le losc n'est toujours pas rassasié

0 contributions
Publié le 3 mai 2012.

football Vainqueur mercredi à Nice (0-1), Lille signe une quatrième victoire d'affilée en Ligue 1

Il y a des signes qui ne trompent pas. Pour fêter sa victoire mercredi à Nice (0-1), le Losc a fait venir des dizaines de pizzas dans son vestiaire. Une spécialité culinaire qui avait déjà fait le bonheur du Losc en fin de saison dernière. Récompense du travail bien fait ou superstition, Lille semble utiliser les mêmes ingrédients qui l'avait conduit au titre en 2011. Car le Losc n'est toujours pas rassasié. Comme en témoigne sa faim de victoires.Vainqueurs sur la côte d'Azur, les Nordistes enchaînent un quatrième succès d'affilée pour la première fois cette saison. en Ligue 1. La preuve que cette équipe n'est jamais aussi forte que dans le sprint final.

« Tout est possible »
« Pour l'instant, on est performants. Si on améliore cette série, on pourra encore espérer mieux. Tout est possible », lâche Rudi Garcia, le coach lillois. Avec ce septième succès en huit matchs, le Losc est la meilleure équipe française de ces deux derniers mois. De quoi commencer à faire passer des sueurs froides dans la nuque du leader montpeliérain. Revenus à cinq points des Héraultais, les champions de France en titre, qui iront à Montpellier dans dix jours, n'ont pas encore dit adieu à leur trophée. « Si on gagne nos trois derniers matchs, on pourra faire quelque chose de beau. On n'a rien à envier à Montpellier et Paris a la pression. Il ne faut jamais dire jamais. On verra ce qui se passera », sourit Eden Hazard, l'attaquant lillois. Si sa place sur le podium n'est pas encore mathématiquement assurée (elle le sera en cas de victoire lundi contre Caen), le Losc peut raisonnablement continuer à rêver plus haut. Surtout que sans être flamboyant, Lille continue de gagner. Sans doute fatigués, trois jours après la débauche d'énergie contre le PSG (2-1), les Lillois n'ont pas été géniaux à Nice. Mais un but rapide de De Melo (6e) sur une nouvelle offrande d'Hazard, a suffi. La solidarité défensive du Losc a fait le reste. « On a été solides. On a fait un match de costauds. On montre qu'on est là », apprécie Rudi Garcia. Paris et Montpellier peuvent s'inquiéter. Le Losc a encorefaim de pizzas...

Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr