Des enchères records pour la photo

0 contributions
Publié le 22 juin 2012.

LE petit oiseau va sortir

L'œuvre multiple est traditionnellement dédaignée par les collectionneurs : les lithographies sont moins recherchées que les peintures, les gravures que les dessins. L'œuvre unique fascine. La photographie semble pourtant depuis peu échapper à cette règle. En témoignent plusieurs ventes records. En novembre 2011, Rhein II d'Andreas Gursky a été adjugé 4,3 millions de dollars lors d'une vente aux enchères chez Christie's, à New York, ce qui en fait la photographie la plus chère du monde. En mars 2012, le fameux Tricycle de William Eggleston, un cliché de 1970, s'est négocié 578 500 dollars, toujours chez Christie's à New York, tandis qu'un cliché d'Irving Penn ayant fait la couverture de Vogue en 1950 trouvait preneur à 434 500 dollars dans la même maison de ventes.

De plus en plus considérée comme un art majeur
Ces deux derniers résultats ont été obtenus par des photographes américains, mais on pourrait en dire autant du Français Henri Cartier-Bresson. Selon Matthieu Humery, expert en photographie chez Christie's, « la perception générale de la photographie a changé. Elle est de plus en plus considérée comme un art majeur. En outre, le fait qu'il existe plusieurs tirages d'une même photographie est désormais perçu comme un avantage, quand certains d'entre eux appartiennent à des collections de musées ou à de grands collectionneurs. » Le rôle des galeristes a également été déterminant dans l'appréciation des photographies par le marché. En convainquant les artistes

de limiter le nombre de tirages d'un cliché, qui oscillent désormais entre trois et sept,

les galeristes ont su réintroduire la rareté là où elle

n'existait pas.

Guillaume de sardes
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr