Vous avez interviewé le compositeur-interprète Hugh Coltman

5 contributions
Publié le 10 juillet 2012.

CHAT VIDEO – Le musicien vous a répondu ce vendredi...

Pour cette 36ème édition de la Rolling Chat Session, nous avons le plaisir d'accueillir l'auteur-compositeur-interprète Hugh Coltman.

Bonjour à tous.

Miss A.: Dans quel état d'esprit es-tu à quelques semaines de la sortie de ton nouvel album?
J'ai hâte, car il y a des chansons que j'ai écrites en tournée pour le premier disque, qui datent de deux ans et demi. Le disque est fini depuis quelques mois et j'ai envie de revivre ces chansons. J'ai envie de les jouer. Sur le premier album, j'avais pas mal joué les chansons avant, ce qui a moins été le cas sur ce disque-là. Je vais vraiment découvrir les chansons avec le public.

sahn: Hugh Coltman est un des rares bonhommes a me faire lever les poils quand je l'écoute, à l'instar d'un Dan Wilson, d'un Gabe Dixon ou d'un William Fitzsimmons. Petite question, pourquoi d'abord le choix d'un EP plutôt qu'un format plus conventionnel d'un album?
Parce que d'abord pour moi, je voulais un album qui tienne sur 40 minutes. Quand c'est plus long, on oublie les chansons. Il y avait des chansons que je voulais mettre en valeur. Cela donne un moment de vie à ses chansons qui seront des bonus. Et aussi parce que je n'ai pas sorti d'album depuis quatre ans, et il faut attiser la curiosité des gens… ;-)

Mix: Quand l'album va t-il sortir?
Normalement, il sort le 24 septembre.

harold: Pourquoi ce titre Zero Killed?
C'est une histoire assez drôle en fait. Dans la première guerre mondiale, c'est l'origine du mot OK. Sur les tableaux noirs des hôpitaux, quand il n'y avait pas mort d'homme on écrivait OK (Zero Killed). Je suis un fan d’étymologie, de l'origine des mots. J'adore voir l'évolution des mots dans le temps. J'aimerais bien que quelqu'un me réponde: quelle est l'origine de cette expression "Que dalle"? J'aimerais connaître l'origine de cette expression, si vous savez ! Un bisou virtuel à celui qui connaît la réponse.

Is it me or is it you?: Peut-on dire que le premier album était un album de transition (par rapport aux Hoax) et le second album sera plus un album de composition?
Oui, c’est une très bonne question. Je suis fier du premier album, je voulais montrer tout ce que j'aimais bien dans la musique. Mais je trouve parfois qu'il manque un peu de cohérence entre les chansons. J'aime quasiment toutes les chansons sur le premier disque. Une fois, j'étais à Montreux et une journaliste m'avait dit que ça se voyait que c'était un premier album. Et j’avais trouvé cette remarque particulièrement intéressante.

amandine revolvr: Que dalle étymologie: Étymologie incertaine [1]. Soit du breton dall (« aveugle ») [2] ou du romani (langue tsigane) dail (« rien du tout ») [3], ou bien encore de l'occitan [4] que d'ala, qui veut dire littéralement «que de l'aile (à manger)» c'est-à-dire pas grand chose.
Merci beaucoup Amandine! Voilà votre bisou virtuel. Et merci c'est chouette de m’avoir renseigné, tu as bien réussi tes études! ;-)

Compas: Quelle sera la tonalité de ce nouvel album?
Je trouve qu'il y a une évolution ce qui est normal. Le disque me ressemble. Quelqu'un qui écoute ce disque va me retrouver. J'ai toujours les mêmes influences. Juste le disque est un peu plus pop et plus rythmé, tout simplement car le premier disque je l'ai écrit quasiment seul. Celui-là j'avais tourné avec un groupe, et je crois que je me suis pas mal imprégné de la musique de mon batteur Raphael Chassin.

Jéjé: En écoutant l'EP, il y a un certain équilibre entre les chansons punchy tres pop et des chansons lentes plus folk et soul, en sera t il de même pour l'album?
Oui et oui. C'est très important pour moi que tout l'album soit cohérent. Je me suis pris la tête pour savoir dans quel ordre mettre toutes les chansons. Il est plus facile de faire un album cohérent qu'un EP, donc je suis content que Jéjé trouve l'ensemble bien équilibré… ;)

The Forum: Pour le nouvel album, pourquoi t'être entouré de Rémy Galichet et de Marlon Bois ? Te considères-tu comme un perfectionniste du son?
Pas aussi perfectionniste que beaucoup de gens que je connais. Je peux être assez rigoureux avec les musiciens. C'est important aussi de les laisser s'exprimer. C'était une manière d'apprendre pour moi ce disque. Comme je maquette, je fais des arrangements sr mon logiciel, donc j'ai une petite patte dessus. Quand j'ai rencontré Rémi par le biais de Marlon, ce que j'ai adoré c'est qu'il m'a demandé de quoi parlait la chanson. J'ai trouvé ça génial pour un arrangeur. D'où notamment l'idée de faire appel à une fanfare pour l'un des titres. On a ensuite décidé de travailler avec un orchestre plus grand. Il n'y avait aucun problème d'égo des deux côtés, et du coup c'était super sympa. Il ne faut pas se renier juste pour faire plaisir aux gens, et il faut que la musique passe au premier plan, et avec eux c'était toujours le cas. J'aurais aussi beaucoup aimé travaillé avec John Bryan qui fait des musiques de film. Et je me suis rendu compte finalement, que bosser avec Marlon c'était aussi bien, car il avait des super bonnes idées. Il va tout de suite à l'essentiel. J'ai adoré bosser avec lui !

nath: J'ai entendu une de tes chansons lors d'un show case: 'Show me yours'. Sera-t-elle sur le prochain album? (je l'attends !!)
Elle ne sera pas sur l'album, mais pour moi c'est aussi un peu un regret. Mais comme j'avais à peu près chansons, j'ai dû réduire le nombre de morceaux. J'ai fait un duo avec Peter Von Poehl que je vais garder pour un bonus. Je vous promets que cette chanson sortira, car elle est vraiment bien.

Freddy: Je suis un fan de la première heure, surtout du bluesman qui reprenait Nature Boy de Nat King Cole. Est-ce que l'autodidacte que tu es n'est pas un peu frustré de ne pas avoir suivi une formation classique à la guitare? Merci à toi.
Oui, frustré c’est le mot. Pas forcément à la guitare classique. Mais ce qui me dérange parfois, c'est que même si j'entends tout et que déchiffrer une chanson n'est pas finalement très compliqué, j'ai des difficultés pour expliquer les chansons aux gens. Je suis obligé d'expliquer les accords. J'aimerais bien, et j'y travaille pour être meilleur guitariste, et connaître mieux l'instrument, et les harmonies. Oui, c’est vrai que je regrette !

Astrid: Pourquoi n’assumes-tu que maintenant de mettre ton visage sur la pochette d'un disque?
Parce que je suis beau ;-) Non, plus sérieusement, je crois que pour le premier disque, j'aimais bien le dessin, mais je crois qu'avec du recul, j'ai mis le dessin parce que je ne voulais pas voir ma gueule partout. Je crois aussi qu'avec le temps on se dit qu'on commence à s'aimer, et on assume. Le visage humain que tu présentes en musique peut être vraiment bien, si c'est bien fait.

Is it me or is it you?: Est ce que le fait de devenir papa a changé ta vision de la vie?
Oui, bien sûr ! Et aussi la vision du temps de sommeil. Je ne fais plus tout pour ma gueule. Quand je pars en tournée, ou que j'écris des chansons, parfois je n'ai pas envie. Et en fait, le fait de devoir entre le moment où je dépose ma fille à la crèche et celui où je vais la récupérer, il se passe 7 heures, je vais en studio pour écrire, et en fait cela m'apporte une rigueur de travail. C'est moins poétique que l'idée de trouver une chanson à 11H30 et de la finir à 5h du matin, mais c'est aussi bien. Mais bien sûr il n'y a rien de mieux qu'avoir ma fille qui me saute dans les bras !

Thom: Quelle est ta guitare favorite actuellement?
Je n’en ai pas beaucoup. Ma Yamaha, que j'ai achetée d'occasion, qui n'est pas une très bonne guitare, mais je l'aime vraiment beaucoup, avec un manche un peu spécial et large. J'en ai aussi une autre que je me suis offerte pour le premier album et que j'aime beaucoup.

pongiste93: Bonjour Hugh! Je crois savoir que tu habite Paris et que tu es parfaitement bilingue (on a pu l'entendre sur ton duo avec Babet, Les Amouratiques), du coup, y aura-t-il des chansons en français sur ton prochain album?
C'est toujours compliqué pour moi l'idée de chanter en français, car la parole et le chant ce n'est pas du tout la même chose. Marlon m'a demandé une fois quand je lui ai proposé une chanson en français, pourquoi je voulais. Donc je lui ai expliqué que j'aimais la France et que c'était par respect pour le public et parce que j'aimais la chanson. Mais Marlon, m'a dit que cela n'avait pas vraiment d'intérêt en fait, que je n'avais pas la culture française. Et il avait raison. Il faut vraiment qu'il y ait une raison, comme le duo avec Babet. Il y a toujours une langue qui va avec une culture, que moi je n'ai pas cette culture pour le parler français. J'ai juste envie que les gens comprennent mes chansons, c'est pour ça que je les explique avant de les chanter, pour pas qu’ils croient que je leur raconte des histoires de yaourt. Mais je ne suis pas encore prêt à chanter en français.

Miss A: A part Stevie Wonder, Rufus Wainwright et Leonard Cohen, avec qui envisagerais tu de faire une collaboration musicale?
Rufus Wainwright, j'en rêverais. J'aimerais bien avec Ron Sexmith. C'est un super chanteur canadien qui a écrit Secret Heart, chanté par Feist. Avec John Bryan, j'aimerais beaucoup. Brian Wilsons aussi, mais je crois que ca va pas le faire. Y'a plein de gens ! Mais c'est difficile les collaborations. Si on apprécie trop l'autre, il n'y a pas vraiment de collaboration. Il faut qu'il y ait un vrai partage. C'est bien avec tes idoles, mais si et seulement si tu arrives à avaler ta peur, mais si Rufus Wainwright m'appelle demain je dis oui tout de suite. Evidement.

Bingo: Dans quelle salle parisienne aimerais-tu jouer pour ta prochaine tournée? Quand aura-t-elle lieu?
On va déjà jouer au Café de la Danse, le 15 novembre. Et c’est déjà pas mal. J'aime vraiment cette salle, à taille humaine, et ce mur derrière qui est hyper poétique. On a l'impression de jouer dans une salle plus grande, mais elle est très jolie. Et sur la tournée précédente, il y a La Cigale j'avais adoré, elle est magnifique cette salle. Le Trianon ça me plairait bien aussi, j'y avais vu Camille, qui avait donné un concert vraiment génial. J'aime beaucoup cette artiste, elle avait fait des mises en scènes sublimes. Voilà, Le Trianon avec Camille ce serait super!

Merci Hugh, le mot de la fin?
A tous les gens qui écoutent, merci beaucoup d'être connectés, merci de m'avoir suivi même si c'était long. On va se retrouver très vite en concert.

 

Né en 1972, Hugh Coltman est un chanteur et musicien anglais. Son nom ne vous dit peut-être rien mais ses titres sont souvent exploités en fond sonore dans les émissions télévisées et les publicités. Ce véritable bluesman s’est lancé en solo avec son premier album Stories From The Safe House sorti en 2008. Aujourd'hui, il est de retour avec un E.P.,  Zero Killed, qui nous permet de patienter de patienter tranquillement avant son second album...

 
Hugh Coltman était l’invité de la Rolling chat session de CanalChat.com en partenariat avec 20 Minutes et Rolling Stone ce vendredi.
 

C.G.
Mots-clés
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr