Liza Manili : fille des années 80

0 contributions
Publié le 11 juin 2012.

variété Frais comme un bonbon acidulé

Dire qu'elle a été bercée par la musique est un euphémisme. Liza Manili, nouvelle venue sur la scène variété pop française, a grandi au dessus du Turkheim, la discothèque que tenait son père à Strasbourg : « Je m'endormais au son des basses en regardant les travestis se préparer pour leur show. Ma mère criait de baisser la musique, sans trop de succès, forcément », raconte celle qui, avant de sortir son premier album, à 25 ans, a été mannequin et comédienne.

Des synthés dignes de Jacno
« Mais la musique, j'en rêvais depuis toujours. Il y a cinq ans, un copain m'a entendue dans un karaoké et encouragée à me lancer. Il ne m'en a pas fallu plus, j'ai écrit ma première chanson. » Résultat, un album pop, aux sonorités résolument années 80. Des ritournelles aussi graves que légères, où les synthés sonnent comme ceux de Jacno. Les paroles, chiadées, parlent d'amour, de désamour ou de ratés, sans jamais être niaises. Et puis, soudain, au détour d'une chanson (« Se revoir »), on croise cette phrase : « Quand tes yeux dans mes yeux, et ma main dans ta main… », qui nous rappelle étrangement quelque chose. « Tous les garçons et les filles de mon âge », bien sûr. « C'est un acte manqué ! Je ne m'en étais même pas aperçue. Mais Françoise Hardy, comme France Gall ou Etienne Daho, font partie de mes idoles, en effet », s'amuse la jeune femme. « J'adore cette époque à laquelle j'aurais voulu vivre, cet âge d'or de la variété française. » Une certitude, cette jolie brune à la voix frêle et aux allure de Lio ne compte pas pour des prunes.

Sarah Gandillot
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr