Bordeaux: Un site proposant des offres d'emploi locales lancé ce lundi

ECONOMIE Le site développé par Jobijoba répertorie plus de 6.400 offres situées à 50 kilomètres maximum de la ville-centre...

Elsa Provenzano

— 

Le site Bordeaux pour l'emploi a été développé par la société Jobijoba.

Le site Bordeaux pour l'emploi a été développé par la société Jobijoba. — Capture d'écran du site de Bordeaux pour l'emploi.

La société Jobijoba, qui a conçu en mai 2015 son premier site agrégateur d’offres pour Pessac, la ville qui l’a hébergé en pépinière d’entreprises, vient de développer le site « Bordeaux pour l’emploi » de la mairie de Bordeaux.

Les données de 68 sites rassemblées

Présenté ce lundi, il agrège pour l’instant plus de 6.400 offres d’emploi à partir de 68 sites dont Pôle emploi. A terme, de 8.000 à 10.000 offres devraient être disponibles. Il est possible de choisir un onglet pour sélectionner les offres en fonction de la distance depuis Bordeaux (de 10 à 50 kilomètres au maximum).

Autres atouts du site, permettre aux recruteurs locaux de déposer une annonce, qui sera visée par la maison de l’emploi avant publication et valoriser les contenus de la Ville sur des rendez-vous liés à l’emploi.

Sur Pessac, depuis le lancement du site en mai 2015, 10.000 utilisateurs actifs, c’est-à-dire ayant effectué une recherche, ont été recensés. « Ils consultent en moyenne 5 pages et restent en moyenne 4 minutes sur le site », précise Vanessa Moreno, responsable de la communication auprès de Jobijoba. Quelque 110 offres ont été déposées sur ce site par des recruteurs locaux.

Bientôt une centaine de communes équipée

« Après Pessac et Bordeaux, de nombreuses autres collectivités devraient s'équiper dans les mois qui viennent », annonce Thomas Allaire, dirigeant de Jobijoba. D’ici à la fin de l’année, sept agglomérations devraient proposer ce site à leurs administrés, soit une centaine de communes au total.

La mairie de Bordeaux a déboursé 15.000 euros pour que Jobijoba développe cette plateforme. Une somme qui est adaptée en fonction de la taille des communes et qui est plafonnée à 15.000 euros.

Mots-clés :