Les vins de Bordeaux, stars à Hong Kong

5 contributions
Publié le 6 novembre 2012.

CONSOMMATION – Le Hong Kong wine and dine festival, s’est achevé ce dimanche. Les vins de Bordeaux y ont rencontré un énorme succès…

Le Hong Kong wine and dine festival, qui s’est achevé dimanche soir, est en train de se positionner comme l’une des pus importantes fête du vin au monde. Avec 200.000 visiteurs accueillis en quatre jours, il bat le record d’affluence de l’année dernière. Et le village bordelais, occupé par une cinquantaine de vignerons girondins, et situé en première ligne du festival, a rencontré un énorme succès. Quelque 140.000 dégustations ont été proposés sur ses stands, et 2000 personnes ont été formées à l’école du vin du CIVB (Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux), co-organisateur de l’événement avec la CCI de Bordeaux. L'office du tourisme de Bordeaux était également sur place pour promouvoir la ville et la région comme destination touristique, et son stand n'a pas désempli durant quatre jours.

 Ruptures de stocks

« L’année dernière nous avions éclusé 2500 tickets de dégustation. C’est ce que nous avons fait par jour cette année », raconte Patricia Zabalza, directrice des Côtes de Bordeaux. Résultat : les Côtes n’avaient « plus une bouteille de Blaye et de Cadillac dès vendredi », et plus rien à 20h dimanche. La rupture de stocks a frappé tous les stands. Celui-ci des sweets (vins liquoreux), a effectué 23000 dégustations contre 8000 l'année dernière, et a arrêté de servir dès dimanche en début de soirée. Au grand désespoir d’un public qui a particulièrement apprécié les Sauternes et autres Loupiac.

« L’ambiance était vraiment excellente, et le public agréable, heureux d’être ici » se réjouit Pierrick Lavau, viticulteur au château Bernateau (Saint-Emilion grand cru). « Les visiteurs nous posaient beaucoup de questions, ils étaient notamment curieux de savoir où se situaient les vins que nous leur proposions. Ils se sont davantage intéressés au contenu de la bouteille, qu’à l’étiquette, ce qui était le cas avant. » Même impression chez les Côtes de Bordeaux, où Patricia Zabalza a été « agréablement surprise de rencontrer un public jeune, dans les 30-35 ans, assez féminin, à la recherche de vins à des prix raisonnables, entre 150 et 250 HK dollars. » Beaucoup de jeunes couples également chez les sweet. « Et ce sont les femmes qui posaient le plus de questions, et qui prenaient les décisions. » « Ils ont apprécié toutes les couleurs de vins, le blanc sec comme le crémant » s’étonne pour sa part Mathieu Delong, viticulteur dans les Bordeaux et Bordeaux supérieurs.

Les vignerons qui faisaient le déplacement pour la première fois, ont ainsi pu mesurer « l’énorme potentiel du marché chinois. » Un marché devenu cette année le premier à l’export pour les vins de Bordeaux, qui ont vendu dans le pays 80 millions de bouteilles, soit 10% de leur production. « Le vin est en train d’entrer dans les modes de consommation quotidiens », assure Thomas Jullien, représentant en Chine du CIVB. « Un mouvement est enclenché. » Ce qui fait penser au conseil qu’il serait « judicieux » de créer une autre fête du vin, dans une des grandes villes de la Chine continentale. En attendant, le partenariat avec le Hong Kong Tourism board, assurant une place de choix aux vins de Bordeaux, a été renouvelé pour trois ans.

A Hong Kong, Mickaël Bosredon
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr