EN DIRECT. Revivez la journée politique du 4 juin

54 contributions
Publié le 4 juin 2012.

Ce live est désormais terminé. Merci à tous de l'avoir suivi.
>> Retrouvez les principales informations de la journée ici


18h40: Un sondage donne Guéant battu à Boulogne-Billancourt
Claude Guéant serait largement battu en cas de duel face  au candidat UMP dissident Thierry Solère, dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine, selon un sondage consulté par le site du Point. Selon cette enquête, commandée par le camp de Thierry Solère, le dissident recueillerait 55% des voix au second tour. Cependant, en cas de triangulaire, l’ex-ministre de l’Intérieur gagnerait avec 37 % des voix, contre 31% pour Thierry Solère, et32% pour la candidate socialiste.
 

17h26: Mélenchon porte plainte directement contre Marine Le Pen dans l'affaire des faux tracts de Hénin-Beaumont
Jean-Luc Mélenchon a décidé de porter plainte directement contre Marine Le Pen pour un faux tract diffusé par les sympathisants du Front national dans la circonscription de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), annonce ce lundi le Front de gauche. Le candidat du Front de gauche cite la présidente du Front national devant le tribunal correctionnel de Béthune pour «délits de manoeuvre frauduleuse (...) et pour publication d'un montage fait sans le consentement de Jean-Luc Mélenchon», indique le Front de gauche dans un communiqué, en précisant que ces délits sont passibles d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende. Le communiste Hervé Poly, suppléant de Jean-Luc Mélenchon dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, avait déjà déposé plainte contre X mardi dernier au commissariat d'Hénin-Beaumont.

16h52: Le portrait officiel de François Hollande dévoilé
Il est enfin arrivé, réalisé par Raymond Depardon et prêt à trôner dans toutes les mairies de France
>> Pour voir la photo officielle du nouveau chef de l'Etat, c'est par ici
>> Pour voir les coulisses de la photo, par Le Monde.fr, c'est par là

16h26: Une majorité de Français apprécie François Hollande et Jean-Marc Ayrault
François Hollande obtient 58% d'opinions positives et Jean-Marc Ayrault 56%, selon un sondage LH2 pour Le Nouvel Observateur diffusé ce lundi. A l'inverse, 33% des Français ont une opinion négative du président de la République et 27% du Premier ministre. «Le nouveau président de la République est accueilli positivement même si, comparativement, son prédécesseur jouissait à la même période d'une popularité plus importante», note Adélaïde Zulfikarpasic, de LH2. «Toutefois, le contexte économique n'est pas le même et tous les observateurs se sont accordés à dire que François Hollande ne bénéficierait d'aucun état de grâce compte tenu de la crise, ce dont témoignent les résultats de notre enquête», ajoute-t-elle. Le sondage a été réalisé les 1er et 2 juin auprès d'un échantillon de 960 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

15h23: Nicolas Sarkozy découvre ses nouveaux bureaux parisiens
Trois semaines après avoir quitté l'Elysée, Nicolas Sarkozy a pris possession ce lundi de ses nouveaux bureaux, dans le 8e arrondissement de Paris, a indiqué Véronique Waché, chargée de sa communication. L'ancien président de la République y a notamment reçu en fin de matinée l'économiste Alain Minc, un des proches.

14h25: Donné battu dans les sondages, Bayrou se dit confiant
Le président du MoDem s'est déclaré confiant lundi avant les élections législatives qui pourraient le voir perdre son siège de député des Pyrénées-Atlantiques au profit de la socialiste Nathalie Chabanne, si l'on en croit certaines enquêtes d'opinion. Deux sondages, OpinionWay et Ifop, ont donné François Bayrou battu dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques où il est élu depuis 1986. «J'ai une immense confiance dans les concitoyens des Pyrénées-Atlantiques», a-t-il déclaré après un entretien avec François Hollande à l'Elysée. «Je les représente depuis longtemps, je vis au milieu d'eux depuis le jour de ma naissance. Je ne les ai jamais quittés, je ne les quitterai jamais et d'une certaine manière, je vais dire cela, c'est un peu choquant, je les aime. Donc ils ont ma pleine confiance et ce sont eux qui choisissent», a-t-il ajouté. François Bayrou a dit n'être dérangé «en rien» par le maintien d'une candidature socialiste, malgré son choix annoncé publiquement de voter François Hollande au deuxième tour de la présidentielle. «C'est des choix qu'on fait pour des raisons suffisamment profondes qui ne conduisent pas à les regretter», a-t-il déclaré. La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a fait savoir qu'elle appellerait à voter pour François Bayrou dans le cas où le dirigeant centriste serait confronté à un duel avec l'UMP au second tour.

13h15: Raffarin ne sent plus «le vent contraire de l'antisarkozysme»
Jean-Pierre Raffarin juge que les candidats de l'UMP aux législatives ne subissent plus le «vent contraire» de l'anti-sarkozysme. Sur France Info, l'ex-Premier ministre s'est dit «surpris que l'électorat de droite reste très mobilisé», alors qu'en général, «le camp qui a perdu» à la présidentielle «se démobilise».

12h34: François Fillon porte un coupe-vent... «François Fillon»
Photographié par le député UMP Jérôme Chartier dans un lieu et à une date inconnus, l'ancien Premier ministre signe des autographes, vêtu d'un coupe-vent «François Fillon». Sobre, comme lui.

12h27: Martine Aubry salue les résultats «très encourageants» du vote des Français de l'étranger
Sur France 2, la maire de Lille a commenté: «Oui, les résultats à l'étranger sont très encourageants et pourtant c'est la première fois qu'on vote et les circonscriptions ont été organisées par le gouvernement précédent de manière assez avantageuse pour la droite». «Néanmoins, les premiers résultats sont bons», s'est réjouie Martine Aubry.

12h14: François Hollande accueille tous les chefs de partis, sauf le FN, à l'Elysée
Le chef de l'Etat a entamé ce lundi une série de consultations des partis politiques représentés au Parlement avant le sommet du G20 au Mexique et celui de Rio sur le développement. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a été le premier à venir à l'Elysée en début de matinée. Le président du Mouvement démocrate, François Bayrou, sera reçu à la mi-journée, suivi dans l'après-midi du secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, et du président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen, Jean-Pierre Chevènement. Les consultations des chefs des grands partis, à l'exception notable du Front national, se poursuivront toute la semaine. Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche, fermera la marche vendredi matin. «C'était une rencontre constructive. Nous nous sommes écoutés et maintenant j'espère qu'elle sera suivie d'effets. Il faut attendre les sommets en question et j'espère que le dialogue continuera», a déclaré Pierre Laurent dans la cour de l'Elysée. La droite a bien accueilli le principe de ces consultations, dont François Hollande avait fait une promesse de campagne. Le prédécesseur de François Hollande, Nicolas Sarkozy, avait abandonné en cours de mandat l'idée de consulter systématiquement les chefs de partis, se contentant de recevoir à l'Elysée les parlementaires de la majorité - une pratique à laquelle François Hollande a mis fin.  

11h57: Jean-François Copé veut «à tout prix éviter les éléments irréparables du projet de François Hollande»
Le secrétaire général de l'UMP était l'invité de France Inter ce lundi matin. Il a évoqué son inquiétude à propos des grandes mesures prônées par François Hollande le «retour à la retraite à 60 ans» ou encore «les embauches dans l'administration». «Nous n'avons pas les moyens de payer tout cela», a affirmé Jean-François Copé pour qui le projet politique de l'UMP «est le seul qui permet d'apporter des réponses fortes face aux grands défis européens que doit affronter la France».
Jean-François Copé par franceinter

11h55: Vous êtes un Français expatrié? Vous avez voté de l'étranger? Racontez-nous les conditions de vote, le résultat et les réactions des Français sur place, dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

11h27: PS et EELV en tête dans sept circonscriptions sur onze des Français de l'étranger
Les candidats PS aux législatives sont en tête au premier tour dans six circonscriptions des Français de l'étranger sur onze, EELV dans une et l'UMP dans les quatre autres, selon des résultats provisoires diffusés ce lundi par le ministère des Affaires étrangères. Aucun candidat n'a été élu dès le premier tour, qui s'est déroulé une semaine avant le début du scrutin en France, avec un taux de participation très faible, autour de 20%. Le PS est en tête dans la première circonscription des Français de l'étranger (Canada, Etats-Unis), dans la 3e (Scandinavie, Royaume-uni, Irlande et états baltes), la 4e (Benelux), la 7e (Europe centrale, orientale et Balkans), la 8e (Italie, Grèce, Turquie, Chypre, Israël), la 9e (Afrique du nord et de l'ouest). Le candidat Europe Ecologie-Les Verts est de son côté en tête en Amérique centrale, du Sud et dans les Caraïbes (2e circonscription). L'UMP de son côté est la mieux placée en Espagne et au Portugal (5e circonscription), en Suisse (6e), en Afrique et au Moyen-Orient (10e), en Russie, en Iran, dans le reste de l'Asie, en Océanie (11e). L'ancien ministre et porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre s'est difficilement qualifié pour le deuxième tour dans la 1ère circonscription, derrière la socialiste Corinne Narassiguin. Dans la 4e, l'ancienne ministre UMP Marie-Anne Montchamps est derrière le socialiste Philipe Cordery, mais devance un autre ex-porte-parole de l'UMP, le radical Dominique Paillé, éliminé. Pouria Amirshahi, secrétaire national du Parti socialiste à la coopération, totalise 47,23% des voix dans la 9e circonscription. L'ancien ministre UMP Thierry Mariani est en tête dans la 11e circonscription, et l'ancien député UMP et juge anti-terroriste Alain Marsaud dans la 10e. Le second tour aura lieu comme en France le 17 juin.

11h12: Valérie Trierweiler restera bien en fonction à Paris Match
La compagne de François Hollande Valérie Trierweiler, devenue première dame de France, reste journaliste à Paris Match, où elle tiendra une chronique culturelle, a confirmé ce lundi le directeur de la rédaction du magazine. Valérie Trierweiler partage la vie de François Hollande depuis le milieu des années 2000. «C'est une situation un peu inédite pour nous, à laquelle on s'est préparé ces dernières semaines, on y a beaucoup réfléchi», a déclaré sur Europe 1 Olivier Royan, directeur de la rédaction de Paris Match. «Elle va continuer à travailler comme elle le faisait jusqu'à présent, c'est-à-dire à travers des rendez-vous réguliers, deux à trois fois par mois dans les pages culture du journal», a-t-il ajouté, indiquant avoir vu Valérie Trierweiler jeudi. Olivier Royan a assuré que malgré la collaboration de la nouvelle «première dame» au magazine, le traitement du couple présidentiel serait «indépendant et juste». «Je pense qu'aujourd'hui elle a appris à faire la part des choses», a-t-il estimé.

11h01: Une cinquantaine de triangulaires?
Le taux de participation aux élections législatives est régulièrement inférieur à celui des scrutins présidentiels. Il avait été de 60,42% et 59,98% respectivement au premier et second tours en 2007. Ce taux peu élevé de participation devrait limiter à une cinquantaine le nombre de triangulaires au second tour entre l'UMP, le PS et le Front national. De même, selon plusieurs spécialistes des élections, le nombre de duels opposant au second tour la droite au FN ou la gauche au FN ne devrait pas dépasser la trentaine.

10h56: Tous les partis ne respectent pas la parité
Le Front national, qui participe à ces législatives sous l'appellation «Rassemblement bleu marine» présente 572 candidats (sur 577 sièges à pourvoir) en respectant strictement la parité femmes/hommes. Le PS, Europe écologie-Les Verts (EELV) et le Front de gauche la respectent également. Mais ce n'est pas le cas de l'UMP qui présente un peu moins de 30% de candidates. Le MoDem, qui se présente sous l'étiquette Le centre pour la France, fait mieux avec 40% de candidates.

10h53: 85 députés sortants ne se représentent pas dont des «vieux de la vieille»
Environ 85 députés sortants ont décidé de ne pas se représenter, la plupart en raison de leur âge comme les UMP Pierre Méhaignerie, Jean Tiberi, Jean-Pierre Soisson, ou bien encore Didier Julia qui, élu pour la première fois en mars 1967, détient ainsi le record absolu avec 45 ans de mandat sans interruption. Parmi les socialistes ne se représentant pas figurent Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, ou bien encore Arnaud Montebourg qui a décidé, il y a quelques mois, de renoncer à la députation. Il a été nommé ministre du Redressement productif le 16 mai.

10h47: Quelques données sur les législatives
Les élections, c'est dimanche et environ 46 millions de Français sont convoqués aux urnes pour élire, parmi 6.603 candidats, 577 députés pour une durée de cinq ans. La moyenne est 11,4 candidats par circonscription et la proportion de femmes est de 40%, selon les chiffres donnés par le ministère de l'Intérieur. Le record est battu avec 23 candidats dans la huitième circonscription de Paris. A l'inverse, ils ne sont que cinq dans la deuxième de Nouvelle-Calédonie et à Saint-Pierre-et-Miquelon. Ils étaient 7.640 candidats en 2007 et 8.444 en 2002. Il y avait eu davantage de femmes candidates en 2007 (41,6%).

9h59: François Bayrou exclut d'entrer au gouvernement
Le président du MoDem a exclu d'entrer dans le gouvernement Ayrault, expliquant qu'on «ne peut participer à un gouvernement que si l'on est pleinement d'accord avec ses options principales», dans une interview à Direct Matin parue ce lundi. Le leader centriste, candidat à sa réélection dans son fief béarnais mais en position difficile, répète qu'il a «des réserves sur le projet économique» de François Hollande. Alors qu'il doit être reçu ce lundi à l'Elysée par François Hollande dans le cadre des consultations de ce dernier avec les responsables politiques avant le G20 de Mexico et le sommet de Rio sur le développement durable, il a salué cette initiative du chef de l'Etat.

9h36: Pour Louis Aliot, les «milieux jeunes», ce sont les «milieux musulmans»
Le vice-président du Front national était l'invité de RMC-BFM TV ce lundi matin et a évoqué de nombreux sujets. Il a notamment condamné l'agression samedi soir de trois jeunes juifs à Villeurbanne (Rhône). Pour Louis Aliot, «il y a, en France, des actes antisémites provenant des milieux jeunes. C'est-à-dire des milieux musulmans qui s’identifient au conflit israélo-palestinien et qui prennent des jeunes Juifs dans les rues pour cible.» Il a également souhaité à Nicolas Sarkozy de ne pas revenir en politique même s'il «est assez jeune» et qu'en politique, «on n'est jamais mort».

Bourdin 2012 : Louis Aliot par BFMTV

9h23: Le portrait officiel de François Hollande sera dévoilé à 16h
La photo officielle du nouveau président de la République sera dévoilée ce lundi à 16h, rapporte un communiqué de l'Elysée. Le portrait prendra la place de celui de Nicolas Sarkozy dans de nombreux bâtiments officiels dont les mairies.

C.C. avec agences
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr