Gironde: Des radiateurs vont recycler la chaleur des data centers dans des logements Bordelais

INNOVATION Un dispositif inventé par la start up Qarnot Computing permet de transformer des calculs numériques virtuels en chauffage gratuit...  

Elsa Provenzano

— 

Illustration d'un data center aux Etats-Unis.

Illustration d'un data center aux Etats-Unis. — Max Ortiz/AP/SIPA

Un morceau de data center dans un radiateur. Voilà en quelques mots le principe d’un dispositif novateur porté par une start-up Parisienne Qarnot Computing qui a séduit le département de la Gironde. Il a décidé d’investir 865.000 euros pour équiper un bâtiment à vocation sociale en chauffage gratuit, à partir de fin 2017.

Dans ce radiateur dit « numérique », la source de chaleur, ce ne sont pas les résistances comme dans un radiateur électrique classique mais des processeurs installés à l’intérieur de l’appareil. Des calculs y sont développés au profit des clients de Qarnot Computing, des entreprises d’animation, de jeux vidéo etc. qui ont comme point commun d’avoir besoin d’une grande puissance de calculs. Ils délocalisent ainsi en quelque sorte leur data center (un centre de données qui abrite physiquement des serveurs, des baies de stockage) tout en augmentant leurs capacités.

Du chauffage gratuit dans 50 logements et des bureaux

La chaleur dégagée par ces processeurs embarqués va être utilisée pour chauffer gratuitement le pôle de solidarité du Département, en construction dans le quartier du Grand-Parc à Bordeaux. Quelque 346 radiateurs vont être installés dans le bâtiment, géré par le bailleur social Gironde Habitat, qui comprend des bureaux et 50 logements sociaux dont 15 en PLAI, soit très sociaux.

« Il s’agit d’une innovation technologique au service de l’innovation sociale », se félicite Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde. « L’idée est de mettre à disposition cette énergie gratuite pour les personnes en précarité », ajoute Martiné Jardiné, présidente de Gironde Habitat.

« Un data center permettrait en moyenne de chauffer environ 10.000 personnes »

La consommation d’électricité dans le monde à l’ère numérique est colossale et les data centers consomment à eux seuls 3 % de l’énergie mondiale, notamment pour refroidir leurs serveurs. L’idée de la start up est d’exploiter cette énergie fatale, qui s’évapore actuellement dans la nature.

« Un data center permettrait en moyenne de chauffer environ 10.000 personnes et si l’ensemble des datat centers étaient exploités ils permettraient de chauffer la moitié de l’Europe », relève Paul Benoît, co-fondateur de Qarnot Computing

Si une première version du radiateur a déjà été déployée dans une centaine de logements en Ile de France, la 2e version de cet équipement sera déployée pour la première fois en Gironde. Il est équipé d’un thermostat permettant de réguler la puissance de calculs et donne accès à des fonctionnalités domotiques comme par exemple des informations sur la qualité de l’air.

« Diviser par quatre son empreinte carbone »

Ce radiateur innovant, entièrement fabriqué en France, « permet de chauffer de 15 à 30 m2 selon l’isolation du logement et de diviser par quatre son empreinte carbone », souligne Paul Benoît.

La start-up explique avoir choisi de se tourner vers la Gironde compte tenu de son potentiel économique et des centres de recherches et d’écoles de jeux vidéo en fort besoin de puissance de calculs qu’elle héberge.

« Le but est de déployer le dispositif sur d’autres bâtiments pour réaliser des économies substantielles de fonctionnement », annonce déjà avec enthousiasme Jean-Luc Gleyze,

Mots-clés :