Formation des enseignants: un rapport prône le retour à l'année de stage

0 contributions
Publié le 20 juin 2012.

PARIS - Un rapport sénatorial préconise le retour à une année de stage lors de la formation des enseignants, alors que depuis la réforme de la "mastérisation" en 2010, ils se retrouvent directement devant les élèves sans expérience pédagogique.

"Pour l'instant, seul le rejet de la politique actuelle fait consensus", mais "aucun (autre) schéma d'organisation ne provoque encore l'adhésion générale", souligne dans ce rapport la sénatrice communiste Brigitte Gonthier-Maurin (Hauts-de-Seine), rapporteure de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication au Sénat.

"L'intégralité du dispositif doit être remise sur la table", estime-t-elle, sans préciser un schéma de transition.

Le rapport prône notamment de "rétablir une véritable année de stage avant la titularisation", comprenant la conduite partielle d'une classe. Il estime qu'il faut tenir compte de la diversité du métier d'enseignant, en veillant aux segments "fragiles", la maternelle et le lycée professionnel.

"Le métier d'enseignant, métier de concepteur et non d'exécutant, s'apprend d'abord afin de s'adresser aux enfants qui n'ont que l'école pour apprendre", fait-il valoir.

Pour cette formation repensée, il se prononce pour la création d'une structure spécifique dans la lignée des IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres).

Alors que la réforme a relevé le recrutement au niveau bac +5 (master), le rapport propose des "prérecrutements dès la licence" via un concours national, qui permettrait à des élèves-enseignants de percevoir "une rémunération suffisante pour ne pas avoir à cumuler études et emploi". Il s'agirait notamment de "sécuriser les parcours d'étudiants, notamment issus de milieux modestes".

Pendant la campagne présidentielle, une piste similaire avait été évoquée par Vincent Peillon, actuel ministre de l'Education.

Le texte préconise aussi d'aménager des lieux et des moments où les enseignants puissent se retrouver pour réfléchir sur leur métier.

Il faut surtout "associer les enseignants à la préparation des futures réformes" et non les considérer "comme des obstacles", ajoute le texte.

Le rapport dresse un constat de "souffrance ordinaire des enseignants" et préconise de "soigner le métier pour ne pas avoir à soigner les individus".

© 2012 AFP
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr