La plage du Moulleau à Arcachon. 
 
La plage du Moulleau à Arcachon.   - S.Ortola / 20 minutes

Elsa Provenzano

Durant la haute-saison, du 14 juillet à la fin du mois d’août, l’afflux de vacanciers a satisfait 71 % des professionnels du tourisme en Aquitaine et jusqu’à 79 % sur le littoral. Par contre, quelques 59 % d’entre eux estiment que l’avant-saison 2013 n’a pas été satisfaisante. C’est ce qui ressort du premier bilan global de la saison dressé ce lundi par le comité régional du tourisme d’Aquitaine (CRTA) sur la base des retours et des impressions des professionnels. « Je n’ai pas vu une telle avant-saison depuis dix ans », commente Brigitte Bloch, directrice du CRTA.

Les hôtels pénalisés

«Le bilan de la saison 2013 n’est pas équivalent à celui de 2012 et encore moins à celui de 2011 qui avait été excellent. Le temps a été très mauvais en mai et juin et pas excellent pendant la première quinzaine de juillet. Heureusement, la météo a été au rendez vous en août pour faire basculer les chiffres», résume Régine Marchand, présidente du CRTA. Sur l’ensemble de la saison, les hôtels ne s’y retrouvent pas en termes de fréquentation, tandis que les campings et les résidences de tourisme ont mieux résisté. Les activités sportives et de loisirs sont aussi à la peine.

Les réservations tardives se généralisent

Les touristes sont de plus en plus nombreux à attendre le dernier moment (soit la veille ou deux jours avant) pour réserver leur hébergement, en fonction de la météo. Cette tendance  est confirmée par plusieurs tour-opérateurs proposant des hébergements secs. «C’est la crise dans toute l’Europe et cela se ressent : les touristes cherchent les bons plans et négocient les prix», pointe aussi Brigitte Bloch. Par exemple pendant leurs congés, de plus en plus de vacanciers cherchent à louer leur logement.

Les anglais de retour en force

Le nombre de touristes britanniques et allemands est en progression : ce sont respectivement les premiers  et seconds clients étrangers en Aquitaine. Les néerlandais sont eux  les premiers à choisir le camping. Malgré la proximité avec l’Aquitaine, la clientèle espagnole est un peu en repli et arrive en cinquième position. Elle est néanmoins seconde dans les grandes villes et les hôtels. La fréquentation française a été très bonne sur le littoral et en particulier sur le Bassin d’Arcachon puisque 94% des professionnels s’estiment satisfaits de l'afflux de la clientèle hexagonale. Un glacier installé au Moulleau à Arcachon confirme ce constat : «J’ai bien travaillé en juillet et en août. Je suis installé depuis de nombreuse années et j’ai une clientèle fidèle qui séjourne tous les ans sur le Bassin d’Arcachon».

Quelques 52 % des professionnels principalement installés sur le littoral et dans les grandes villes sont optimistes pour l’arrière-saison. Elle attire traditionnellement davantage des couples sans enfant et des seniors et pourrait permettre de finir la saison en beauté.  

Encadré chiffres clés du tourisme en Aquitaine

Les touristes dépensent un peu moins de 5 milliards à l’année en Aquitaine.

Depuis 5 ans, environ 95 millions en moyenne de nuitées sont enregistrées par an dans la région.

72 % de la fréquentation touristique aquitaine a lieu entre mai et septembre et 50 %de celle-ci se concentre entre juillet et août.