EN DIRECT. PSA: Pour Philippe Varin, il n'y aura «pas de licenciements secs»

82 contributions
Publié le 25 juillet 2012.
 

17h51: Fin de cette journée «PSA» durant laquelle beaucoup de choses ont été dites et durant laquelle les parties ont pris conscience du problème. Il faut désormais voir si ces parties peuvent s'entendre et rétablir la situation de la filière automobile. Merci de nous avoir suivi. 

16h50: Suite à l’annonce du plan automobile, Renault exprime sa satisfaction quant aux mesures proposées pour les véhicules propres et compétitifs
« Renault salue la volonté de l’Etat de soutenir la filière automobile française. Le Groupe se félicite tout particulièrement du signal fort envoyé en faveur des véhicules propres et notamment des véhicules électriques», a déclaré Carlos Ghosn, PDG du Groupe Renault.

16h07: Aucun prédateur en vue pour une OPA
Le risque d'une OPA sur PSA Peugeot Citroën, évoqué aujourd'hui par la famille Peugeot, est jugé théoriquement possible mais en fait peu probable, faute de prédateur identifiable susceptible de se lancer dans pareille aventure.

15h14: Marine Le Pen juge le plan inconsistant
«Il était difficile de faire aussi inconsistant, et pourtant le gouvernement Hollande y est parvenu. Il n'y a dans ce plan que des mesurettes et des taxes déjà testées cent fois. Un plan efficace de ré-industrialisation suppose d'exiger de PSA l'interdiction des délocalisations et l'obligation de travailler avec des PME et des PMI françaises en France et l'entrée provisoire de l'Etat au capital de PSA.

14h58:  Le plan auto «marginal», selon Mamère
Le député écologiste Noël Mamère a estimé aujourd'hui que le plan gouvernemental de soutien à la filière automobile «ne concerne qu'une partie plus que marginale» du secteur, les voitures électriques et hybride, et ne facilite pas «la transition énergétique». 

14h18. «Cette approche n'oublie pas la dimension européenne, et notre exigence de justice dans les échanges commerciaux mondiaux, en demandant à la Commission européenne de prendre des mesures de mise sous surveillance de l’accord de libre-échange UE-Corée», estime Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste

14h13. Pour Philippe Juvin, député européen et secrétaire national de l’UMP, ce plan cumule les «mesurettes amateuristes»: «Ce plan ne comprend aucune proposition pour réduire les coûts du travail, aucune disposition pour aider à l’export, aucune proposition de niveau européen pour favoriser la compétitivité de cette industrie». 

14h10: «Nous constatons que l'Etat ne tire pas les leçons de ses erreurs passées en continuant à mettre le secteur automobile sous perfusion, une industrie qui refuse le changement», réagit Guillaume Cairou, président du Club des Entrepreneurs.

13h40: Michel Sapin annonce la négociation d'une charte automobile 2012-2015 entre les partenaires sociaux pour anticiper le dialogue social sur les changements nécessaires. Une commission paritaire sera réunie à la mi-septembre.

13h30: Les bonus pour les véhicules propres coûteront près d'un demi-milliard d'euros supplémentaires à l'Etat français en 2013, a déclaré mercredi le ministre du Redressement productif.
«Le coût total des bonus attendu pour 2013 est de 490 millions d'euros», a dit Arnaud Montebourg lors de la présentation d'un plan gouvernemental de soutien à la filière automobile française.
«C'est une dépense nouvelle mais elle sera en grande majorité financée par une augmentation significative des malus, qui sera discutée dans le cadre de la loi de finances», a-t-il ajouté.

12h51: Retrouvez toutes les annonces du gouvernement pour le plan de soutien à la filière économique ici.

12h50: Klapish et Besson entre autres vont réalise des pubs en faveur des voitures «fabriquées en France».

12h25: De notre envoyée spéciale à l'Elysée
Le président de la République François Hollande a salué à propos du plan de soutien à la filière automobile en conseil des ministres un plan «cohérent» et «global» qui s'inscrit dans la durée et «exemplaire au niveau social», qui va mobiliser les collectivités locales et en particulier les régions (porte-parole).

12h20: Fitch déclasse la note de PSA Peugeot Citroën «BB», perspective négative.

12h10: Francetvinfo rappelle quatre méthodes pour sortir le secteur automobile de la crise

12h08: Plan auto: PSA salue les aides
Le président du directoire Philippe Varin a salué les aides aux véhicules propres prévues par le gouvernement dans le cadre de son plan de soutien à la filière automobile.

11h59: Plan automobile: Le gouvernement a choisi «l'offensive», affirme le Premier ministre Ayrault.

11h50: Philippe Varin réaffirme qu'il n'y aura pas de licenciements secs et qu'il y aura des solutions pour chacun à son problème d'emploi

11h20: Rappel des chiffres de la matinée de PSA
PSA a annoncé un nouveau plan d'économies de 1,5 milliard d'euros à l'horizon 2015. Le premier constructeur automobile français, qui prévoit une baisse de 8% du marché automobile européen en 2012, a accusé sur les six premiers mois de l'année une perte nette, part du groupe, de 819 millions d'euros, alors qu'il avait dégagé un an plus tôt un bénéfice du même ordre (806 millions).

11h08:  La direction de PSA accepte la nomination d'un expert-comptable à la demande de l'ensemble des organisations syndicales, ont déclaré les élus du personnel.

10h58: Sur Europe 1, l'ancien secrétaire d'Etat à l'Industrie, Luc Chatel, veut un «pacte de compétitivité dans l'automobile». Le député UMP souligne la concurrence mondiale exacerbée dans ce domaine.

Il propose également de «mettre en place une TVA emploi. Il faut faire baisser les coûts de production. Une TVA emploi, c'est moins de charges sociales de manière à ce que les usines soient de nouveau compétitives».

10h48: Vidéo BFMTV: Les manifestants à Paris: «François Hollande va venir nous aider».

10h36: Philippe Varin, Président du directoire de PSA, en introduction des résultats: «Les résulats ne sont pas bons» mais «PSA n'est pas au bord de la faillite».

10h20: Christian Lafaye, FO: «On est dans la merde, la trésorerie du groupe ne représente plus qu'une quinzaine de mois de frais de personnel».

10h12: De notre envoyé spécial
Une quarantaine de représentants des six organisations syndicales rencontrent en ce moment avec la direction. Il y a eu une suspension de séance suite à la décision commune de nommer un expert comptable. Le CCE devrait durer toute la journée puisque la direction détaille tous les plans

10h00: PSA Peugeot Citroën devrait provisionner dans ses comptes du second semestre jusqu'à 600 millions d'euros pour financer sa restructuration annoncée le 12 juillet. «Nous comptabiliserons des éléments exceptionnels au second semestre pour la restructuration», a déclaré Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du constructeur automobile, au cours d'une téléconférence avec les analystes.

9h38: «Ce plan est inacceptable et injustifié. L'attaque de PSA contre l'emploi concerne tous les sites du groupe», a déclaré Jean-Pierre Mercier, délégué CGT.
Fabrice Peufly, délégué CFE-CGC de Poissy, a voulu insister sur le sort de ce site: «Nous allons demander une expertise comptable pour obliger la direction à revenir sur le processus. On parle surtout d'Aulnay et de Rennes c'est normal, mais Poissy est aussi lourdement impacté».

9h31: De notre envoyé spécial devant le siège de PSA, avenue de la Grande Armée, à Paris
«Plusieurs centaines de manifestants du groupe sont là pour soutenir les salariés d'Aulnay. Certains manifestants pensent qu'il y a toujours un espoir de sauver des emplois. Il y a des cars venus de Rennes, de Sochaux, de Mulhouse, de la R&D à Vélizy. Ambiance festive au son de Zebda et du tube des manifestants français «On lâche rien» de HK et Les Saltimbanks.

9h24: PSA en tête du CAC 40
A 09H08, la valeur prenait 2,52% à 6,40 euros, ralentissant toutefois nettement après avoir enhtamé la séance en hausse de plus de 4%.

9h18: Première annonce, le gouvernement prévoit le renforcement du bonus écologique à 7.000 euros contre 5.000 euros pour les véhicules électriques, et à 4.000 euros contre 2.000 euros pour les hybrides.

9h16: Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif présentera aujourd'hui son plan de soutien à la filière automobile

8h05: Carlos Ghosn, le PDG de Renault était reçu à partir de 8h00 par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

8h00: PSA annonce une perte nette de 819 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice net de 806 millions un an plus tôt, sa branche automobile ayant souffert de la mauvaise tenue des marchés européens.

PSA Peugeot Citroën amorce ce mercredi 25 juillet un tournant dans son histoire et dans celle de la filière automobile. Trois points chauds sont à surveiller.

L'annonce au conseil des Ministres du plan de soutien à la filière automobile, le comité central d'entreprise extraordinaire qui examinera le «projet de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs» - notamment la suppression de 8000 postes, la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne et la réduction de l'activité du site de Rennes.

Enfin, les résultats trimestriels en forte baisse viendront témoigner de la mauvaise santé du fleuron aitomobile français. 

L'heure n'est plus à la recherche de solutuions mais à la prise de décisions pour PSA, les syndicats et le gouvernement qui ont entretenu depuis l'annonce d'Aulnay des relations plus que tendues. 

Bertrand de Volontat
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr