Bordeaux: Ampool, un projet de voiture électrique éclairé

INNOVATION Ce projet 100% aquitain propose un véhicule électrique en kit, personnalisable et dont les plans seront libres d'accès...

Mickaël Bosredon

— 

Le prototype de la voiture électrique Ampool, projet développé en Aquitaine

Le prototype de la voiture électrique Ampool, projet développé en Aquitaine — M.Bosredon/20Minutes

A quelques jours de l’ouverture d’ITS (Intelligence Transport System), congrès mondial dédié à l’innovation dans les transports, et qui va réunir 10.000 personnes du 5 au 9 octobre à Bordeaux, la région Aquitaine a présenté ce jeudi Ampool, un projet qu’elle a soutenu.

Réalisé en six mois par une vingtaine d’entreprises locales, Ampool est un projet de véhicule électrique « open source », livré en kit. Les plans seront disponibles librement sur Internet ce qui permettra à chacun de construire son propre véhicule, sur la base de celui réalisé par le cluster Aquinetic. Chacun pourra en modifier plusieurs aspects, de la couleur extérieure à celle intérieure ou l’aspect général.

Une série de capteurs pour mesurer la pollution, l’humidité…

« Nous avons travaillé à la base sur un modèle de voiture deux places, une sorte de kart » explique Jean-Pierre Bouchillou, patron de la société Prévimétéo et qui a travaillé sur le projet pour la partie capteurs et électronique.

Car Ampool n’est pas qu’une voiture électrique. « C’est une voiture électrique éclairée. » Comprendre qu’elle embarquera toute une série de capteurs, pour mesurer la pollution extérieure, la température, l’humidité de l’air ou du sol… « Elle proposera aussi des applications, notamment pour visiter Bordeaux. »

Un prix en dessous des 20.000 euros

Le projet espère ainsi toucher le monde des entreprises, du tourisme, de la livraison en milieu urbain, et aussi l’agriculture. « N’importe qui pourra s’approprier l’engin et le faire évoluer, insiste Jean-Pierre Bouchillou. Cette voiture ne fait pas que transporter des personnes, elle a pour ambition d’améliorer le quotidien des habitants. »

Une carrosserie en fibre de verre devrait permettre une réduction de la consommation électrique de 20 %. Pour la réalisation, un « garage du futur » sera proposé pour l’assemblage du véhicule.

« L’ambition est de pouvoir la réaliser en dessous des 20.000 euros, ajoute Jean-Pierre Bouchillou, sachant qu’en fonction des volumes le prix peut-être revu à la baisse. » La mise sur le marché est prévue d’ici à 2020.

Mots-clés :