0 contributions
Publié le 9 août 2012.

JO / BASKET - La France est sortie du tournoi après une défaite frustrante contre l'Espagne (59-66) en quart de finale...

De notre envoyé spécial à Londres,

Perdre contre l’Espagne, au fond, ils avaient l’habitude. Mais perdre si près d’une médaille en maitrisant autant la deuxième meilleure équipe du monde, non, ça, c’est beaucoup trop difficile à avaler pour les Français. Après avoir dominé une bonne moitié de la partie, les coéquipiers de Tony Parker ont lâché prise (59-66) dans le dernier quart, pris par l’intensité défensive espagnole et une réussite aux shoots soudain disparue. «On avait le match. On a eu les occasions. Alors après, on peut parler de la fatigue, que notre préparation difficile nous a rattrapée… Avec des si, on raconte n’importe quoi», souffle le meneur de jeu des Bleus.

Diaw: «Il y a encore un petit gap»

Lui et ses collègues ont d’abord essayé de trouver un peu de positif dans cette soirée nerveuse. Comme le fait d’être arrivé si près du niveau de la grande Espagne. «On progresse, assure Boris Diaw. On a passé une étape, mais il en reste encore une à passer. On a fait moins d’erreurs, on a eu plus de présence défensive, on a eu plus d’intensité offensive. Mais il y a encore un petit gap, on l’a vu ce soir». On ne l’avait justement pas beaucoup vu, cet écart de niveau, jusqu’à ce terrible quatrième quart-temps, conclu en ayant marqué seulement six minuscules points.

«On a senti le match nous filer entre les doigts»

«On a senti le match nous filer entre les doigts. Il y a encore des moments où on a la tête en l’air», poursuit le capitaine tricolore. Et il n’est pas sûr que la plupart de ces joueurs aient l’occasion de rectifier le tir aux JO. «Pour certains d’entre nous, c’était le match de notre vie. On voulait une médaille, c’est pour ça qu’on avait cet état d’esprit. On n’est pas sûrs de revenir jouer un quart», embraie Vincent Collet. Et si c’est pour tomber encore une fois contre l’Espagne…

Revivre  France-Espagne en live comme-à-la-maison

Antoine Maes
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr