Revivez la journée de campagne: Villepin ne sera pas candidat, sauf «miracle républicain»... Eva Joly et Jean-Luc Mélanchon ont leurs signatures...

102 contributions
Publié le 15 mars 2012.
Jeudi 15 mars: J-38 avant le premier tour

Ce live est maintenant terminé, merci à tous de l'avoir suivi et à demain pour une nouvelle journée de campagne.

Retrouvez les informations essentielles de cette journée par ici.

20h33; Photo des membres de l'équipe de Villepin postée sur Twitter

20h30: Pendant ce temps, le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon annonce avoir recueilli près de 1.100 signatures

20h29: Intervention terminée de de Villepin

20h28: "Il y a entre Nicolas Sarkozy et moi ni peur, ni haine, ni illusions" affirme de Villepin

20h28: "Je continue la politique" affirme de Villepin
"Je continue la politique et apporterai toutes mes forces au rassemblement" ajoute-t-il

20h27: "Le ralliement ne fait pas partie de mon caractère" dit Villepin, avant d'énoncer ses grandes propositions de son programme

20h26: Moins de risques de donner des parrainages à un candidat fantaisiste plutôt qu'à un ancien Premier ministre dit-il

«Sauf miracle républicain», Villepin ne sera pas candidat à la présidentielle faute de parrainages suffisants.
Il lui manque encore une trentaine de signatures.

20h25: C'est parti

20h02: L'enjeu de l'intervention de Dominique de Villepin: Dire si oui, ou non, il dispose des 500 parrainages pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle.
Deuxième option: dire s'il se rallie à un autre candidat.

>> Que pensez-vous que Villepin va annoncer ce soir? Dites-le nous dans les commentaires.

20h00: Dominique de Villepin est l'invité du journal de 20h de France 2.
Le candidat de République solidaire à la présidentielle va intervenir dans quelques minutes.

18h53: Marine Le Pen ne donnera pas de consigne de vote au second tour
Marine Le Pen exclut d’ores et déjà de donner des consignes de votes au second tour de l’élection. Dans une interview au Figaro, la candidate du Front national explique: «Je ne peux pas faire cela, parce que je suis en résistance contre le système». «Comment voulez-vous qu'une dissidente puisse appeler à faire voter pour un des deux du système? Ils mèneront tous les deux vers l'esclavage et la désespérance», poursuit-elle.

18h10:  Villepin va «aborder la question des 500 parrainages» au JT de France 2
On s'en doutait un peu mais le candidat de République solidaire l'a confirmé sur Twitter. Va-t-il annoncer qu'il renonce faute de signatures suffisantes ou qu'il a réussi à obtenir ses 500 parrainages? Le suspens va durer encore deux heures.

17h46: Nicolas Sarkozy traite un journaliste de «couillon»
En déplacement dans la Marne, le président-candidat s'est montré agacé par la question d'un journaliste sur les manifestations de syndicalistes d'ArcelorMittal devant son QG de campagne. «Qu'est ce que vous voulez que j'ai à foutre de ce que vous me dites?» a lancé Nicolas Sarkozy au journaliste qui évoquait les jets de gaz lacrymogène sur les manifestants, avant de traiter son interlocuteur de «couillon».
«Pardon!», s'est aussitôt rattrapé le chef de l'Etat, en tapant sur l'épaule de l'injurié. «Non mais c'est parce qu'il est sympa, il est jeune», a enfin tenté de justifier Nicolas Sarkozy.


17h39: Eva Joly dépose ses parrainages au Conseil Constitutionnel
La candidate écologiste a déposé 639 signatures d'élus, soit bien plus que les 500 nécessaires pour pouvoir se présenter. Les candidats ont jusqu'à vendredi pour remettre leurs parrainages.

17h04: Sarkozy sur Hollande: «Il n'y a pas besoin de s'énerver, de vouloir être agressif»
«Dites moi, j'ai l'impression qu'il y a des candidats qui s'énervent, il ne doit pas faire bon pour tout le monde», a déclaré le président-candidat à la presse qui le suivait dans son déplacement dans la Marne. Faisant allusion au meeting la veille à Marseille de son rival socialiste, Nicolas Sarkozy a trouvé que ce dernier avait «le masque». «Que chacun définisse ses idées et essaie de faire rayonner son projet, c'est ça une bonne campagne, c'est pas l'agressivité (...). Deux jours de mauvais sondages et c'est comme ça? Qu'est-ce que j'aurais dû dire?», a-t-il poursuivi.

16h30: Xavier Bertrand offensif contre François Hollande
Invité de Newsring.fr et 20minutes.fr ce jeudi matin, le ministre du Travail a réagi aux propos de François Hollande tenus mercredi soir lors de son meeting de Marseille, et notamment sa volonté de «mettre fin aux zones» dans les quartiers, évoquant notamment les «ZUS», zones urbaines sensibles.


Le ministre UMP est aussi revenu sur la proposition du candidat socialiste d’offrir aux jeunes sortant d’école sans diplômes, 20 heures par an de formation, sans limite de temps.

16h16: Le QG de Villepin privé de téléphone pendant une petite heure
Petit moment de panique dans l'équipe de Dominique de Villepin, qui n'a plus que quelques heures pour récolter les 500 signatures avant son passage au JT de France 2 ce soir.

Heureusement, environ une heure plus tard, tout est revenu à la normale.

15h56: Moscovici vante le site Web «Tout sauf Hollande»
Interrogé sur le plateau de LCP par des journalistes du Monde, de France Info, et de l'AFP, le directeur de campagne de François Hollande a commis un joli lapsus, repéré et isolé en vidéo par le Lab. En voulant parler du site toushollande.fr, Pierre Moscovici a sorti cette phrase : «Et puis il y a aussi Internet, notre site «tout sauf Hollande», bref…»


Lapsus : Pierre Moscovici et le "Tout sauf... par LeLab_E1

>> Comment se négocient les ralliements pendant la campagne? On vous l'explique par ici

15h36: La face cachée de Sarkozy dévoilée dans les mémoires d'Eric Fottorino
L'ancien directeur du Monde va publier un ouvrage autobiographique dans lequel il raconte, entre autres, certaines rencontres avec Nicolas Sarkozy. Dans les bonnes feuilles, Ouest France cite un passage racontant un repas en 2008, où le Président aurait déclaré son intention, après son mandat, de se «bourrer» (comprendre: de s'en mettre plein les poches sur le modèle de Tony Blair et Bill Clinton).

15h06: La banderole des salariés d'ArcelorMittal déployée au pied de la Tour Eiffel faute de pouvoir accéder au 1er étage du bâtiment

14h56: Sarkozy assure aux «vrais» salariés de Florange qu'ils sont les bienvenus
En déplacement dans la Marne, Nicolas Sarkozy a réagi aux heurts entre gendarmes mobiles et salariés d'ArcelorMittal près de son QG de campagne parisien: «Je dis aux salariés de Florange, les vrais, qu'ils sont les bienvenus. Lundi, et même un autre jour.»

14h14: A Nîmes, Aubry défend la politique logement de Hollande
A Nîmes, la première secrétaire du Parti socialiste a défendu leprojet de François Hollande qui veut que, pour les nouvelles constructions d'immeubles de plus de 15 logements, il y ait «1/3 pour le logement privé, 1/3 pour l'accession sociale, 1/3 pour le logement social»: «Je le fais dans ma ville. La Republique c'est ça.» Aubry a aussi parlé des enquêtes d'opinion: «Les plus mauvais sondages donnent 54% à François Hollande. Jamais un président n'a été élu avec ce score au second tour.»

13h35: EELV publie un clip de soutien à sa candidate: «Je vote Eva»
«L'écologie on aime ça», «Joly, Joly, merci, merci, écologie, merci, merci, ci-mer»,  disent les paroles, dans un joyeux mélange de musique celtisante et de slam.
>> Et vous, que pensez-vous de cette chanson?


13h17: François Hollande «n'envisage pas» de parler avec ETA
Le candidat socialiste l'a dit à des agences de presse après un entretien à Paris avec Alfredo Perez Rubalcaba, secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et ancien ministre de l'Intérieur. «Je ne parle pas avec l'ETA. Je n'envisage pas de conversation. Je laisse l'Espagne traiter cette question», a indiqué le député de Corrèze.

13h09: Aubry aux militants: «Allez partout où nous n’allons pas d’habitude»
«La façon dont François Hollande fait campagne nous fait honneur, ne nous salissons pas», s’est félicitée Martine Aubry à Nîmes. Parlant du début de la campagne officielle la semaine prochaine, la première secrétaire du PS a lancé, devant une centaine de militants: «François Hollande aura le même temps de parole que M. Cheminade. A nous d’aller sur le terrain. Allez partout où nous n’allons pas d’habitude. C’est comme ça que François Hollande sera élu le 6 mai.»

13h01: Les salariés d'ArcelorMittal pique-niquent devant le QG de Sarkozy
Prévu au Champ de Mars, le pique-nique des salariés de l'aciérie de Gandrange se fait rue de la Convention, à une centaine de mètres du QG de campagne UMP. Ils devraient se rendre ensuite à la Tour Eiffel, au sommet de laquelle ils souhaitent suspendre une banderole.

12h56: Corinne Lepage lance «l'appel des 40»
Il ne manque qu'«une quarantaine» de signatures d'élus à la candidate de Cap21 pour pouvoir se lancer dans la course à la présidentielle. Mais il ne lui reste aussi que 29 heures pour réunir ses 500 parrainages et les déposer au Conseil constitutionnel. C'est pourquoi Corinne Lepage lance un ultime appel aux maires de France ce jeudi.

12h38: L'UMP met en avant une vidéo embarrassante pour Hollande et Mélenchon
Dans une interview à France 24 datant de 2009, Jean-Luc Mélenchon dénonce certaines pratiques de Hollande en 1997 et le «cynisme» du candidat socialiste. Déterrée par le site 24heuresActu et publiée sur le site de l'UMP, la vidéo ne va pas franchement dans le sens d'une bonne entente entre les deux principaux candidats de gauche.

12h33: Bloqués à une centaine de mètres du QG de Sarkozy, les salariés de Florange crient leur colère
«Nous n'irons pas à son rendez-vous (de lundi)!» a crié le syndicaliste CFDT Edouard Martin, énervé, les yeux en larmes après que les gendarmes mobiles ont lancé des gaz lacrymogènes sur les 250 salariés de l'aciérie de Florange, en grève depuis quatre semaines. «On n'a plus rien à lui dire!» a-t-il insisté. Selon i-Télé, l'intersyndicale doit se réunir dans la journée pour décider, ou pas, de répondre à l'invitation de Nicolas Sarkozy.

12h25: Du gaz pour les salariés d'ArcelorMittal à Paris
Décidés à manifester devant le QG de campagne de Nicolas Sarkozy, les 250 salariés de l'usine ArcelorMittal de Florange n'ont pu accéder au QG, bloqués par les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Devant les caméras des journalistes sur place, les salariés ont crié leur colère.

12h12: Faute de rendez-vous, les salariés d'ArcelorMittal vont manifester devant le QG de Sarkozy
Cent soixante-dix salariés de l'aciérie d'ArcelorMittal à Florange devaient arriver ce midi à Paris, où ils ont l'intention de manifester devant le QG de campagne de Nicolas Sarkozy. Celui-ci, parti pour la Marne en fin de matinée, a rappelé qu'il a prévu de les recevoir lundi prochain.

12h03: Petit point Histoire: Mais au fait, d'où viennent les noms des partis?
Interrogé par le site «Si j'étais président 2012», un prof de science politique parle de l'histoire du nom des partis politiques et relève notamment que les partis et leurs noms sont plus changeants en France qu'ailleurs.

11h49: Clin d'oeil farceur à Sarkozy d'un candidat PRG aux législatives
La Rance, c'est un cours d'eau breton. La Rance forte, c'est le slogan de Michel Penhouët (qui en rappelle un autre), élu local et candidat du Parti radical de gauche aux législatives. «Il faut affronter la réalité avec une pointe d’humour…», ironise l'élu breton, cité par le Télégramme.

11h30: Coup de bluff ou coup d'éclat, Amanrich sera candidat
Si vous avez déjà oublié de qui on parle lisez ci-dessous à 11h14. Le candidat de la «clérocratie» affirme sur le site de son mouvement avoir réuni les 500 parrainages.

11h20: Rendez-vous manqué aujourd'hui entre Sarkozy et des salariés de Florange
Il avait demandé à les recevoir lundi prochain, mais ils ont devancé sa proposition. Des salariés des hauts-fournaux ArcelorMittal de Florange souhaitaient rencontrer aujourd'hui vers midi Nicolas Sarkozy qui, un peu décontenancé, a évoqué un agenda trop chargé pour confirmer qu'il ne pourrait les recevoir que lundi. Le candidat UMP est en visite dans la Marne cet après-midi.

11h14: Le candidat du tirage au sort pourrait déposer ses 500 signatures
Après Jacques Cheminade, c’est un autre petit candidat qu’on n’attendait pas –et qu’on connaît encore moins que les autres- qui risque de déposer ses 500 parrainages. Selon Europe 1, François Amanrich, porte-parole des Clérocrates, association qui prône la désignation du Président par tirage au sort, pourrait bien avoir réuni le minimum de signatures requis pour se présenter.

11h04: AClefeu va parcourir la France pour les banlieues
Le collectif de défense des habitants des banlieues va sillonnerl e pays pour y promouvoir ses 23 propositions pour les banlieues lors de rencontres avec les citoyens. A son retour, AClefeu, présentera ses propositions aux candidats et leur demandera de les insérer dans leur programme.

10h37: L'embarassant tonton de Nathalie Kosciusko-Morizet
Parfois, la politique c'est de famille. Le frère de la mère de NKM, Antoine Treuille, va se présenter aux législatives pour la circonscription des Français d'Amérique du Nord. Problème, révèle l'Express: l'oncle de la porte-parole du candidat Sarkozy se présente en dissidence, face à Frédéric Lefebvre. Et face à un autre dissident, Julien Balkany, frère de Patrick. Quand on vous dit que la politique est une affaire de famille.

10h26: Dominique Voynet justifie la candidature d'Eva Joly
Au plus bas dans les sondages et confrontée aux doutes sur l«'intérêt» de sa candidature, Eva Joly a été défendue par Dominique Voynet ce matin sur i-Télé: «Sans nous, aucun des grands candidats ne parlerait d'écologie ni ne l'intègrerait dans son projet», a affirmé la candidate malheureuse du scrutin présidentiel de 2007.

10h18: Le directeur adjoint de la campagne PS file une «métaphore guerrière» sur Europe 1

Aquilino Morelle, directeur adjoint de la campagne PS, a décrit sur Europe 1 les différentes phases de la bataille pour la présidentielle: ça commence par «une guerre de tranchées politique», ça se poursuit par «une guerre de mouvement -la mobilisation», et ça se termine avec «un corps à corps», a énuméré le socialiste.

09h49: Dupont-Aignan ne veut plus d'élus corrompus
«Je propose l’inéligibilité à vie pour les élus condamnés pour corruption», a indiqué le candidat souverainiste qui a déposé ses parrainages requis au Conseil constitutionnel hier. Invité de BFMTV et RMC, il est aussi revenu sur sa volonté de sortir de l'euro: «Qu’est-ce qu’il s’est passé depuis l’euro? C’est l’appropriation de la création de monnaie par les banques privées, les marchés financiers fous. On épuise les peuples, on casse l’épargne.»

>> On vous présentait hier l'outil pour comparer les sondages rythmant la campagne présidentielle. Voici aujourd'hui un nouvel outil, qui permet de comparer, par thème, les programmes des candidats

09h36: Nouvelle visite d'entreprise pour Nicolas Sarkozy

09h32: Gilbert Collard: «Marine Le Pen peut être au premier tour... euh, au deuxième tour»
Petit lapsus ce matin sur RTL pour le président du comité de soutien de la candidate FN, que Jean-Michel Aphatie a trouvé «peu concentré». Pour écouter le reste de l'interview, c'est par ici.

09h23: En cas de victoire, le PS veut bloquer les prix de l'essence
Invité d'Europe 1, Michel Sapin, chargé du programme de François Hollande, a déclaré au sujet des prix de l'essence qu'il fallait «dans un premier temps bloquer, on a parfaitement le droit de le faire». L'ancien ministre de l'Economie s'est aussi prononcé pour une TIPP flottante: «Il faut commencer des augmentations de recettes par le biais de la TVA par de la baisse de la TIPP. Ca ne coûtera pas une fortune.»

Sapin : "il faut bloquer le prix de l'essence" par Europe1fr

09h12: Ca sent le roussi pour Villepin en Indre-et-loire
Le responsable fédéral du mouvement villepiniste en Indre-et-Loire a abandonné son poste, se sentant ignoré par les instances nationales. Selon France Info, chez République solidaire, beaucoup attendent le passage de leur candidat ce soir au JT de France 2 et certains comptent déjà se rallier à François Bayrou.

>> Avant de commencer ce live, les récents événements de la campagne vue par «20 Minutes»: Notre sondage CSA sur les intentions de vote ainsi que sur la porosité entre les candidats, ce que pensent les Français de l'Europe de Sarkozy et ce qu'a dit Hollande lors de son meeting de Marseille hier soir

>> Pour lire la synthèse de la journée de campagne de ce mercredi, c'est par ici

N. Bg.,E.O,A.-L.B.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr