Euro 2012: Revivez Espagne-France (2-0) en live comme-à-la-maison

165 contributions
Publié le 24 juin 2012.

FOOTBALL - Pour une place en demi-finale de l'Euro...

Espagne 2-0 France

22h50: José Mourinho a déclenché l'arrosage automatique sur la pelouse de Donestk. Et c'est l'heure de rentrer chez soi. Ne pleurez pas, sortez vous aérer. Have fun.

22h45: On en fait quoi de Laurent Blanc?

22h40: Vous retenez quoi de ce match, vous ?

94e: C'est fini! L'Espagne est qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro 2012. Une France frileuse qui n'a jamais été en mesure de poser des problèmes à une Roja pourtant pas au meilleur de sa forme. Maintenant, c'est l'heure de chercher les fautifs.

92e: Voilà, c'est comme ça qu'on va dire au revoir à l'Euro. Comme des cons. La vraie leçon de la soirée, c'est qu'en jouant comme ça, les Espagnols pourraient bien perdre contre les Portos.

90e: le pénalty de Xabi Alonso est parfait et prend Lloris à contre pied. C'est fini pour les Bleus.

90e: Pénalty pour l'ESPAGNE suite à une faute de Réveillère qui s'est fait endormir par Pedro.

89e: Christian Jeanpierre est triste. C'est un lot de consolation pour la France du foot.

88e: Benzema ne donne des ballons qu'à Ribéry. Le jeu français en souffre.

86e: Ce match est un épisode de Columbo. On connaissait la fin avant le début.

85e: Dur, Iker Casillas fait une Portugaise et commence à perdre du temps. San Iker n'est plus.

83e: Santi Cazorla remplace un Iniesta moins flamboyant que d'habitude.

82e: Bon bah il reste huit minutes et on rentre à la maison.

80e: Benzema continue son opération "perd un ballon contre la pauvreté".

79e: Encore un caviar de Jordi Alba pour Torres, hors-jeu d'un petit mètre. Lloris était là. Arsène Wenger aimerait bien l'avoir dans ses bois.

78e: Giroud remplace M'Vila ! Putain, c'est bien ça.

77e: MAZELTOV ! Olivier Giroud va entrer en jeu.

75e: L'arbitre de la rencontre est au niveau du match. Monsieur Rizzoli, vous êtes un salaud.

73e: Clichy oublie ses partenaires au centre. Dommage, Koscielny avait fait 70 mètres pour mettre sa tête.

72e: Les Espagnols n'y sont pas trop. Mais on est pas meilleurs...

70e: La parade de Casillas! Magnifiquement lancé en profondeur par M'Vila, Ribéry déborde, pousse un peu loin son ballon, mais parvient tout de même à centrer fort devant le but. Casillas s'interpose parfaitement.

70e: La vox populi réclame Giroud. Les VIP aussi.



69e: Bon débordement de Pedro qui centre pour Torres; Koscielny est impeccable.

67e: Jérémy Ménez a confondu Jordi Alba avec Jérémy Morel. Bah non, ça marche pas le vieux dribble là, hein,.

66e: Fernando Torres remplace Fabregas.

65e: Ménez est à la rue sur sa première tache défensive. Eh ouais mec, ici, c'est pas Paris.

63e: Benzema savate une occasion de contre en envoyant une Rami dans les airs. Ménez et Nasri remplacent Debuchy et Malouda. Coté espagnol, Pedro remplace David Silva.

62e: La superbe sortie de Lloris, dans les pieds de Fabregas. Le 2-0 n'était pas loin..

61e: ENCORE une occasion française. Suite à un bordel dans la surface espagnole, Cabaye récupère la balle, centre pour Malouda, qui s'emmèle les pinceaux. Ca panique derrière, chez les Ibériques.

60e:  UNE ACTION! Sur un bon centre de Ribéry, Debuchy claque une bonne tête. Juste au dessus du but de Casillas.

58e: Samir Nasri va entrer dans cinq minutes. Exactement ce dont on avait besoin...

57e: Aucun bruit dans la Dombass arena, on se croirait à Roland Garros.

56e: Y a quelqu'un à Donetsk là? Faudrait réveiller Laurent Blanc.

54e: Nouvelle passe manquée d'un Ribéry capable de faire la différence, mais beaucoup trop brouillon.

53e: Encore une occasion de contre pour les Bleus, mais encore des approximations. Ribéry et Benzema avaient un bon coup à jouer, mais rendent le ballon aux Espagnols.

52: Bon ballon en profondeur de Benzema pour Ribéry, mais le Français se fait stopper salement par Ramos. Avec autorité.

50eme: Grosse mine de la barbe rousse de Xabi Alonso. Il frappe le même supporteur qu'Adil Rami en première mi-temps. De l'acharnement.

48e: Réveillère garde la balle trois heures dans le camp espagnol et sert Benzema qui jongle, puis transmet à Debuchy. Evidemment, ça ne donne rien.

47e: Ménez et Nasri s'échauffent également, pendant qu'Iniesta fait des doubles contacts au milieu du terrain.

47e: Olivier Giroud part s'échauffer. Laurent Blanc devrait le faire entrer aux alentours de la 89ème minute de jeu.

45e: C'est reparti !

21h44: Les joueurs reviennent sur la pelouse. Pas de changements...

21h34: On s'en sort comment de ce bourbier vietnamien, les gars?

45e: C'est la mi-temps ! L'Espagne mène sans faire une énorme impression. Les Bleus, limités offensivement, ne peuvent pas espérer grand chose avec un onze comme ça. Il va falloir faire quelques changements pour renverser le cours du match. A toute.

45e: Une minute de temps additionnel. Ribéry et Cabaye jouent seuls.

43eme: Monsieur Rizzoli ne siffle pas beaucoup, et quand il le fait, c'est généralement pour l'Espagne. Toujours pas de lancer de micro, par contre.

42e: Cabaye prend un jaune pour une faute sur Busquets. Un grand classique du football européen.

40eme: Sinon, pendant qu'il n'y a personne pour installer un campement dans la surface espagnole, Trezeguet vient de marquer pour River Plate.

37e: Belle intervention de Koscielny sur Iniesta qui filait au but. Sur le corner, Pique est complètement seul, mais foire sa tête. Ribéry doit changer de maillot, il est déchiré.

36e: Bon bah il est chiant, ce match. Ribéry fait des misères aux Espagnols, mais ses centres sont toujours pour Pique.

34e: Après avoir laissé le ballon à la France quelques minutes, les Espagnols reprennent le monopole de la possession. Arbeloa est toujours tout seul à droite, mais on ne sait pas pourquoi.

33eme: Toujours personne pour reprendre les centres. C'est triste...

31e: Superbe coup-franc de Cabaye qui vient taquiner la lucarne d'Iker. Monsieur Carbonero est impérial.

31e: Cabaye va botter le coup-franc...

30e: Grosse faute de Ramos sur Benzema. Serge Rameau prend son carton jaune.

29e: A chaque accélération espagnole, les Français sont à la rue. On est beaucoup plus serein avec le ballon, mais vu la gueule du onze...

27e: Les supporteurs espagnols font déjà la Ola. Du calme les gars, il reste une heure, hein.

25e: Bon coup-franc pour les Bleus. En fait, maintenant qu'on a pris un pion, il faut arrêter avec cette tactique frileuse. Allez Lolo, fais le fou.

23e: Debuchy galère pas mal en ce début de match. Il faut dire qu'il y a personne pour prendre ses centres, aussi.

22e: Les Espagnols envoient du "olé olé" dans les tribunes. On ne joue que la 22ème minute...

18e: Bien lancé par Iniesta, Jordi Alba se débarasse de Debuchy et sert parfaitement Xabi Alonso au deuxième poteau. Laissé seul par Clichy, le Madrilène score d'une tête imparable.

18e: But de Xabi Alonso...

17e: Bon, il y avait un peu faute de Clichy sur Fabregas. La fameuse "qui se siffle si on a envie", mais qui "peut ne pas se siffler".

15e: Tout petit pressing des Espagnols qui paniquent un peu quand les Bleus ont la balle. Beau une deux entre Benzema et Ribéry qui débouche sur une touche française. Il y a du mieux.

14e: Première accélération de David Silva, Clichy a deux joueurs sur lui, mais Arbeloa est nul, alors ça va. Le centre du Madrilène atterrit à peu près dans la zone réservée aux dégagements d'Adil Rami.

12e: Les Français subissent mais son plutôt costauds derrière. Par contre, pour marquer, il va falloir faire une Grèce. Il va falloir dire à Del Bosque de nous virer les trois cheveux qu'il a encore sur le caillou, aussi.

10e: Premier centre d'Arbeloa et bonne sortie de Lloris.

9e: Monsieur Rizzoli ne siffle pas beaucoup. Il a peut-être oublié son sifflet aux vestiaires.

8e: Xabi Alonso voit Lloris loin de son but et tente un lob de 50 mètres. Le portier lyonnais capte le ballon.

7eme: Les Français galèrent dans la relance. En même temps, si Malouda arrêtait de faire mille touches de balle, ça aiderait.

6e: Fabregas s'écroule dans la surface après un contact avec Clichy. L'arbitre ne se laisse pas avoir.

5e: Vous aussi vous avez peur dès que le ballon s'approche de Rami?

4e: La France ne rentre pas trop mal dans son match. Clichy met de l'aggressivité derrière et les replis défensives sont bons. David Silva a l'air bien chaud, aussi.

2e: Premières accélérations de Ribéry. On le verrait bien faire un petit tour du terrain, comme en 2006.


2e: Première mine de Rami dans les tribunes. Ca va, vous inquiétez pas, tout le monde est casqué.

1eme: Qu'on me ramène la tête du mec qui a décrété qu'on ferait un compte à rebours avant chaque rencontre sur un plateau.

1ere: C'est parti !

20h44: S'il vous plait, les joueurs sont prêts. Merci.

20h43: Bon bah voilà hein, c'est l'heure, l'heure de vibrer un peu. Croyez y, ne faites pas les cons.

20h43: 800 supporteurs français sont présents.. C'est l'heure de l'hymne espagnol. L'heure pour le cameraman de se baisser.

20h41: Levez vous, Marseillaise Time !

20h40: Les joueurs entrent sur la pelouse...

20h37: Comme prévu, 4-3-3 sans attaquant pour l'Espagne et toute petite ambiance dans les tribunes.

20h33: Bon bah McDonals est toujours "partenaire officiel des escortes de l'Euro". Oui, c'est bizarre.

20h30: Allez, une bonne chanson avant de commencer la partie. http://www.youtube.com/watch?v=ixo7R7E3Vc0

20h19: Même à l'échauffement, les Espagnols mettent la pression. Beau contrôle porte manteau de Mata sur un chandelle que Wilkinson aurait pu claquer.

20h12: Nous sommes en train de perdre Bertrand Volpilhac, notre envoyé spécial, qui fond comme notre sunday au contact de la douce Sara Carbonero.

20h05: Ici, on va se chercher à bouffer. Vous devriez faire pareil. Honnêtement, on a jamais fait mieux que le menu golden. http://www.spi0n.com/cuisiner-un-big-mac-dans-un-cuiseur-de-riz/ ENJOY

19h50: Les tribunes ne sont remplies qu'à 25%. On annonce 3000 Espagnols et 1000 Français, mais pas de nouvelles de Clément d'Antibes. La pelouse a été arrosée, ce qui prive les Espagnols d'une belle excuse.

19h40: Si vous voulez savoir ce qu'on en pense ici, on se dit que l'idée n'est pas si mauvaise que ça. Avoir Debuchy et Réveillère sur le dos va considérablement emmerder les Espagnols, même s'il en faudra plus pour s'imposer. Et franchement, on aurait bien voulu voir Diarra mettre des taquets à Iniesta.

19h30: En tout cas, la France du foot pense fort à Bacary Sagna.



19h25: AS prépare déjà ses excuses en cas de défaite et titre "Cesc vs un autobus". http://www.as.com/

19h17: Pour l'Espagne, Vicente Del Bosque a fait du classique. Un 4-3-3 sans attaquant avec Cesc Fabregas en "pointe".

La compo (selon AS) : Casillas / Arbeloa - Ramos - Pique - J.Alba / Busquets - Alonso - Xavi / Iniesta - Silva - Fabregas

19h10: Vous commencez à stresser un peu ou pas? On va pas se mentir, c'est le match le plus important depuis un bon bout de temps.

19h00: Pour rappel, le match se joue à 21h45 heure locale. L'air sera donc plus respirable malgré la belle journée. En même temps il a même fait beau à Paris aujourd'hui..

18h55: On nous annonce que ça commence à affluer dans les tribunes. Gérard Houllier et Arsène Wenger, dans leurs plus beaux costumes, viennent d'arriver main dans la main. Bob Pirès et Claude Puel sont également là. Profite bien, Claude, après ça, c'est le Stade du Ray.

18h47: Sinon, en prévision du match de demain entre l'Angleterre et l'Italie, ça papote pas mal entre partenaires de City. Milner a déclaré à la BBC qu'il "y avait deux Mario Balotelli. Un bon et un mauvais". Réponse de l'intéressé? "James a de la chance, il connaît deux Balotelli".

18h30: La composition de l'équipe de France a été confirmée. Les Bleus joueront donc en 451 avec Debuchy un cran plus haut pour bloquer le couloir et un milieu très dense avec Cabaye, M'Vila et Malouda. On aurait jamais pensé dire ça, mais honnêtement, pas d'Alou Diarra, ça fait mal.

16h50: Bonjour à tous. Il n'est jamais trop tôt pour parler d'un tel match. Le milieu d'après-midi, c'est le moment idéal pour parler compo. Apparemment, selon plusieurs sources, Laurent Blanc se serait orienté vers un 4-5-1 plutôt défensif, avec Révéillère en latéral droit et Debuchy un cran plus haut.

La composition probable:

Lloris (Cap)  / Réveillère - Rami - Koscielny - Clichy / Debuchy - Cabaye - M'Vila - Malouda - Ribéry / Benzema

Vous en pensez quoi?

On peut retourner les statistiques dans tous les sens, jamais l’équipe de France n’a perdu en match officiel contre l’Espagne. A Donetsk, les Bleus aimeraient bien poursuivre la série de sept matchs d’invincibilité entretenue depuis 1984 (Des nouvelles d’Arconada?) mais le défi semble un peu plus relevé que par le passé. La Roja, championne du monde et d’Europe en titre est la grande favorite de ce match. Le débat n’est pas là. Il réside plutôt dans la capacité de cette équipe de France à offrir un nouveau visage, après sa déroute face à la Suède (0-2), lors du dernier match de poule. Avec une victoire en trois matchs, les Bleus ont rempli leur premier objectif, en accédant aux quarts de finale. Seulement une défaite à ce stade de la compétition n’aurait pas le même retentissement sur le bilan global des Français à l’Euro. L’image d’un groupe secoué par quelques règlements de compte, et la prolongation de contrat de Laurent blanc, en dépendent. De toute façon, c’est toujours quand on les envoie à la boucherie que les Bleus réalisent les plus grands exploits.

Un match à suivre en live comme-à-la-maison dès 20h45. L'espoir est permis pour les Bleus. Pour une fois, ni Nadal, ni Contador ne sont là...

R.S. (S.B. pour le live)
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr