Législatives en direct - Réactions: «Aucun des ministres de Jean-Marc Ayrault n’a été désavoué», note Carlotti... «Cinq de nos élus sont des députées», souligne Delanoë...

11 contributions
Publié le 17 juin 2012.
 

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi sur 20 Minutes.

23h58: Réaction de Jean-François Copé, réélu à Meaux (Seine-et-Marne)

 23h25: «Aucun des ministres de Jean-Marc Ayrault n’a été désavoué», note Carlotti
Marie-Arlette Carlotti (PS) l’a emporté dans la 5e circonscription des Bouches du Rhône face à Renaud Muselier (UMP). «A Marseille, la gauche est désormais largement majoritaire. Dans les Bouches-du-Rhône, l’UMP perd six sièges, nous en gagnons six», a déclaré la ministre déléguée aux personnes handicapées qui note qu'«aucun des ministres de Jean-Marc Ayrault n’a été désavoué».
Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici.

 23h19: «Cinq de nos élus sont des députées» 
«Dimanche dernier j'avais fixé comme objectif d'avoir les deux tiers des députés, c'est le cas malgré le redécoupage, nous passons de 13 sur 21 députés à 12 sur 18. Ce sont les forces de gauche qui assurent le renouvellement et la représentativité de la diversité parisienne puisque cinq de nos élus sont des députées», souligne Bertrand Delanoë, taclant au passage le choix de l'UMP de ne pas soutenir des femmes dans des terres gagnables.

23h14: La «grande joie» et la «fierté» de la tombeuse de Bayrou
«C'est une grande joie, l'énorme réussite d'un travail collectif. C'est mon premier mandat, il y a une part de fierté d'avoir réussi cette victoire», s'est félicitée la socialiste Nathalie Chabanne qui a battu François Bayrou à Pau.

 23h09: Jean-Marie Le Pen est fier de sa petite-fille

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici.

22h54: Le tombeur de Marine Le Pen savoure sa victoire

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici.

22h50: Jean-Marc Ayrault remercie les Français

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici

22h38: «Ce succès du PS est aussi l'échec de l'UMP»
«Ce soir c'est officiel: les socialistes vont diriger le pays ces 5 prochaines années», a réagi Nicolas Dupont-Aignan dans un communiqué. «Ce succès du PS est aussi l'échec de l'UMP qui a failli à la tête du pays pendant 10 ans. L'électorat de droite s'est massivement abstenu car il refusé de signer un chèque en blanc à un parti qui n'a jamais mis en adéquation ses actes et ses paroles. La responsabilité de l'UMP est énorme car nous allons subir 5 ans de socialisme alors que le pays n'a jamais été autant à droite», a estimé le président de Debout la République.

22h36: Kader Arif entre le gouvernement et le palais Bourbon
Kader Arif, PS, ministre délégué aux anciens combattants, élu avec 57,78% des voix face à la radicale valoisienne, soutenue par l'UMP, Dominique Faure «C'est une belle victoire, celle du rassemblement et du bon report des voix à gauche. Je serais honoré si vendredi, lors du conseil des ministres, je suis à nouveau dans le gouvernement. Ma suppléante, Emilienne Pourimol rentrerait alors à l'Assemblée nationale».

 22h29: Daubresse se réjouit du carton plein pour l'UMP autour de Lille
L’ex-ministre (UMP) Marc-Philippe Daubresse, député depuis vingt ans, a été réélu dans le Nord. L’UMP garde par ailleurs ses six circonscriptions autour de Lille. «Il était inespéré que nous gardions ces six circonscriptions. Je suis confiant pour les prochaines municipales. A l’épreuve du pouvoir, ce ne sera plus la même chanson pour le PS».

 22h27: La réaction de François Fillon après sa victoire à Paris

Si la vidéo ne démarre pas cliquez ici

22h01: Réaction de Claude Bartolone, député PS de Seine-Saint-Denis

21h56: «Je pense qu'on a besoin d'une remise à plat idéologique», estime Mariani
«J'attends enfin un discours de vérité. (…) on sait très bien que toutes les promesses qui ont été faites sont intenables. Maintenant on attend le retour à la réalité. On a eu six semaines d'illusions lyriques, d'engagements qui avaient une vocation électorale, maintenant on arrive dans la réalité», a déclaré Thierry Mariani sur RTL. «A ma connaissance, aucun député de la droite populaire n'a fait la moindre compromission avec le Front National. (…) maintenant, je pense que le congrès qui se prépare pour l'UMP au mois de novembre ne doit pas uniquement être un congrès pour savoir qui est le Président. Ça doit aussi être un congrès qui met sur la table ce que sont nos valeurs, qu'est-ce qui fait que nous sommes différents du Front National. Je pense qu'on a besoin d'une remise à plat idéologique. (…) Le Front National a évolué, il faut aussi que l'UMP approfondisse sa doctrine sur ses valeurs, pour être plus clairs sur ce qui nous sépare du Front National», a ajouté l'ancien ministre des Transports, réélu dans sa circonscription. 

21h52: Réaction de Thierry Solère, qui a battu Claude Guéant à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

21h43: NKM, soulagée, après sa victoire dans l'Essonne
«Pour moi, c'est la reconnaissance d'un travail effectué depuis dix ans et un désir de le poursuivre», a indiqué l'ancienne ministre de l'Ecologie, Nathalie Koscusko-Morizet.

21h37: «Il va falloir retrouver le P de Populaire dans UMP», lance Xavier Bertrand
«Je veux remercier les électeurs qui m'ont ce soir renouvelé leur confiance. (…) Marine Le Pen m'avait placé sur sa liste noire, et il n'empêche que les électeurs se sont sentis libres et indépendants. Je crois que ce soir c'est aussi la fin des consignes de vote. Ça montre qu'en ce qui concerne l'UMP il faut rester nous-mêmes, savoir aussi parler à cette France populaire des classes moyennes, qui travaille et qui croit au travail», a déclaré Xavier Bertrand sur RTL. «Il va falloir maintenant poser sereinement toutes les questions, (…) il va falloir retrouver le P de Populaire dans UMP. J'ai toujours cru à cela, et après cette élection j'y crois encore plus qu'avant. Il faut une profonde remise en cause, et c'est valable parce que nous venons de perdre deux élections majeures consécutives», a ajouté l'ancien ministre du Travail, réélu de justesse dans sa circonscription.

21h25: «Le pays confirme qu'il ne veut pas de la droite», selon Mélenchon
«Le pays confirme qu'il ne veut pas de la droite, il a choisi très massivement la gauche», a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur France 2, pas déçu que son parti du Front de gauche n'obtienne sans doute pas de groupe à l'Assemblée nationale. Pour le leader d'extrême gauche, son parti a progressé, remettant en cause le système électoral, «absurde», qui le pénalise.

21h23: Peillon salue la «cohérence» du choix des Français
«Il y a une logique, une cohérence», a réagi le ministre de l'Education Vincent Peillon sur France 2 alors que tous les membres du gouvernement en lice dans ces législatives pourraient être élus et donc rester en place au sein du gouvernement.

21h18: Marion Maréchal-Le Pen salue ses militants
«J'ai vu en vous que le meilleur», a indiqué Marion Maréchal-Le Pen à ses militants de Carpentras. «Chaque jour de cette campagne, vous avez forcé un peu plus mon admiration», a-t-elle ajouté. «Le chemin parcouru est immense, d'abord avec Jean-Marie Le Pen, puis avec Marine», a encore déclaré la jeune candidate FN.

21h15: «Vous avez choisi la cohérence», déclare Ayrault
«Je tiens à exprimer ma gratitude aux Françaises et aux Français. Je mesure votre confiance et la responsablité qui nous incombe. Vous avez choisi la cohérence», a déclaré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault depuis Matignon. «Le gouvernement pourra agir avec efficacité. Il pourra apporter les solutions dans la durée. Toutes les énergies, les intelligences, seront réunies», a-t-il ajouté.

20h53: «C'est une victoire pour le Rassemblement bleu marine», selon Marine Le Pen
«C'est une victoire pour le Rassemblement bleu marine», a déclaré Marine Le Pen à Hénin-Beaumont qui a dénoncé l'injustice dont elle aurait été victime, du fait du redécoupage de la circonscription ainsi qu'un écart très faible de voix avec Philippe Kemel. La présidente du FN salue néanmoins un «paysage nouveau» et donne rendez-vous pour les prochaines échéances. Un peu plus tard, sur France 2, elle s'est tout de même félicitée de son résultat alors qu'elle était «seule contre tous». Pour elle, l'entrée de Marion Maréchal-Le Pen à l'Assemblée nationale est un «beau symbole pour la jeunesse française».

20h50: «Il fallait que la République l'emporte», selon Kemel
«La différence de voix est faible, l'important était que la République que nous représentons, la république du rassemblement, la république qui n'exclue pas, qui est celle de la fraternité, de l'égalité, de la liberté, (…) il fallait que cette république l'emporte, car si tel n'avait pas été le cas, pensez bien pour notre territoire qu'elles auraient été les difficultés», a déclaré Philippe Kemel sur RTL. «Si Marine Le Pen demande le recomptage des voix, le recomptage peut très bien se faire, mais à ma connaissance et après avoir eu l'information par la préfecture, le calcul a été fait mathématiquement, il donne ce résultat», a ajouté le candidat PS d'Hénin-Beaumont. 

20h48: Jean-Marie Le Pen pas surpris par le résultat du FN
«Cela ne me surprend pas», a déclaré Jean-Marie Le Pen après les résultats du Front national et notamment la victoire de sa petite-fille. «Je pense que Marine méritait de gagner», a-t-il ajouté, concernant sa fille à Hénin-Beaumont.

20h41: «J'aurai une mission de casse-couilles démocratique», lance Collard
«C'est la preuve que le verrou langagier et verbal installé par le Parti socialiste n'existe plus. C'est fini l'argument rhétorique. Nous sommes deux au nom de la démocratie», a réagi Gilbert Collard sur France 2 qui a précisé qu'il serait très peiné que Marion Le Pen ne soit pas élue, mais qu'il serait à ses côtés quoiqu'il arrive. «Je compte utiliser tous les arguments de droit, faire entendre la voix d'un peuple qui en a assez», a ajouté l'avocat. «J'aurai une mission de casse-couilles démocratique», a encore lancé le nouveau député Front national. «C'est le plus beau jour de ma vie», a-t-il conclu.

20h34: «Une grande et belle victoire pour les écologistes», selon Duflot
«Ce dimanche restera une grande et belle victoire pour les écologistes. Je suis en mesure de vous  annoncer la naissance du premier groupe écologiste à l'Assemblée nationale», a déclaré Cécile Duflot au siège d'EELV. «Nous serons ouverts a tous ceux qui partagent nos valeurs, et en premier lieu les régionalistes. C'est un belle victoire pour la gauche, c'est une belle victoire pour les écologistes. Je suis très emue car c'est la première fois qu'un groupe politique naît depuis des dizaines d'années. C'est un événement politique, une nouvelle histoire», a-t-elle ajouté. 

20h31: Royal et la «trahison» de Falorni
Ségolène Royal s'exprime à nouveau, dénonçant la «trahison» d'Olivier Falorni. Elle estime que le soutien de Valérie Trierweiler n'a pas «arrangé les choses». «C'est une cruelle désillusion», a-t-elle ajouté, précisant que son combat politique continuerait. «Ma détermination n'est pas entamée», a-t-elle insisté.

20h26: «Reconquérir la confiance de la population» à Hénin-Beaumont
«Maintenant il va falloir travailler à reconquérir la confiance de la population, à construire un avenir pour le territoire et à désserer l'étau du FN petit à petit», a déclaré à 20 Minutes le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier venu soutenir Philippe Kemel à Hénin-Beaumont. 

20h22: François Bayrou reconnaît sa défaite
«Ce choix va m'entraîner à changer la forme de mon engagement», a déclaré François Bayrou après sa défaite. «Le peuple a besoin de valeurs, le pays a besoin d'unité et les adversaires sont nombreux et puissants», a-t-il ajouté. «La réalité va s'imposer désormais comme un juge de foi», a encore insisté le leader du MoDem qui se tient prêt quand les Français accepteront sa nouvelle voie.

20h19: «C'est un beau message d'espoir», selon Filippetti
Aurélie Filippetti s'est félicitée de sa victoire sur France 2. «François Hollande a su lancer un espoir sur lui», a-t-elle déclaré. «C'est un beau message d'espoir», a-t-elle ajouté.

20h16: «C'est une victoire nette du Parti socialiste, donc une défaite nette de l'UMP», selon Juppé
«C'est une victoire nette du Parti socialiste, donc une défaite nette de l'UMP», a réagi Alain Juppé sur France 2. «L'UMP doit regarder l'avenir, nous allons faire une opposition contructive et vigilante», a-t-il ajouté.

20h11: Olivier Falorni est «très heureux»
«C'est une émotion très forte, c'est la victoire de la démocratie», a déclaré, «très heureux», Olivier Falorni sur France 2. ll a invité Ségolène Royal à retrouver «un peu de dignité» avec le résultat des élections. «Le terme trahison salit la démocratie, les électeurs et moi aussi», a-t-il ajouté. Olivier Falorni répète qu'il siègera au nom de la majorité de François Hollande dont il défendra le programme à l'Assemblée nationale. «La voix de Ségolène Royal continuera à compter», lui a répondu Martine Aubry.

20h09: Les Français «nous donnent les mains libres dans une situation difficile», selon Le Roux
«Nous avons demandé aux français une majorité absolue je suis très content qu'ils nous l'aient donnée. Ils nous donnent les mains libres dans une situation difficile», a déclaré le député PS Bruno Le Roux à 20 Minutes. «Je ne sais pas comment sera accueilli Olivier Falorni à l'assemblée j'aurai préféré accueillir Ségolène royal. Je suis désolé pour elle. J'espère qu'elle aura un avenir aussi radieux que possible, elle aura une voix dans le débat national», a-t-il ajouté.  

20h05: Nadine Morano annonce sa défaite
Nadine Morano a annoncé sa défaite sur France 2. Elle regrette «les coups tordus» qu'elle a pu subir, citant le canular de Gérald Dahan qui s'était fait passer pour Louis Aliot, le vice-président du Front national.

20h03: Martine Aubry remercie les Français
«Les Français ont amplifié la demande de changement», a déclaré Martine Aubry sur France 2 qui remercie les Français de «cette confiance».

C.C. et J.M.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr