Législatives: Revivez la journée politique du 22 mai

132 contributions
Publié le 22 mai 2012.
>> Ce live est maintenant terminé. Retrouvez une synthèse des événements de la journée par ici.


20h40: Alain Juppé moque la «hollandomania aiguë»
Alain Juppé a ironisé à Lyon: «François Hollande a montré ses aspects les plus flamboyants lors du sommet de Camp David. Il a suffit que M.Hollande apparaisse pour que la croissance reprenne», a-t-il ironisé à propos du dernier sommet du G8, rappelant que le G8 s'était déjà engagé en 2011 sur la croissance.
Alain Juppé a ensuite évoqué ce qu'il considère comme les premiers faux pas du nouveau gouvernement, notamment le débat sur les rythmes scolaires, ou encore sur l'intitulé du portefeuille d4arnaud Montebourg, le «Redressement productif». 

20h30: Le PCF s'élève contre les propos de Copé
Après les propos du secrétaire général de l'UMP sur les points communs de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, l'allié de Jean-Luc Mélenchon au sein du Front de gauche, le PCF critique à son tour: «Faut-il qu'il ne manque pas de souffle pour oser une telle absurdité, lui qui a calqué le programme de l'UMP sur celui du FN pendant la présidentielle.»

19h30: Copé trouve «pas mal de points communs» entre Mélenchon et Le Pen
Le secrétaire général de l'UMP a critiqué l'alliance de François Hollande «avec Jean-Luc Mélenchon et les Verts». «Je voudrais savoir si ça ne lui pose pas de problème de se regarder le matin dans sa glace lorsqu'il facilite des accords électoraux avec le Front de gauche, avec des gens qui font l'éloge régulier de Robespierre (...) qui expliquent que Cuba n'est pas une dictature, que Castro n'est pas un dictateur», a-t-il dit.
Met-il sur le même plan FN et Front de gauche? «Il n'y a rien de tel que de faire l'exercice comparé de leurs propositions pour voir qu'il y a vraiment pas mal de points communs entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen», a répondu le numéro un de l'UMP.

18h17: Marine Le Pen n'exclut pas de soutenir «très exceptionnellement» des candidats UMP ou PS au 2d tour

18h: Plus de 80 candidats du Mouvement Anti-Radar aux législatives
Le président du mouvement, Jean-Louis Soulié, l'a indiqué au Figaro, ajoutant que le MAR était «rattaché au parti de l'Union Républicaine Populaire (URP)» mais qu'il s'agissait surtout de faire «pression sur les pouvoirs publics pour faire avancer la prise en compte des problèmes» que le MAR soulève.
Dans leur programme: «le démantèlement de tous les radars, fixes, mobiles, pédagogiques et aux feux rouges», «la levée immédiate de toutes les suspensions et annulations de tous les permis de conduire et la suppression du permis à point», ou encore relever «les limitations de vitesse de 10km/h en agglomération, sur les routes nationales et sur les quatre-voies et jusqu'à 160km/h sur l'autoroute.»

17h50: Etre candidat dissident, ça créé des liens
Christian Vanneste, privé d'investiture UMP dans le Nord pour des propos jugés homophobes, a annoncé ce mardi qu'il soutenait René Dosière, député sortant de l'Aisne non-investi par le PS qui a confirmé qu'il maintenait sa candidature au nom de la «transparence».
Le député sortant du Nord a envoyé «un message de sympathie» à son homologue. «Il est triste de voir les machines électorales tenter de broyer les élus qui placent le bien commun et l'éthique au-dessus des calculs politiciens», juge-t-il dans un communiqué.

17h20: Une candidature originale côté socialiste
Christophe Caresch, député (PS) de la 18e circonscription de Paris, a publié ce mardi une vidéo originale sur YouTube pour annoncer sa candidature aux prochaines élections législatives.



16h15: Pierre Lescure chargé d’une concertation sur Hadopi
L’ex-PDG de Canal va être chargé d'une mission de concertation sur la loi Hadopi, révèle le journal Le Monde. François Hollande a promis de réviser cette loi durant la campagne.

15h55: Dans le Lot, les électeurs auront le choix entre Orliac...et Orliac
Les électeurs devront faire preuve de vigilance pour ne pas se tromper de bulletin au premier tour des législatives dans la 1ère circonscription du Lot, où la députée PRG sortante sera confrontée à une candidate du mouvement souverainiste DLR dotée du même patronyme. La candidate de la majorité présidentielle, Dominique Orliac, sera concurrencée par Diane Orliac, inconnue du sérail politique local, présentée par Debout la République, de l'ex-candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan.

15h40: Le montage photo Sarkozy/Hitler que le PS n’a pas diffusé
Dans une interview au site lawebcampagne.fr [retirée depuis], le directeur artistique web de la campagne de François Hollande raconte comment il a créé une quantité de contenus en tout genre pour alimenter les partages en ligne et participer à la présence sur le web du candidat. «Je diffusais mes photomontages depuis mon compte Facebook personnel, pour que ça ne paraisse pas officiel. Les images et les vidéos se répandaient ensuite toutes seules sur YouTube et sur les réseaux sociaux. Elles restent introuvables sur les pages Facebook et les comptes Twitter officiels du candidat», explique Robin King. Parmi ces créations, figure un photomontage où Nicolas Sarkozy apparait déguisé en Adolf Hitler, avec une fausse moustache et une fausse mèche de cheveux gribouillées au crayon. «Il était mieux réalisé et plus puissant que tout ce qui avait été fait avant. Peut-être était-il trop réaliste finalement», commente-t-il. Si réaliste que le photomontage n'a pas été diffusé.
 

15h15: Jean-Marc Ayrault annoncera mercredi en Conseil des ministres un «calendrier social»

14h40: Jean-Yves Le Drian a eu des entretiens bilatéraux avec ses homologues
Jean-Yves Le Drian s'est entretenu avec ses homologues australien, canadien, britannique et allemand, pour sa première sortie en tant que ministre de la Défense, à l'occasion du sommet de l'Otan qui s'est tenu à Chicago, a-t-on appris ce mardi auprès de la Défense.

13h30: UMP et Nouveau Centre «main dans la main
Les patrons de l'UMP et du Nouveau Centre, Jean-François Copé et Hervé Morin, ont tenu une conférence de presse commune à l'Assemblée nationale où ils ont annoncé la «stratégie commune en termes d'organisation sur le terrain» de leurs formations.
«Nous partageons l'essentiel sur ce qui concerne le projet pour la France», a estimé Jean-François Copé, Hervé Morin  soulignant que les deux partis ont «deux tiers de candidatures communes» aux législatives. Objectif:«faire barrage à la politique de François Hollande qui est néfaste pour le pays», selon Hervé Morin. Sur la même ligne, Jean-François Copé a réaffirmé la nécessité de «tout faire pour empêcher l'irréparable», induit selon lui par le programme du président Hollande.
Jean-François Copé a également mis en garde les électeurs tentés par le vote FN: «En votant Front national, on a la gauche qui passe», a-t-il jugé.

13h04: Rachida Dati réplique à Bernard Debré
L'ex-Garde des sceaux répond sur Twitter à Bernard Debré, qui l'a sévèrement rabrouée dans la matinée car elle a annoncé son soutien à une candidature de droite dissidente dans la 4 e criconscription de Paris (lire post de 12h35)

Copé: «Quand on vote Front national, on a la gauche et on a Taubira»
Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a mis en garde ce mardi les électeurs tentés par le vote FN en affirmant que «quand on vote Front national, on a la gauche qui passe» et «on a (Christiane) Taubira», la garde des Sceaux, devenue la principale cible de la droite. Lors des législatives, «la question est aussi de nous adresser à ceux de nos compatriotes qui ont voté Front national à la présidentielle et de leur dire "attention, l'expression du ras-le-bol, de l'exaspération a pour conséquence de faire passer la gauche, parce qu'il y a une alliance objective entre Marine Le Pen et François Hollande"», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'Assemblée avec le président du Nouveau centre, Hervé Morin.
 

12h50: François Lamy va démissionner de la mairie de Palaiseau
Le ministre délégué chargé de la Ville et député-maire PS de Palaiseau (Essonne), François Lamy, annoncera sa démission de la mairie et le nom de son remplaçant mercredi, lors du conseil municipal, a-t-on appris ce mardi auprès de son cabinet. Jean-Marc Ayrault a précisé vendredi qu'en «tout état de cause» les membres du gouvernement devraient être en conformité avec la règle de non-cumul des mandats d'ici fin juin.

12h35: Rachida Dati soutient une dissidente à Paris et se fait rabrouer par Bernard Debré
C’est une série de tweets qui fait grincer des dents à droite. Rachida Dati, qui a renoncé à se présenter aux législatives dans la même circonscription que François Fillon, n’a pas l’intention de se taire. L’ex-Garde des sceaux a publié plusieurs messages de soutien à Brigitte Kuster, maire du 17e arrondissement de Paris et qui n’a pas obtenu l’investiture de l’UMP aux législatives dans la 4e circonscription de Paris, le parti lui préférant Bernard Debré.


 

Le candidat investi a protesté dans une lettre, publiée sur son blog. «Voici que tu as renoncé au dernier moment, après avoir craché une nouvelle fois ton venin, à te présenter contre le Premier ministre. C’est une bonne chose, mais tu aurais pu éviter les mots blessants, inutiles. Maintenant que tu te sens libre, tu viens m’agresser dans les 16ème et 17ème arrondissements. J’en suis le député sortant et te voici de nouveau en train de vitupérer, d’utiliser des mots que tu aimerais blessants vis-à-vis de moi. Tu utilises une nouvelle fois ta médiatisation. Elle sonne creux!» écrit Bernard Debré. «Tu ne peux pas t’empêcher de jeter ton venin. Alors viens semer une nouvelle fois la zizanie dans ma circonscription, au nom de la parité, dis-tu. Mon Dieu! Si c’était vrai, tu n’aurais pas agi de cette façon car c’est toi qui as fait élire Pierre Charon, un dissident, qui a battu Catherine Dumas, sénatrice sortante du 17ème arrondissement», poursuit le député.

12h15: François Hollande a demandé à ses ministres d’être vigilants sur Twitter
Les ministres se doivent d’être exemplaires dans chacune de leur déclaration publique. François Hollande a ainsi demandé aux membres du gouvernement, lors du premier conseil des ministres qui s’est tenu jeudi dernier, d’être «très attentifs à (leur) activité numérique», raconte Michèle Delaunay au Lab d’Europe 1. La ministre déléguée aux Personnes âgées et à la Dépendance juge qu’il n’y a là «rien de choquant» mais qu’elle sera désormais plus vigilante. Michèle Delaunay, qui est l’auteur de 10.000 tweets et est suivie par 5.000 personnes, entend toutefois poursuivre son activité sur le réseau : «Si je ne pouvais plus le faire, je risquerais de m’ennuyer».
 

12h05: Patrick Rotman prépare un documentaire sur la vie à l’Elysée sous François Hollande
Le réalisateur Patrick Rotman, scénariste l'an passé de «La Conquête» sur l'accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy s'apprête à réaliser «Le Pouvoir», documentaire sur la vie à l'Elysée sous François Hollande, a-t-il indiqué ce mardi à l'AFP.  «Il s'agit de montrer le fonctionnement au sommet de l'Etat, comment se prennent les décisions, comment travaille le président...», a annoncé le cinéaste, spécialiste des grandes fresques politiques qui a obtenu l'accord de François Hollande.
 

11h45: 400 candidats sous l'étiquette «Le centre pour la France»
C'est ce qu'a indiqué Marc Fesneau, le secrétaire général du MoDem. 40% de ces candidats sont des candidates, et 25% d'entre eux n'ont pas leur carte au MoDem. «Le centre pour la France» soutient par ailleurs la candidature de Rama Yade dans les Hauts-de-Seine, et celle d'un candidat PRG dans l'Aveyron. En revanche, aucun accord n'existe au niveau national avec le PS ou l'UMP.

11h40: Hervé Morin pense que les législatives gommeront certains, dont François Bayrou
Hervé Morin, interrogé ce mardi sur une recomposition du centre, a estimé qu'il fallait attendre le résultat des législatives qui gommeront certains de la scène politique, jugeant notamment que le MoDem François Bayrou devrait être battu. Sur Radio Classique et Public Sénat, l'élu de l'Eure et président du Nouveau Centre a demandé: «Qui sera encore sur le champ de bataille ? Il y aura tous les battus des législatives qui forcément, disparaîtront de la scène politique».
«Son élection est extrêmement compliquée. Je ne vois pas des socialistes à Pau qui ont bouffé du Bayrou pendant vingt-cinq ans décider de voter pour lui», pas plus que «des électeurs de droite déçus par son comportement entre les deux tours de l'élection présidentielle».

11h20: Dominique de Villepin veut que «la droite républicaine et humaniste soit la plus nombreuse possible à l’Assemblée nationale»
L’ex-Premier ministre, qui avait jugé qu’une cohabitation «ne serait pas dans l’intérêt» du pays, est revenu sur ses déclarations sur RFI. «J’ai dit que la cohabitation n’était pas l’esprit de nos institutions», a-t-il expliqué. «Nos instituions n’ont pas prévu la cohabitation, et d’ailleurs, j’en ai vécu deux aux premières loges, et à chaque fois, nous avons connu des difficultés, des paralysies», a poursuivi Dominique de Villepin, soulignant que «nous avons besoin de décisions». L’ex-Premier ministre s’est ainsi prononcé pour «que la droite républicaine et humaniste soit la plus nombreuse possible à l’Assemblée nationale». Et, «s’il y avait cohabitation, il faudrait inventer une cohabitation d’un type nouveau, constructive, avec des majorités sur des projets», a-t-il estimé.
(à partir de 6'55)



10h20: «Il faut une majorité forte et cohérente»estime Najat Vallaud-Belkacem
François Hollande doit disposer d'une «majorité solide et cohérente» à la suite des législatives, faute de quoi cela conduirait à des «blocages» et à l'«immobilisme», a déclaré ce mardi la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. «Tout est envisageable dans l'absolu», a-t-elle indiqué sur France 2, interrogée sur l'éventualité d'une cohabitation après les législatives, mais un tel scénario, a-t-elle relevé, serait «inédit».
 

10h15: Morano menacée par une triangulaire en Meurthe-et-Moselle
Nadine Morano part favorite au premier tour des législatives dans la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle, à Toul, mais la présence du Front national dans une triangulaire au second tour pourrait lui être fatale. L'ex-ministre de l'Apprentissage, proche de Nicolas Sarkozy, fait intensivement campagne depuis quinze jours, bien décidée à endiguer le vote FN, alors que Marine Le Pen avait recueilli plus de 24% des suffrages à la présidentiel le 22 avril dernier.

10h: Le «Journal officiel» s'emmêle les pinceaux
Les rédacteurs du Journal officiel n'ont visiblement pas bien assimilé le nom du ministère d'Arnaud Montebourg. Ainsi, le «ministère du redressement productif» est devenu ce matin le «ministère du redressement progressif».

9h55: «Il y a une alliance objective entre le PS et le FN» juge Jean-François Copé
«Le vote de ras le bol et d'exaspération de Français en votant FN a pour conséquence de servir les intérêts de Marine Le Pen», assure encore le chef de l'UMP lors de la conférence de presse qu'il tient avec Hervé Morin.

9h50: Bisbille entre Morin et Lagarde
Hervé Morin indique qu'il est impossible pour lui de participer au même groupe parlementaire que Christophe Lagarde, pourtant n°2 de son parti car ce dernier a créé en catimini une association de financement de son côté.
Très réactif, l'intéressé a déjà commenté l'information, en ironisant sur son compte Twitter:

9h40: Jean-François Copé et Hervé Morin tiennent ce matin une conférence de presse commune à l'Assemblée nationale. Les responsables de l'UMP et du Nouveau centre veulent faire campagne commune pendant les législatives.
Deux tiers des candidatures sont communes aux deux partis, et le tiers restant résulte d'un soutien commun décidé via une primaire entre UMP et Nouveau centre. Le «but final», explique ervé Morin, est de «faire barrage à la politique de François Hollande».

9h35: Duflot annonce le report de la fin de la trêve hivernale
La ministre du Logement a annoncé sur Canal + que la fin de la trêve hivernale, prévue pour aujourd'hui, était repoussée au 31 mai. Le but est de «faire en sorte que d'ici le 31 mai, on puisse garder des places pour qu'on mette plus personne à la rue».

9h30: Bruno Le Maire veut une cohabitation
«Je souhaite la victoire de ma famille politique», a indiqué sur Europe 1 l’ancien ministre de l’Agriculture, lui-même candidat dans l’Eure.  «J'ai entendu les critiques de certains responsables de l’actuelle majorité sur la cohabitation, je leur rappelle juste pour leur rafraichir la mémoire qu'il y a eu des cohabitations de droite, des cohabitations de gauche, ça ne s'est pas si mal passé que ça et les institutions de la République se sont très bien accommodées de cette situation-là», a-t-il expliqué, soulignant que ce sont «les Français qui trancheront».
 


9h25: Les idées de François Hollande sont «absurdes», selon une ministre autrichienne
«De la croissance financée par de la dette? Ce sont des recettes d'avant-hier. Les arguments que développe François Hollande sont absurdes» indique la ministre autrichienne des Finances Maria Fekter, citée par le journal Oberösterreichische Nachrichten.

9h20: Oui, Cécile Duflot prend le métro
La ministre du Logement a répondu ce matin à Jean-François Copé qui l’avait raillée en affirmant qu’elle était repartie de l’Elysée jeudi dernier en voiture avec chauffeur. La secrétaire nationale d’EELV a assuré sur Canal + qu’elle était «arrivée avec le bus 83, et repartie avec le métro, ligne 13». «Il n’a jaùais pris le métro, Jean-François Copé, donc ça lui semble juste dingue», a-t-elle lancé. Mais «si ça lui permet de piapiater, ça ne me dérange pas».
 

9h: Bernard Accoyer juge «pas admissible» de revenir par décret sur la réforme des retraites
 Alors que la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine, a annoncé qu’un décret rétablissant la retraite à 60 ans serait publié avant début juillet, le président de l’Assemblée juge qu’il n’est «pas admissible de choisir dans la précipitation et l’opacité (cette voie) pour remettre en cause l’équilibre de nos finances sociales». Dans un entretien au Parisien, Bernard Accoyer juge qu’il serait «inacceptable que cette mesure soit prise par décret avant même que le Parlement n’ait été informé des conséquences sur les régimes de retraites en général(…)». «En tout état de cause, le Parlement doit être respecté !» assure-t-il encore.
 

8h40: Laurent Wauquiez renonce à son salaire de ministre…et s’attire les foudres de ses anciens collègues
«Démago», «escroquerie», «gadget de communication» : RTL raconte que les anciens membres du gouvernement ne mâchent pas leurs mots contre Laurent Wauquiez, qui a annoncé il y a quelques jours qu’il renonçait aux 6 mois de salaire qu'il devait roucher en tant qu'ancien ministre. «Il essaie de s’acheter une moralité», a lâché un ex-ministre, tandis qu’un autre s’est dit prêt à «lui casser la gueule». «Tous les Français ont le droit au chômage, je ne vois pas pourquoi les ministres n’y auraient pas droit», a encore jugé un ex-membre du gouvernement.
Les anciens collègues de Laurent Wauquiez indiquent que l'ex-ministre continuera à toucher son indemnité de maire du Puy-en-Velay ainsi que celle de député, s'il est élu. De plus, en tant qu'énarque, il pourrait réintégrer la haute administration en cas d'échec aux législatives.

8h20: L’ancien gendre de Jacques Chirac nommé conseiller sport de François Hollande
Thierry Rey, ex-judoka et ancien mari de Claude Chirac,  va être nommé ce mardi conseiller sport de François Hollande, selon des informations du Parisien. L’ancien gendre de Jacques Chirac avait soutenu le candidat socialiste pendant la campagne.
 

Bonjour, et bienvenue dans ce live. Nous allons suivre ensemble l'actualité politique de ce mardi.

E.O.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr