EN DIRECT. Hollande-Sarkozy, un débat sous tension

809 contributions
Publié le 2 mai 2012.

POLITIQUE - Et posez-nous vos questions dans les commentaires...

>> Merci d'avoir suivi avec la rédaction de 20 Minutes ce débat d'entre-deux tours. A venir sur le site, la synthèse de ce débat.

>> Qu'avez-vous pensé du débat? Quel candidat a été le plus convaincant? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr


23h50: Fin du débat

23h48: Nicolas Sarkozy conclut: "Je veux m'adresser à tous les Français qui n'ont pas voté pour moi au premier tour. Je veux m'adresser à ceux qui ont voté pour Marine Le Pen". "Il n'y a pas de sous-citoyens" ajoute-t-il,avant de saluer les électeurs de François Bayrou, ou encore ceux qui se sont abstenus.
"La question, c'est vous les Français . Nous sommes dans un monde dangereux, difficile, il faut savoir prendre des décisions, assumer ses responsabilités. Si je suis candidat, c'est que j'ai la passion de la France" ajoute-t-il.

23h47: Tout à l'heure, Nicolas Sarkozy niait être allé au Bristol pour remercier les généreux donateurs. Il apparait que si, en 2009, au Bristol.

23h45: Conclusion du débat par François Hollande: "Ce débat a été utile. Il a montré des différences sur les politiques économiques, fiscales et sociales. Nous n'avons pas le même projet." dit le socialiste, qui met en avant le changement, l'importance de l'éducation, la conception de la République, ou encore l'Europe.
"Je n'écarte personne, je ne stigmatise personne", lance François Hollande "il n'y a pas de peur à avoir" continue-t-il. "Les lois de la République seront appliquées"

23h45: Pour Olga, synergologue, Nicolas Sarkozy est clairement dans l'action. De ses sourcils à ses épaules, tout bouge. Hollande est plus "british". Il est remonté  "intellectuellement" mais ne se fâche pas "corporellement".

23h41:François Hollande s'engage à la libération des otages et à la stabilisation de cette partie du monde, dit-il.
Nicolas Sarkozy insiste sur l'importance d'élections démocratiques dans ces pays, ainsi que des accords de coopération."La France, ancienne puissance coloniale, ne peut intervenir qu'en soutien, pas directement. D'autres pays doivent les aider matériellement et techniquement"
Nicolas Sarkozy demande aux Français d'éviter la région, y compris pour les personnels humanitaires.

23h40: Sur les otages français au Sahel, "Nous devons aider les pays, le Mali est frappé par la destabilisation" dit François Hollande, citant ensuite ensuite le Niger et la Mauritanie comme pays ayant des difficultés

23h39: "Pas de troupes au delà de 2012" rappelle François Hollande
"Le travail n'est pas terminé" répond Nicolas Sarkozy "Je ne peux accepter que l'armée française parte avant que le travail soit terminé"

23h37: "Partir en 2012, ce n'est pas possible de fait des problèmes matériels et de l'engagement que nous avons pris."ajoute Nicolas Sarkozy, qui table sur un retrait fin 2013

23h35. Nicolas Sarkozy salue le travail des troupes françaises en Afghanistan, et la décision de Jacques Chirac et Lionel Jospin d'y aller. Il continue sur les responsabilités de la France là-bas. "Quand je suis arrivé, les Français avaient la responsabilité de Kaboul (la capitale NDLR) Nous avions la responsabilité de deux régions, nous n'en avons plus qu'une"

23h33: Dans la passe d'armes entre Hollande et Sarkozy, il y a eu un moment étrange...
... lorsque Sarkozy a regardé Hollande en lui disant, l'oeil sombre: "Ponce pilate". une façon sans doute de dire à Hollande qu'il savait les affaires de moeurs mais qu'il s'en lavait les mains.

23h33: François Hollande rappelle sa position, avec un retrait des troupes françaises et du matériel ce pays : "Je considère que les troupes françaises n'ont plus à rester en Afghanistan. Il convient de retirer les troupes fin 2012 "

23h33: Débat passe maintenant aux affaires étrangères, avec l'Afghanistan

23h33: Toujours sur DSK: François Hollande interroge: "Vous pensez que je connaissais sa vie privée (à DSK)? Par quels moyens pouvais-je connaître sa vie privée?"

23h31: "Je ne prenderai pas de leçon d'un parti politique qui a voulu se rassembler derrière Dominique Strauss-Kahn" "DSK, vous le connaissez mieux que moi" accuse Nicolas Sarkozy
François Hollande rétorque: "J
e me doutais que vous arriveriez à cet argument, mais ce n'est pas moi qui ai nommé DSK à la tête du FMI"

23h27: "Cette une calomnie!" lance une nouvelle fois dans ce débat Nicolas Sarkozy.
"Comment osez-vous dire que j'ai une présidence partisane, (...) alors que j'ai fait un effort d'ouverture qu'aucun autre n'avait fait avant moi" dit Nicolas Sarkozy

François Hollande énonce des points de son programme :  "Si je deviens Président, je ne nommerai personne sans que les commissions parlementaires en décident à 2/5 pour,ce qui veut dire que ce sera avec l'opposition; je reviendrai sur le statut pénal du chef de l'Etat" ajoute François Hollande

23h28: Au sujet de l'ouverture
Il est vrai que Nicoals Sarkozy avaitp oussé les députés de la majorité à nommer un socialiste à la tête de la commission des finances. Il s'agit de Jérôme Cahuzac qui a bien sûr fait campagne pour François Hollande.

23h25: "Dites la vérité!" lance François Hollande à Nicolas Sarkozy, qui luttent sur la diversité de leurs troupes. "Vous avez une préférence partisane que vous payez aujourd'hui" déplore François Hollande.
Nicolas Sarkozy se défend en disant qu'il a nommé un socialiste au Conseil constitutionnel (M. Charrasse), à la présidence de la Commission des finances à l'Assemblée nationale, à la Cour des comptes...

23h25: "Moi président de la République..." Les internautes réagissent à la "déclamation" de Hollande. "Bouquet final grandiose" pour Nabotine et Gaby . "Combo de la mort" pour Babylone. D'autres évoquent une "récitation", pleine de "moi, moi, moi".

23h21: "Etre président de la République, ce n'est pas une fonction normale" rétorque Nicolas Sarkozy, qui ironise sur l'intervention "avec la larme à l'oeil" que vient de faire François Hollande.
Les candidats s'écharpent sur les nominations au Conseil supérieur de la magistrature (CSM)
"Je vous ne cessez d'être entouré par le PS, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon" accuse Nicolas Sarkozy, qui estime que François Hollande ne pratique pas la diversité.

23h19: "Moi président de la République, je constituerai un gouvernement paritaire, autant d'hommes que de femmes" avec des ministres qui ne pourront cumuler les mandats" dit François Hollande, ajoutant voulant "respecter les partenaires sociaux", "une dose de proportionnelle pour les élections en 2017"; "ne pas m'occuper de tout et avoir le souci de la proximité avec les Français" ajoute le candidat.

23h16: Comment Nicolas Sarkozy gouvernera-t-il? 'Un président de la République ne peut dire, comme le disait Lionnel Jospin 'On n'y peut rien'" tacle le président-candidat.
"On ne peut pas être à contre-courant du monde" ajoute-t-il.
Quant à François Hollande, il veut être un président juste, "ne sera pas chef de la majorité" "Je ferai fonctionner la justice de manière indépendante" "je n'aurai pas la prétention de nommer des directions de chaînes publiques", égrène François Hollande

23h15: Le chiffrage du programme de François Hollande par l'Institut de l'entreprise à lire par là

23h13: ça chauffe sur le nucléaire. Hollande dit que certains sont anti, certains sont pro, et lui veut une position "médiane".  "Mieux vaut une position intelligente qu'une position dogmatique", alors que Sarkozy l'engage à tout fermer...

23h11: "Un euro pour le nucléaire, un euro pour les énergies renouvelables" rapelle Nicolas Sarkozy. Pour le chiffrage de son programme présidentiel, les chiffres de l'Institut de l'entreprise sont à découvrir par ici

23h10: "Vous inventez la règle des 30 ans. Il y avait consensus entre la droite et la gauche. Vous avez vendu les ouvriers de Fessenheim sur l'autel d'un accord méprisable et politicien", dit Sarkozy. "La 5e puissance du monde ne va pas fonctionner seulement avec le photovoltaïque et l'éolienne", dit-il. Le nucléaire, "il faut au contraire le développer".

23h10: Les meilleurs (et les moins bons) détournements du déabt sont sur le tumblr le debat. Avec mention pour celui de notre blogueur @zonemixte

23h07: Hollande cite NKM, qui disait qu'il fallait fermer Fessenheim. Sur cette question, "je ne suis pas liée avec les Verts", dit-il. "J'ai dit que dans mon projet, je ne retiendrai qu'une seule centrale". Et Sarkozy répond: "je ne comprends pas, le nucléaire c'est dangereux ou pas? Si c'est dangereux, il faut fermer", dit Sarkozy, selon qui l'ASN assure que Fessenheim "ne pose aucun problème". "Pourquoi voulez vous fermer? POur faire plaisir à madame Joly", attaque Sarkozy. Hollande répond: "c'est la plus ancienne centrale, elle est proche d'une zone sismique. Nous sommes obligés de faire des travaux sur les vieilles centrales" et c'est coûteux.  "L'accord [PS- verts] ne m'engage pas", dit-il aussi

23h09: Sur la fermeture de Fessenheim voulue par François Hollande, ce n'est pourtant pas pour tout de suite...

23h08: «Il y a beaucoup plus (dans les commentaires) de personnes étonnées par les qualités de Hollande que le contraire. Les dés sont-ils jetés?» demande l'internaute Elegance.

23h07: Le programme des candidats, notamment sur le nucléaire, c'est à voir par ici

23h05: Hollande explique qu'il veut garder le nucléaire en première source d'électricité, à 50% à l'horizon 2025, tout en faisant monter la part des énergies renouvelables donc. "L'Allemagne est à 235.000 emplois, nous 50.000", dit Hollande. "Une seule centrale fermera: Fessenheim. C'est la plus vieille de France, elle se trouve sur une zone sismique", explique-t-il. "Tous les emplois seront préservés", avec le démentèlement des centrales.

23h04: Les énergies renouvelables, ce n'est pas encore ça, surtout avec la crise. A lire par là

23h02: On passe au nucléaire. "Nous avons une électricité moins chère de 35% par rapport à nos amis allemands", commence Sarkozy. "D'où vient le problème: de la négociation entre les Verts et le PS", dit Sarkozy. Il faut fermer 24 nucléaires, dit Sarkozy. "Par malheur c'est tombé sur Fesssenheim. Pourquoi sacrifier le nucléaire? Pour un accord politique misérable", dit Sarkozy, selon lequel il n'y a jamais eu un seul problème. "Nous n'avons pas de pétrole, nous n'avons pas de gaz, nous avons le nucléaire", dit le candidat-président.

23h00: Sarkozy insiste sur le côté flou de Hollande sur le nombre de régularisations, Hollande répond autour de 30.000. Sur les centres de rétention, SArkozy dit qu'il a promis de les "supprimer" mais qu'il dit là qu'il les conserve. "Si vous n'êtes pas quelqu'un qui varie comme une girouette", conclut Sarkozy

22h28: On reparle des horaires de piscine pour les hommes et les femmes à Lille... "Sous ma présidence, rien ne sera toléré" avec de la viande halal dans les écoles, assure Hollande. Sur le droit de vote des étrangers, soit il y une majorité des 3/5 à l'Assemblée. 

22h57: Hollande rappelle que Sarkozy n'était pas favorable en 2003 à la loi sur les signes religieux à l'école et que lui y était. Il assume qu'il n'a pas voté la loi sur la burka car les amendements du PS n'ont pas été pris en compte, mais "la loi sur la burka sera appliqué" s'il est président.

22h56: "Lier comme vous l'avez fait, le vote à une aspiration communautaire", ce n'est pas juste, attaque Hollande.

22h54: "Il y a des étrangers qui sont là depuis des années, musulmans ou pas musulmans, pratiquants ou pas pratiquants, qui ne conçoivent pas le vote comme une arme de pression", répond Hollande.  "ll y a des citoyens musulmans qui ne font pas de revendications communautaires", insiste Hollande.

22h54: Les petits costumes de François Hollande, lance Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy: "Mr Hollande, vous pensez qu'il... par 20Minutes

22h53: "La France traite mieux les musulmans en France que les Chrétiens ne sont traités en Orient", note Sarkozy. Il veut donc, répète -t-il "un islam de France". 

22h50: 'Qu'est-ce qui vous permet de dire que ceux qui ne sont pas européens sont musulmans", demande Hollande. "Le droit de vote pour les immigrés, il s'adresse à qui? Pas aux Canadiens, mais à la réalité de l'immigration, africaine, subsaharienne", répond Sarkozy. L'essentiel des personnes concernées ne seront pas les Norvégiens. Les premières communautés en France sont Algériennes, sont tunisiennes. Vous allez pas me faire un procès alors que je décris une réalité. Ce sont des pays de confessions muslmanes. Je ne vous apprends quand même pas ça? Les tensions communautaires dont je parle, elles viennent d'où? De l'absolu nécessité d'avoir un islam de France et non un islam en France. Si vous donnez le droit de vote aux immigrés, avec la tentation communautariste", il y aura des repas halal à la cantine, des horaires séparées pour la piscine...  

22h46: Sur les étrangers qui poseraient problème, précision apportée récemment par Claude Guéant dans les colonnes de 20 Minutes par ici

22h48: "Il y a une pression d'un islam en France alors que nous voulons un islam de France", dit Sarkozy, qui a dit avoir "beaucoup réfléchi" à ce sujet.

22h46: Sur le droit de vote aux étrangers, il dit que c'est une idée qu'il défend "depuis des années" et rappelle que Sarkozy y était "intellectuellement favorable": "vous avez parfaitement le droit de changer, moi je ne change pas", lâche-t-il. Hollande rappelle qu'une grande partie des pays européens appliquent cette mesure. Il faut la majorité des 3/5 pour que cette loi passe, insiste-t-il. Donc qu'une partie de la droite le vote... Pas fait.

22h44: Passe d'arme sur les centres de rétention. Sarkozy demande s'il veut les garder. "Oui", dit Hollande. Sarkozy sort une lettre dans lequel il dit qu'il veut que la rétention doit être "l'exception". "Un enfant ne peut pas être dans un centre de rétention", dit Hollande, Sarkozy note que c'est Jospin qui a créé les centres de rétention pour enfants. "Vous venez de vous contredire sur un point très important", insiste Sarkozy. "Beaucoup d'étrangers qui sont reconduits ne passent pas par un centre de rétention",, ils sont "assignés à résidence". "Ah, un centre de rétention", raille Sarkozy.

22h45: Nicolas Sarkozy, l'Espagne et la France...

Nicolas Sarkozy compare l'Espagne et la France par 20Minutes

22h44: Sur l'immigration illégale, les clandestins, il n'y a pas de recensement en France. Ils sont estimés à 400.000 en France.

22h43: Sarkozy répète qu'il faut parler français pour venir en France. "On ne peut toucher des prestations comme le RSA ou le minimum vieillesse qu'après 10 ans sur le territoire", dit Sarkozy

22h41: Quelques chiffres sur l'immigration.

Le 10 janvier dernier, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur avait annoncé «32 912 ressortissants étrangers en situation irrégulière éloignés du territoire national» (l’objectif initial était de 28.000)

Titres de séjours : Claude Guéant avait également fait état de 182.595 premiers titres de séjour délivrés 2011, contre 189.455 en 2010, soit une baisse de 3,6%. Dans le détail, l'immigration professionnelle a reculé de 26% sur un an et l'immigration familiale de 14%, selon le ministre de l'Intérieur.

Baisse des naturalisations : moins 30%, soit un passage de 94.500 naturalisations en 2010 à 66.000 en 2011.

Pour l'année 2012, le ministre avait indiqué faire baisser de 200.000 à 180.000 le nombre d'étrangers admis dans le pays.

22h41: Sarkozy dit que c'est sous Jospin qu'il y a eu le plus de régularisations. "La France est un pays ouvert, je sais moi même d'où je viens. Mais nous avons accueilli trop de monde, il faut donc réduire le nombre de ceux que nous devons acceuillir, pas parce que nous les aimons pas". Il rappelle que la France "a des prestations sociales parmi les plus généreuses" mais qu'il faut diviser par deux le flux migratoires et passer à 80.000 par an.

22h40: Fin des questions économiques, mais Tea, internaute, est déçu. «Je n'ai pas entendu les mesures concrètes de l'un ou de l'autre pour résorber le déficit de 80 milliards par an, je suis le seul?».

22h40"L'immigration légale peut-être maitrisée mais qu'on ne peut pas fixer des objectifs hors d'atteinte."

22h37: Sur les immigrés: "Nicolas Sarkozy est en responsabilité sur l'immigration depuis 10 ans, le nombre de personnes entrant sur notre territoire de manière légale est de 200.000 par an (contre 150.000 sous Jospin, dit-il)", commence Hollande. Il y 30.000 régularisations par an, dit-il. Hollande ajoute que Sarkozy veut plus que 100.000 immigrés légaux par an. "L'immigration économique je pense qu'il faut la limiter", dit-il, vu la situation. Sur les étudiants étrangers "je suis pour" qu'ils viennent. "Il y a les demandeurs d'asile qui mettent un an et demi à obtenir une réponse", dit-il, c'est trop, juge-t-il. "Nous devrions donner une réponse en six mois". "Reste l'immigration familiale, il faut poser des règles", la maîtrise du français, les ressources.

22h38: Sur l'immigration économique, les immigrés rapportent plus à la France qu'ils ne coûtent, à lire ici

22h38: Hollande avec un «axe de tete très haut, signe de superiorité», un «buste en avant, des mains rejointes en pistolet» prend de l'aisance, de l'assurance. Sarkozy, en réaction «s'est levé plusieurs fois de son siège». Un combat «viril et masculin», pour Olga, synergologue.

22h36: Nouvelle passe d'arme plus personnelle...
"Je ne critique pas la France,  je critique le président de la France", lance Hollande. "Je représente la France", répond Sarkozy. "Ne confondez pas la votre personne et le France", conclut le socialiste.

22h35: L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi est du parti "Forza Italia" (droite), un parti qui a failli être rebaptiser "Allez minette/foufoune"

22h33:L'Europe, toujours l'Europe
"Vous seriez pour le compromis parfois et ensuite pour la politique de la chaise vide. Vous n'avez rien obtenu de l'Allemagne." Le scud vient de Hollande qui en remet une couche sur l'Europe en évoquant le gouvernement conservateur grec qui a enfoncé la Grèce ou Silvio Berlusconi, "un de vos amis". "Berlusconi, c'est Berlusconi", ironise Sarkozy.

22h30: A propos de la perte du triple A, Nicolas Sarkozy avait officiellement minimisé. A quel candidat cette perte pouvait-elle bénéficier? c'était à lire par là.

22h31: Bientôt les sujets de société...
"Ca fait 1h30 que l'on parle d'économie et si on parlait des sujets de société", lance désespérée Laurence Ferrari. pas faux mais c'est vrai débat de crise.

22h30: Instant coulisse, donné par le chef de cabinet de François Hollande. Info ou intox?

22h27: La fiscalité... et l'inexpérience de Hollande
"Vous aviez supprimé l'impôt de bourse et vous l'avez rétabli. C'est tout... Vous n'avez pas créé de taxe sur les transactions financières", critique Hollande qui se fait reprendre sur son inexpérience par le président sortant.  "Vous croyez que c'est facile d'arriver avec son petit costume, de mettre d'accord les 27 pays d'Europe. Nous avons sauvé la Grèce...", s'emporte Sarkozy.

22h30: La bataille des mots-clés (hastags) sur le réseau Twitter

22h28: Sur les niveaux de déficits,  Nicolas Sarkozy a raison quand il dit que l'objectif était de 5,7% aujourd'hui à 5,2%

22h24: Sarkozy répond: "M. Hollande parle d'une France dégradée, elle n'a  jamais emprunté aussi peu cher qu'aujourd'hui". Passe d'arme sur Zapatero et le fait que l'un ou l'autre a soutenu le chef de gouvernement espagnol qui était à la tête d'un pays aujourd'hui au bord de la faillite.

22h25/ La renégociation du traité budgétaire européen par François Hollande, pourquoi comment, quelle réaction en Europe? C'est à lire par là

22h25: «Buste en avant, mains hautes, souplesse du haut du corps, Hollande a pris l'ascendant pendant sa demonstration», analyse Olga, notre synergologue.


22h23: "On est dans une situation invraisemblable aujourd'hui", avec une BCE qui prête aux banques à des taux faibles mais qui prêtent à des taux à 6% à des pays dans la difficulté comme l'Espagne.Sur l'ajout d'un volet croissance,  "je constate que depuis que j'ai fait cette proposition", beaucoup d'Européens y viennent. "Je sens les lignes bouger, et même du côté Allemand, il y a un nouvel état d'esprit".

22h22: Et l'écologie dans tout ça, s'étonnne l'écolo Cécile Duflot

22h20: On parle de la crise de la zone euro. "ça fait trois ans qu'elle est ouverte", dit Hollande. "Je comprends qu'il convienne d'instaurer des règles" mais "ce que je conteste c'est qu'il n'y a eu aucune prise en  compte de la croissance. Nous serions condamné pour toujours à l'austérité", dit Hollande qui développe son mémorandum qu'il enverra aux partenaires européens pour un volet croissance.

22h20: «Vous voulez moins de riches, je veux moins de pauvres»

Nicolas Sarkozy: "vous voulez moins de riches... par 20Minutes

22h18: "On ne paie pas de la même façon une heure devant la classe et une heure de discussion avec un élève", explique Sarkozy. Sur la formation des profs, il assume avoir supprimé les IUFM, "c'était une catastrophe". "Une information pour vous", le taux d'encadrement en primaire n'est pas le plus bas de l'OCDE. "Le problème de l'école, ce n'est pas un problème de quantité mais de qualité et de rémunération", résume Sarkozy.

22h19: Nicolas Sarkozy qui déclare:«quand on est invalide, c’est que le travail est pénible». Faux, l’invalidité n’a rien à voir.

22h18: "Je ne veux pas laisser penser que j'augmenterai la dépense publique", dit Hollande, assurant qu'il ne remplacera pas les fonctionnaires partout mais qu'il créera des postes.

22h18: C'est une calomnie, c'est un mensonge!

Nicolas Sarkozy : "c'est une calomnie, c'est un... par 20Minutes

22h16: Réponse de Hollande: "Le taux d'encadrement dans le primaire est le plus bas de l'OCDE. Nous avons perdu ce qui était notre force, l'attractivité de l'école maternelle", répond-il.

22h16: Passe d'arme sur le niveau des prélèvements obligatoires aujourd'hui en France, Hollande affirme qu'ils ont augmenté avec Nicolas Sarkozy, +1,5 point supplémentaire. Ce serait faux (Source: Institut des politiques publiques, rapport fiscalité et redistribution 1997-2012)

22h15: Ils s'écharpent désormais sur la pénébilité du travail. "En revenant sur cette réforme, vous allez faire payer les salariés", dit-il, avec une hausse des cotisations, assure Sarkozy.

22h13: "je propose d'augmenter de 25% la rémunération des professeurs" s'ils font 50% d'heures en plus. Et Sarkozy demande où il va baisser le nombre de fonctionnaires. "Vous serez incapable de faire des économies. Ce sera encore le laxisme", attaque Sarkozy.

22h14: Les deux hommes continuent à se traîter de menteur..

Nicolas Sarkozy : "c'est une calomnie, c'est un... par 20Minutes

22h12: Réponse de Sarkozy sur l'Education: "Nous avons le taux d'encadrement le plus élevé de l'OCDE. Vous trouvez qu'on ne peut pas faire mieux? Que le seul problème est un problème de quantité? Il faut augmenter la rémunération des enseignants et pour cela on doit réduire leur nombre"

22h09: Sur les prélèvements obligatoire, "on ne peut pas me reprocher d'avoir fait des cadeaux aux riches", dit Sarkozy, alors que Hollande dit que les prélèvements ont augmenté, surtout pour les plus modestes. "Vous avez augmenté les prélèvements obligatoires de près d'un point et demi", assure Hollande. "Le niveau du prélèvement obligatoire si vous êtes réélu serait de 46%", assure Hollande. "Face à la crise, j'ai dû prendre des décisions qui ont conduit à augmenter les impôts des plus riches", non "des plus modestes", dit Hollande. "Vous avez baissé les impôts des plus riches et monté ceux des plus modestes".

22h09: Quand Sarkozy et Hollande évoquent (encore une fois)
Nicolas Sarkozy : pourquoi l'Allemagne fait... par 20Minutes

22h08: "Vous voulez moins de riche, je veux moins de pauvres", répète Sarkozy.
"Et il y a plus de pauvres et des riches plus riches",
rétorque Hollande, alors que Sarkozy l'attaque sur les riches qu'il mettait à 4.000 euros en 2007. "Non", assure Hollande, "je n'avais pas dit cela".

22h08: Brouhaha sur le nucléaire

Le mot de Nicolas Sarkozy sur le Nucléaire... par 20Minutes

22h08: La synergologue note un mouvement de bouche de Sarkozy, «un mouvement ascendant de la lèvre supèrieure droite, signe de colère vis à vis de Hollande»

22h08: Sur le solde du commerce extérieur, il n'était pas déficitaire avant décembre 2003, comme l'a dit François Hollande (source : Insee)

22h06: On passe au retour de la retraite à 60 ans du côté de chez Hollande. "J'ai considéré que pour cette catégorie là (métiers pénibles), je rétablirai la retraite à 60 ans", dit-il. "J'assume là encore ce choix". Et  "les effectifs seront stabilisés globalement et la dépense publique n'augmentera pas de plus de 0,1%", dit-il.

22h06: Des journalistes fadasses?

22h05: 12.000 postes, c'est 500 millions par an, donc 2,5 milliards, le "chiffre n'est pas contesté", dit Hollande (alors qu'il est contesté pas l'UMP). Il explique que l'allègement de l'impôt sur la fortune, c'est 2,5 milliards. "Vous, vous protégez les plus privilégiés", tacle Hollande.

22h05: Quand Sarkozy veut absolument parler du nucléaire...

Le mot de Nicolas Sarkozy sur le Nucléaire... par 20Minutes

21h58: La France, seul pays qui a gardé l'Impôt sur la fortune (ISF) dit Nicolas Sarkozy. Oui, mais dans les pays de l'Union européenne stricto senso -même s'ils disposent d'autres formes d'impôt- mais pas dans les pays européens en Suisse, Islande, Norvège et Liechtenstein (source : Blog Les décodeurs, hébergé par le site du Monde)

22h04: Hollande continue et assuse Sarkozy d'avoir supprimé 80.000 postes et que 14.000 sont prévues à la rentrée 2012. "Voilà l'état que vous laissez de l'Education national. J'ai pris un engagement et je l'assume, c'est de créer 12.000 postes par an", dit Hollande.

22h02: "Vous avez inventé le bouclier fiscal", que les plus grosses fortunes touchent des chèques du trésor public, notamment "vos proches". Quel proche? demande Sarkozy. "Madame Bettencourt", dit Hollande. Et Sarkozy cite "Perdriel", "Pigasse", patron du Nouvel Obs et des Inrocks. "Eh bien moi ce que je recommande, c'est que les plus grandes fortunes fasse des chèques au trésor public", dit Hollande.

22h01: "Vous croyez que c'est les riches qui profitent des heures supplémentaires", attaque Sarkozy. "je n'ai pas entendu une économie que vous proposez", tacle encore le candidat président.

22h00: «Ça y est les peaux de bananes sont généreusement distribuées». Les internautes commentent les attaques qui fusent entre les deux candidats. Hollande «tient bien la corde» selon P., mais est «crispé» selon Tomba. Il est «ferme et attaque bien» pour Niko, qui redoute tout de même: «Va t-on en arriver aux mains?»

 

22h00: Hollande attaque sur le fait que Sarkozy est "incapable" d'avoir un débat sans agresser son interlocuteur et Sarkozy réplique en disant qu'il ne dirait pas ce que Fabius a dit de lui ("Hollande président, on rêve", ce que Fabius conteste).
"Vous avez toujours un socialiste qui vous sert de référence", lance Hollande

21h58: "Quel père la vertu vous faites!", tacle Sarkozy, notamment sur la réforme des retraites. "Permettez moi de vous dire que dans votre volonté de démontrer l'indémontrable, vous mentez", lance Sarkozy. "C'est votre leitmotiv", et "ça montre une propension assez grande" au mensonge, dit Hollande. "La France c'est le seul pays qui" garde l'impôt sur la fortune. "Allez dire que nous avons fait des cadeaux aux riches", c'est un mensonge.

21h58: Sinon sur les réseaux sociaux, certains s'excitent vraiment pour pas grand chose

21h56: Sarkozy dit que le déficit n'a pas augmenté de 600 milliards mais de 500 milliards. "Une erreur de 100 milliards", ce n'est pas rien, note Sarkozy. "ça fait 38 ans que la France présente un budget en déficit", dit-il. "Vous qui êtes depuis si longtemps éloigné des dossiers", tacle Sarkozy. "La cour des comptes dit que sur les 500 milliards de dette, 450 sont dues au déficit structurel et 200 à la crise de la dette", assure-t-il. Il note que Hollande ne fera pas d'économies vu son programme.

21h58: Pourquoi l'Allemagne fait mieux que nous?

21h57: Sur les réseaux, le débat c’est la transparence absolu de Ferrari et Pujadas. C'est vrai que les chiffres...

21h56: Sur le prix du gaz, François Hollande aurait raison: le prix du gaz a augmenté de 60% depuis 2005 (source : La Tribune)

21h55: Qu'est-ce qui change dans votre portefeuille si François Hollande est élu? notamment pour les niches fiscales? c'est à lire par ici

21h55: Ce seront les plus hauts revenus, grand bénéficiaires du quinquennat Sarkozy qui seront taxés en premier, dit Hollande. "D'avoir infligé une TVA sociale en fin de mandat et 13 milliards" de prélèvements supplémentaires, insiste Hollande.

21h53: "Cette dette publique que nous allons honorer, car nous allons prendre en charge votre héritage". "Nous avons une obligation en 2017" de revenir dans les clous, avec 40 milliards derecettes supplémentaires et 50 milliards d'économie?

21h52:" La dette publique a augmenté de 900 milliards d'euros depuis 2002", attaque Hollande. "Voilà la responsabilité de l'équipe sortante, la dette. Nous avons presque autant d'intérêt à payer chaque année" que l'on ne prélève d'impôt sur le revenu.

21h50: Sarkozy revient à la charge sur le nucléaire
"Les coûts du chauffage augmenteront. Est-ce le moment de réduire la part de l'énergie nucléaire?", interroge Sarkozy qui revientp our la 3e fois sur le sujet. Hollande veut répondre mais Pujadas et Ferrari veulent avancer. Sarkozy veut continuer à parler du nucléaire mais on passe aux comptes publics.

21h50: Sur la TIPP flottante dont parle François Hollande, une nuance --> Elle ne coûtera pas pour l'Etat, mais constituera tout de même d'une somme d'argent qui ne rentrera pas dans les comptes de l'Etat.

21h48: Hollande répond aux accusations de Sarkozy qui déclare qu'il veut augmenter les "prélévements".
"Non, ca ne coûtera pas à l'Etat car l'Etat récupére sur la TVA", explique Hollande. "Ce n'est pas le contribuable qui paiera", déclare Hollande qui veut mettre au clair le système qui veut que les raffineurs puissent garder des stocks en attendant que les cours remontent.

21h48: Selon notre synergologue, le climat ne va pas aller en s'apaisant. Ils ont tous les deux "assez souples, donc moins de contrôle, et plus d'émotion". Que pensez-vous de ce climat? Tendu, animé, nerveux?

21h47: Le projet de Nicolas Sarkozy a été dévoilé beaucoup plus tard que celui du socialiste, le 5 avril dernier, mais il est par là. Quant aux 60 propositions de François Hollande, c'est pas ici

21h44: Sarkozy continue à critiquer Hollande sur l'augmentation du Smic et trouve son programme trop dépensier
"53% des ouvriers ont fait des heures supplémentaires", affirme Sarkozy qui défend d'avoir rétabli ces heures supp' qui ont "rapporté 500 millions" par an. Le président critique la volonté de Hollande d'augmenter le SMIC. "Mais vous allez bloquer quoi comme prix? Vous n'allez pas bloquer le prix du baril de Brent que vous allez acheter?", s'étonne Sarkozy. "Non, ce n'est pas l'état qui achète", répond du tac-au-tac Hollande. 

21h47: Ils ne  sont pas d'accord du tout

débat entre deux tours :ils ne sont pas d'accord ! par 20Minutes

21h42: Le débat passe enfin sur le pouvoir d'achat
Pour augmenter le pouvoir d'achat, Hollande explique qu'il bloquerait les prix de l'essence grâce à la TIPP flottante et évoque son augmentation de 25% de l'ARS, l'allocation de rentrée scolaire.

21h43: En 2001 sous Jospin, la balance commerciale était positive. Elle est devenue négative en 2004-2005.

21h40: Les accords compétitivité emploi voulus par Sarkozy, c'est quoi?
C'est une mesure qui permettrait aux entreprises de négocier le temps de travail des salariés en fonction de l'activité et qui instaure donc plus de flexiibilité.  Pour en savoir plus,
lire cet article.

21h51: Hollande accuse Sarkozy de se défausser
François Hollande : "Ce n'est jamais de votre... par 20Minutes

21h40: Retour sur le petit débat sur le chômage

François Hollande propose une solution contre le... par 20Minutes

21h39: Oui, l'Allemagne a bien fait 3% de la croissance en 2011.

21h36: Moment de tension sur le plateau.
"Pourquoi continuer à faire des grands discours alors que pendant 5 ans, j'ai fait des choses sur lesquelles vous pourriez vous retrouver?", critique Sarkozy qui évoque le vote de la règle d'or que les socialistes n'ont pas voté. "Avec vous, ce sera plus d'impôts, plus de dette", lance Sarkozy. "Quoiqu'il arrive, vous êtes contents de vous", lance Hollande. "C'est un mensonge", répond Sarkozy, ce qui provoque un moment de tension. "Je ne suis pas venu ici pour me faire traîter de menteur", s'emporte Hollande.

21h35: Sinon, certains s'intéressent à la mode

21h32: Hollande évoque Jospin
"Quand Lionel Jospin a quitté le pouvoir en 2002, le pétrole était cher et pourtant les comptes de la France étaient équilibrés. Votre déficit de la blance est structurel", explique Hollande qui parle de l'innovation pour faire baisser les prix et dénonce les accords de compétitivité que veut mettre en place Hollande. "Avec cela, il n'y aura plus de durée légale du travail", accuse Hollande.

21h29: Sur la TVA sociale en Allemagne:
La TVA sociale c'était bien sur 3 points: 1 point affecté à la baisse des cotisations sociales et  2 points ont été affectés à la réduction du déficit . Selon un rapport de la cour des Comptes, citant une étude de la Banque centrale allemande, cette augmentation de la TVA "aurait contribué pour 2,6 points à la hausse des prix en 2007". Hollande a dit lui qu'il reviendrait sur cette TVA sociale qui doit entrer en vigueur en octobre prochain.

21h28: Sarkozy attaque sur le nucléaire et la Corrèze
Le président-sortant est très offensif. Il se demande comment réduire la part du nucléaire puis passe tout de suite aux iPad donnés en Corrèze aux collègiens et  "fabriqués" en Chine. "Avec vous , c'est très simple, ce n'est jamais de votre faute", répond Hollande.

21h26: Sarkozy continue à critiquer les 35 heures
Il déclare qu'il n'a pas été au pouvoir en Allemagne et remarque que nos voisins outre-Rhin n'ont pas fait les 35 heures mais ont augmenté la TVA pour aider leur exportations. Sarkozy évoque 3 points d'augmentation, Hollande évoque 1 point. J'espère que vous aimez les chiffres parce que la bataille est lancée.

21h27: Notre synergologue commente les mouvements d'épaules du président-sortant: «Ce geste signifie qu'il se met dans le défi»

21h24: Hollande garde la main et évoque la TVA sociale
Selon le PS, cette mesure de Sarkozy coûtera 300 euros par ménage et par an sans avoir de répercussions si positives. "Mais il est bien temps, qu'avez-vous fait pedant 5 ans?", lance Hollande au sujet de la formation des chômeurs.

21h22: La bataille de chiffres est lancée
"Il y a bien 4 millions de personnes inscites au pôle emploi, il y en avait 3. Vous aviez que l'on serait à 5%, on est à 10% de la population active. Est-ce que je dois vous rappeler que vous êtes au pouvoir depuis 10 ans?". Hollande revient ensuite sur le déficit de la balance commerciale de 70 milliards.

21h21: "Mes solutions pour l'avenir". Un gigantesque effort de formation pour que les chômeurs soient formé sur les emplois de demain, des crédits recherche, le mot clé c'est le mot compétititvité"

21h20: La banque publique "existe déjà", Oséo aussi. "C'est formidable, je l'ai déjà fait", dit-il.

21h18: "Prenons les chiffres du BIT", dit SArkozy, le "chômage a augmenté de 400.000", c'est "trop", dit-il. C'est 18,7% d'augmentation, 60% en Grande-Bretagne, 191% en Espagne, 103% aux Etats-Unis, dans la zone Euro 39,7%. "Pourquoi François Hollande veut minimiser" les performances de la France, dit-il. Si le chômage a augmenté, c'est de la faute aux 35 heures dit-il.

21h15: Comment relancer la croissance et faire baisser le chômage?
"Le chômage a augmenté d'un million", attaque Hollande sous le quinquennat Sarkozy. "C'est énorme, c'est un record", lance Hollande. Il revient sur les propos de Sarkozy: "c'est un échec", insiste Hollande, il a plus augmenté en France qu'en Allemagne. "Il nous faut de la croissance, il nous faut de la prodution puisque l'industrie a été abandonnée". Il parle de la banque publique d'investissement, de la réforme de l'impôt sur la société et le contrat de génération. "Ce sont les séniors les plus affectés par le chômage" et "les jeunes qui ne parviennent pas à avoir des CDI".  "ça réconcilie les âges", dit-il.

21h16: Sur la perte d'emplois industriels, Hollande commet une erreur...
Hollande dit que c’est 400.000 emplois industriels perdus entre 2007 et 2011 Or ce chiffre est incorrect : selon
l’Insee, la France est passée de 3,6391 millions d’emplois industriels au premier trimestre 2007 à 3,2957 millions au dernier trimestre de 2011. Soit une perte de 343 400 emplois et non 400 000.

21h15: Pour l'internaute CotCot, Hollande «est très bon ce soir, pour l'instant, à suivre...» Vous confirmez?

21h12: Sarkozy évoque un tweet du généticien Axel Kahn...
Pour revenir sur cette affaire, ce scientifique, soutien de Martine Aubry puis de Hollande, avait écrit un message où il comparait le rassemblement du Trocadéro à Nuremberg, le rassemblement des Nazis avant de s'excuser.

21h11: Nicolas Sarkozy rappelle une sortie d'un élu socialiste parisien qui a comparu le rassemblement du Trocadéro à Nüremberg, ajoutant qu'elle n'a pas été condamnée par le candidat socialiste. Il ajoute plusieurs exemples d'attaques envers sa personne, des "outrances".
François Hollande répond: «Monsieur Sarkozy, vous aurez du mal à passer pour une victime», avant d'ajouter que lui aussi a reçu des attaques.

21h12: Nicolas Sarkozy s'exprime beaucoup avec sa main gauche, "chose étonnante pour un débat de cette importance", selon notre synergologue, signe "d'émotion et de spontanéité".

21h09: "Il n'y a pas eu de violence, tant mieux" répond François Hollande, "heureusement qu'il y a eu des partenaires sociaux", dit-il en direction des syndicats fustigés par le président-candidat.
Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a été "heurté" dit François Hollande.

21h07: Petit décryptage. Pas de rounds d'observation entre ces deux-là...
Dès leur introduction, les deux candidats ont placé les critiques dont ils s'accusent depuis le début de la campagne: Sarkozy a placé le mot "esquive" que tout l'UMP utilise en parlant de Hollande. Le socialiste a décrit Sarkozy en président "diviseur" qui oppose les vrais travailleurs et les chômeurs.
Une référence à la fête du "vrai travail" du 1er mai de l'UMP.

21h07: Toujours sur le rassemblement "Il n'y a jamais eu de violence durant 5 ans" déclare Nicolas Sarkozy, qui cite des manifestations sous la présidence de François Mitterrand, puis avec le CPE par exemple..." C'est une fierté"

21h05: Nicolas Sarkozy ajoute que le débat soit un moment de vérité. "C'est ça notre défi, c'est être vrai". François Hollande revient sur le "rassemblement", et attaque Nicolas Sarkozy sur la division, les clivages  que le Président aurait fait entre les Français.
"Moi je ne fais pas la différence entre le travail et vrai travail", attaque François Hollande.

21h03: Nicolas Sarkozy veut lui, que tous ceux qui les regardent se fassent une idée. "Un moment d'authenticité, par avec des formules creuses. C'est un choix historique"
"Nous ne sommes pas dans une crise, mais dans des crises". Nicolas Sarkozy veut attirer les indécis.
"Sur le rassemblement, c'est quand on parle au peuple de France, pas seulement à la gauche"

21h01: Comment se sentent-ils? François Hollande débute sur la manière dont il gouvernera s'il est élu "Je serai le président de la justice" justice fiscale, territoriale...
"Je serai le président du redressement (...) être le président qui redressera la production"
"Je veux être aussi le président du rassemblement (...) je veux réunir tous les Français (...) c'est ainsi que reviendra la confiance

21h00: Présentation du débat par les deux journalistes David Pujadas et Laurence Ferrari. 1er débat sur les sujets économiques, puis sociétaux, puis les règles de la vie démocratique, avant les affaires étrangères.

21h: C'est parti

20h59: François Hollande trouvait qu'il faisait «un peu frais». Il fait 19 degrés dans le studio.

20h51: Et l'arrivée de François Hollande:

20h50: L'arrivée de Sarkozy dans les studios:

20h49: Ségolène Royal interrogée par France 2: «François Hollande est déterminé, calme à l'image de la campagne qu'il a conduite. (...) C'est un moment de vérité pour tous les Français. D'un côté, celui qui incarne le changement, de l'autre ce qui ne doit pas continuer pour la France». A propos de François Hollande, «je ne lui vois pas de point faible»

20h46: Histoire de vous mettre en bouche, NKM et Michel Sapin sont venus débattre dans les locaux de 20 minutes ce mercredi. l'intégrale du débat demain, le teasing tout de suite:

20h45: Jean-François Copé, au siège de l'UMP, parmi des militants, estime le débat comme un «moment implacable», un «moment clé de la campagne», qui peut renverser la tendance.
Peu avant, le secrétaire général de l'UMP a estimé que le camp de François Hollande a organisé la manifestation de la CGT, devant le studio du débat des candidats finalistes.

20h43: Benoît Hamon réagit devant les journalistes à Solférino:

20h31: Les deux candidats sont dans leur loge avant le débat, dans les locaux situés à la Plaine Saint-Denis. Après Nicolas Sarkozy, François Hollande est allé voir le plateau prendre ses marques.

20h19: Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, arrive dans les locaux du débat. A la question si ce débat entre les deux candidats va renverser la vapeur pour Nicolas Sarkozy, toujours derrière son adversaire socialiste, l'ancienne ministre répond: «Il n'y a pas besoin de renverser la vapeur, mais aller au bout d'une dynamique».

20h15: Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande sur France 2: «le débat est très important, il faut que ce soit un débat précis, ferme, digne. François Hollande a démontré depuis des semaines aux Français sa puissance», dit-il. Le débat, «c'est une confrontation mais aussi une rencontre avec les Français. On doit une explication et une démonstration du président qu'il sera, cohérent et stable»

20h13: Et Nicolas Sarkozy qu'est-ce qu'il en pense: «Vous savez, ce n’est pas un débat pour François Hollande ou pour Nicolas Sarkozy, c’est un débat pour les Français. Vous ne voulez pas que je fasse le débat avant le débat. ..», dit-il. 

Alors qu'à l'étage supérieur, le journaliste Fabien Namias lui redemande son état d'esprit, il répond: «Vous n’allez pas me demander mon état d’esprit à tous les étages.» 

20h10: Nicolas Sarkozy est arrivé avec son épouse, Carla Bruni, peu avant.

20h09: En arrivant, il a expliqué que le débat «est un élément de la campagne, le dernier peut-être». Hollande dit vouloir «un bon débat» mais ne veut pas faire de «pronostic» sur l'issue du débat et sur le fait que ça change ou pas l'issue du scrutin. Il s'est dit «concentré».

20h08: François Hollande a fini de parler avec les syndicats de PSA. Il arrive dans le studio, accompagné de Valérie Treirweiler, Manuel Valls, Aquilino Morelle et Claude Sérillon.

20h06: Une délégation de salariés de PSA est devant le studio où va se dérouler le débat. D'après France 2, François Hollande est allé leur parler.

19h25: Et vous, qu'attendez vous de ce débat? Que doivent faire les candidats pour vous convaincre?
Donnez-nous votre avis dans les commentaires ou écrivez-nous à
reporter-mobile@20minutes.fr

19h15: Les internautes sont nombreux, depuis ce matin, à s'exprimer sur le débat de ce soir.

Canis, estime par exemple, que la tâche sera assez ardue pour Nicolas Sarkozy. Selon lui il «aura une partie moins facile face à Hollande qu'il ne l'avait eu face à Ségolène Royal. D'abord parce qu'il n'est pas sorti en tête cette fois, parce qu'il lui faut défendre un bilan pas très reluisant, parce que Hollande est sans doute plus maître de lui que ne l'était Ségolène Royal.»

Si ce soir, vous avez prévu d’aller au cinéma ou de regarder «Maisons à vendre» sur M6, cet article ne vous intéressera pas. Pour les quelque 20 millions de Français qui s’apprêtent à assister au débat de l’entre-deux tours entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, bienvenue sur 20 Minutes. Dans ce direct, nous vous ferons suivre les échanges, nous vérifierons les faits lancés par les débatteurs et répondrons à vos questions (dans cette couleur) et enfin nous suivrons l’humeur des réseaux sociaux (dans cette couleur).

Lors des soirées «Des Paroles et des Actes», notre synergologue, Olga Ciesco, blogueuse chez 20 Minutes pour Décryptages, avait vu en François Hollande un personnage «peu spontané», en face d’un Nicolas Sarkozy loin de «l'humilité»
Que verra Olga dans les postures, expressions, gestes des deux candidats ce soir? Elle vous le dira en direct.

>> Comment Sarkozy a préparé son débat

>> Comment Hollande a préparé son débat

>> Soyez avec nous dès 20h45 et participez à cette soirée dans les commentaires ci-dessous

La rédaction de 20minutes.fr
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr