Bordeaux: Les touristes viennent plus nombreux et restent plus longtemps

TOURISME La saison estivale de la capitale girondine semble attirer de plus en plus de touristes...

Mélissa Pollet-Villard

— 

Des vacanciers sur une plage du Lac de Bordeaux.

Des vacanciers sur une plage du Lac de Bordeaux. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Aaah, la côte atlantique, ses plages, ses fruits de mer, le surf… Autant d’attraits indéniables que propose le littoral pouvant intimider Bordeaux. Ce n’est sans compter sur la revanche de la capitale girondine qui a comptabilisé un pic de croissance touristique en cette période estivale.

Si les chiffres augmentent depuis le début de l’année, la période estivale à Bordeaux a connu une vague importante de touristes. Contre toute attente, les visiteurs européens ont été les plus nombreux cet été à venir fouler les pavés dans la métropole girondine, avec au palmarès des nationalités : les Anglais, les Espagnols et les Allemands.

Une ville attrayante

A cela, trois explications. D’une part, Bordeaux tend à devenir une ville à la mode, tant pour la notoriété de son vin que pour sa richesse patrimoniale et sa beauté architecturale. D’autre part, les liaisons aéroportuaires s’élargissent et le low cost se démocratise. Enfin, le label European Best Destination obtenu en début d’année a certainement donné un coup de pouce à la ville. Le tourisme international quant à lui reste stable, avec une fréquentation toujours importante d’Américains, de Canadiens, d’Australiens et de Chinois.

La durée du séjour s’est également allongée passant de deux-trois jours à trois-quatre jours au sein de la métropole. Nicolas Martin, directeur général de l’office du tourisme de Bordeaux se dit « agréablement surpris du fait que les CityPass 3 jours soient majoritairement prisés ».

Un tourisme ludique

Car les touristes semblent apprécier les visites culturelles de la ville. En effet, l’office du tourisme note une augmentation de 20 % sur la vente de billetterie proposant des excursions à Bordeaux (bateaux-mouches, bus touristiques à étage…) et le même pourcentage quant à la fréquentation des monuments publics (Porte Cailhau, Grosse Cloche, Flèche Saint Michel…).

Le même constat peut se faire à propos des loisirs en plein air proposés par la métropole, à l’instar du Quai des sports, qui, pour sa 8è édition, s’est montré une fois de plus à la hauteur avec quelque 40.000 curieux venus s’essayer aux diverses activités proposées. La grosse surprise de l’été a néanmoins été la plage du Lac, avec un chiffre de passage ayant plus que doublé par rapport à l’an passé : 170.000 visiteurs contre 60.000 en 2014.

L’été bordelais a connu une vague touristique importante et la ville n’a plus à jalouser des villes telles que Prague ou Barcelone. A l’instar de ces métropoles, Bordeaux tient une place confortable quant au tourisme urbain. La Belle Endormie devra peut-être revoir son surnom…