11 contributions
Publié le 27 juillet 2012.

JO - Les 4700 breloques sont entreposées à la Tour de Londres...

De notre envoyé spécial à Londres,

«On peut difficilement imaginer meilleur sanctuaire pour les médailles que celui où sont entreposés depuis des siècles les trésors de la Nation.» Pour Boris Johnson, le maire de Londres, ça ne fait aucun doute. Les 4.700 médailles que le CIO s’apprête à distribuer à partir de samedi ne courent aucun risque. Depuis le 10 juillet et leur arrivée en Grande-Bretagne, elles sont gardées sous haute protection dans la forteresse la plus connue du monde: la Tour de Londres. Entreposées en sous-sol, elles ne sont pas visibles au public (contrairement à la couronne). Et ouvrir la pièce où elles reposent nécessite la présence d’un membre dirigeant de l’organisation: lui seul détient le code pour ouvrir les portes.

Bellaïche: «Vous feriez mieux de vous attaquer aux saisies de Scotland Yard, ça vous rapporterait plus» 

Est-il imaginable de voir une équipe tenter le coup du siècle et s’emparer des huit tonnes de métaux? «Il y a des missiles sur les toits, des caméras partout, et vous avez les Jeux les plus sécurisés de l’histoire. Vous feriez mieux de vous attaquer aux saisies de Scotland Yard, ça vous rapporterait plus», répond André Bellaïche, cerveau présumé du «Gang des Postiches». L’homme qui ratiboisa une petite trentaine de banques pendant les années 80 ne voit pas bien ce qui pourrait arriver aux médailles. «Vous en faites quoi? Vous les vendez à qui? Vous les fondez? Je suis allé au musée du Topkapi, je peux vous dire que j’ai vu le plus gros diamant du monde. Mais le coup ne s’est jamais fait», reprend celui qui est commerçant depuis 30 ans. 

«Un truc comme l’attaque du train postal, chapeau melon et bottes de cuir, tout ça…» 

Mais puisque «rien n’est impossible», selon Bellaïche, qui pourrait s’attaquer à la Tower of London pour y réaliser le casse le plus retentissant de l’histoire? «Sûrement pas des Français. En fait, ce genre de coup, c’est pour les Anglais. Un truc comme l’attaque du train postal, chapeau melon et bottes de cuir, tout ça…» imagine l’ancien braqueur, auteur de Ma vie sans postiche (éditions First). Que le sujet fait visiblement plus rire qu’autre chose. «Faudrait être un athlète pour ça. Ou mieux, envoyons l’équipe de France de foot, puisqu’ils ont l’habitude de faire des conneries. Et Nasri en tête.» Manque de pot, les Bleus ne sont pas qualifiés.

La cérémonie d'ouverture des JO de Londres est à suivre en live comme-à-la-maison à partir de 21h10

Antoine Maes
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr