Profanation de 40 tombes de soldats allemands dans les Ardennes

5 contributions
Publié le 8 juillet 2012.

PARIS - Quarante tombes de soldats allemands de la Première Guerre mondiale ont été profanées dans un cimetière militaire à Saint-Etienne-à-Arnes dans les Ardennes, a annoncé samedi soir le ministère de l'Intérieur.

Ces profanations interviennent alors que la France et l'Allemagne célèbrent ce week-end le cinquantenaire de leur réconciliation avec en point d'orgue une rencontre dimanche entre Angela Merkel et François Hollande à Reims, à peine une quarantaine de kilomètres à l'ouest des lieux de la profanation.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls "condamne fermement", dans un communiqué, "la profanation de quarante tombes de soldats allemands de la première Guerre Mondiale dans un cimetière militaire à Saint-Etienne-à-Arnes dans les Ardennes".

"Une enquête est en cours et tous les moyens seront mis en oeuvre pour retrouver les responsables de ces dégradations insupportables", indique le ministère.

Selon les premiers éléments de l'enquête, quelque 40 stèles ont été arrachées et certaines utilisées pour un feu de camp. L'alerte a été donnée samedi en fin d'après-midi aux gendarmes par la mairie de ce petit village, a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

"A la veille de la grande cérémonie du cinquantenaire de réconciliation franco-allemande qui se déroulera à Reims en présence de la chancelière allemande et du président de la République, ces actes sont totalement intolérables", s'indigne l'Intérieur.

Dimanche, une gerbe de fleurs sera déposée sur les lieux de la profanation afin de "marquer l'attachement indéfectible de la République à l'amitié franco-allemande", indique le ministère.

Plus de 17 ans après la Seconde Guerre mondiale et après trois conflits successifs opposant les deux pays, la réconciliation franco-allemande avait été officiellement scellée lors d'une visite officielle de Konrad Adenauer en France du 5 au 8 juillet 1962.

Le 8 juillet, le chancelier et le général de Gaulle avaient assisté ensemble à une messe dans la cathédrale de Reims. Deux mois plus tard, De Gaulle s'était rendu en visite officielle en République fédérale d'Allemagne.

© 2012 AFP
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr