A Bordeaux, le Forum vies mobiles veut faire marcher les usagers du tram

MOBILITES Forum Vies mobiles va lancer une expérience dans le centre de Bordeaux et à Eysines pour convaincre les usagers du tram de privilégier la marche à pied aux heures de pointe…

Mickaël Bosredon

— 

Tramway à Bordeaux

Tramway à Bordeaux — M.BOSREDON/20MINUTES

L’institut Forum vies mobiles va lancer une expérience à Bordeaux, à partir du 16 septembre, pour inciter les usagers des transports en commun à privilégier la marche à pied. En partenariat avec l’agence d’urbanisme A’Urba et de Keolis, cette expérience, intitulée Marche à suivre, se base sur le constat que «le succès du tramway dans le centre de Bordeaux engendre en heures de pointe des engorgements dont les usagers sont les premières victimes.» Or, «si seulement une petite partie de ces derniers réalisaient un bout de leur trajet à pied, ils pourraient gagner en temps de déplacement comme en confort.»

Une réalité qui se heurte au fait que, «dans l’imaginaire collectif la marche est assimilée à la flânerie, alors que le tramway est associé à l’efficacité.» Pourtant, dans certains cas le trajet entre deux stations est plus rapide à pied qu'en tramway. Selon une enquête de Keolis, 27% des usagers qui montent à la station Hôtel de Ville, descendent seulement deux stations plus loin, et 26% des usagers qui montent à Mériadeck sont dans le même cas.

Des messages vocaux incitant à descendre du tramway

L’idée est donc de proposer aux usagers une alternative «crédible» à une correspondance aux stations Hôtel de ville, Gambetta et Mériadeck, en mettant en avant la petite marche de moins de dix minutes. L’expérience sera également menée sur la commune d’Eysines, vers trois destinations : Domaine du Pinsan, Hôpital Pellegrin, Bordeaux centre. Cette fois, il s’agit d’abandonner sa voiture au profit de la marche et du bus.

Pour inciter les usagers, une signalétique insolite (panneaux d’itinéraires pédestres, détournement de plans, messages vocaux invitant à descendre du tramway…) sera proposée du 16 septembre au 31 octobre à Bordeaux et Eysines.

Le Forum Vies mobiles s’est appuyé sur les travaux de deux jeunes chercheurs urbanistes et paysagistes, Lucas Delafosse et Stéphane Malek.

Mots-clés :