JO 2012: «Ca ne servait à rien de se brûler» contre les USA, selon Tony Parker

11 contributions
Publié le 29 juillet 2012.

JEUX OLYMPIQUES - Les Français ont été laminés par les coéquipiers de LeBron James...

De notre envoyé spécial à Londres,

La baffe est forte, mais l’amertume beaucoup moins. Balayés par les USA (98-71), l’équipe de France est entrée dans son tournoi par une défaite qui ne laissera pas de traces indélébiles. «On n’est jamais content de perdre, mais il y a une compétition à faire. Il reste plusieurs matchs pour sortir du groupe, l’essentiel étant de se qualifier pour les quarts de finale», relativise Boris Diaw, le capitaine français. Et pourtant, selon Vincent Collet, le sélectionneur, «nous n'avons clairement pas fait le meilleur match que l'on pouvait faire contre eux»

>> Un match à revivre en live ici 

Mis à part dix premières minutes au taquet, les hommes de Vincent Collet n’ont jamais existé. «Jouer les Etats-Unis aux Jeux, c'était un peu un rêve de gamin, note Ronny Turiaf. On les connait, ils ont des joueurs forts à chaque position. Quand t'en retire un, y'en a un autre aussi fort qui entre». Mieux, pour Nando Do Colo, les Français «n’ont pas fait un mauvais match». A la fin du premier quart-temps, un point derrière la Dream Team (22-21), il y avait de quoi se sentir satisfait. 

Pour gagner le prochain match contre l’Argentine, «plus à notre porté» selon le Nordiste, prochain adversaire,  il faudra un peu plus d’ambition. Et surtout de réussite à trois points, puisque Tony Parker et consorts sont restés limités à 9% à longue distance. Rédhibitoire quand on ne peut pas lutter sous les paniers. «Les tirs, on les a eus, mais ils ne sont pas rentrés. Ca ne servait à rien de se brûler sur un match comme ça», souffle le meneur des Spurs.

Antoine Maes
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr