.

Le plafond du Belvédère de la Cité du vin, au huitième étage, sera décoré de bouteilles de vin - M.Bosredon/20Minutes

La cité du vin, qui proposera un parcours interactif au travers des vignobles du monde entier, une boutique, un restaurant au septième étage et un belvédère où l'on pourra déguster des vins, a pour ambition de « sauvegarder et transmettre les dimensions culturelles du vin » rappelle Sylvie Cazes, présidente de la Fondation pour la Culture de la cité du vin. La Cité se veut aussi un point de départ pour une visite des vignobles bordelais, via notamment un ponton qui permettra aux visiteurs d'embarquer pour un parcours fluvial.

Mots-clés :