«Faire une winery à la française»

VIN Le château La Dominique (grand cru classé Saint-Emilion) ouvre ce vendredi un restaurant sur le toit-terrasse de ses nouveaux chais. Le restaurateur Nicolas Lascombes sera aux commandes...

Mickaël Bosredon

— 

Le restaurant La terrasse rouge, au château La Dominique (Saint-Emilion)

Le restaurant La terrasse rouge, au château La Dominique (Saint-Emilion) — M.BOSREDON/20MINUTES

La campagne des primeurs 2013 vient de démarrer dans le Bordelais. Des spécialistes du monde entier vont arpenter les grands domaines de la région ce mois-ci, à la découverte de cette nouvelle cuvée. A La Dominique, grand cru classé de Saint-Emilion, ces primeurs auront une saveur particulière. Les vendanges de 2013 ont été assemblées pour la première fois dans ses nouveaux chais, dessinés par l’architecte Jean Nouvel. Et les dégustations se feront sur le toit terrasse, où est venu se poser un restaurant qui ouvrira ce vendredi, La Terrasse rouge. Rouge, comme la couleur de ce cuvier qui rappelle brillamment la robe des vins. Une oeuvre d’art, qui fait face à un autre monument, les chais de Cheval Blanc, dessinés par Christian de Portzamparc.

Vue sur les vignobles

«Un château, c’est avant tout du vin, mais ce n’est plus seulement que cela» estime Nicolas Lascombes, restaurateur bordelais qui détient déjà La brasserie bordelaise, et trois autres établissements au Cap-Ferret et à Arcachon.

La Terrasse rouge sera son cinquième restaurant.

«Il en existe déjà dans d’autres châteaux, mais c’est la première fois qu’un domaine en confie la responsabilité à un intervenant externe», explique le jeune chef d’entreprise, qui a investi 700.000€ dans ce projet. «Notre point d’équilibre est à 1 million d’euros, et on espère réaliser 1,5 million d’euros dès la première année.» Comme à La brasserie, les menus tourneront essentiellement autour des grillades à la broche et des produits frais.

D’un décor très épuré, le restaurant offre une vue magnifique sur les vignobles de Saint-Emilion et de Pomerol, depuis sa terrasse de 450 m2. «Notre idée est de créer une sorte de winery à la française, poursuit Nicolas Lascombes, et si d’autres châteaux sont intéressés, nous répondrons présents.»

Des vins de 25€ à...2.500€

La carte des vins, essentiellement orientée Saint-Emilion et Pomerol, devrait démarrer avec des bouteilles à 25€, et jusqu’à... 2500€ pour un Petrus. «Nous proposerons aussi du vin au verre, à 5€.» A la carte, compter pour la viande de 22€ le faux-filet à 50€ l’entrecôte. Trois menus du midi seront proposés entre 19€ à 38€. Le restaurant sera ouvert de juin à septembre midis et soirs, et de septembre à juin tous les midis et du jeudi au dimanche soir.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.