7 CONTRIBUTIONS

Vous souhaitez contribuer ? ou

  • Article d'à côté : Une petite pensé pour l'employé(e) qui a sans doute été menacé(e) de licenciement si il (elle) ne passait pas son Noël à taper des tweets pour Morano. :o(

    permalien
  • Pourquoi lancez-vous des pierres à FB ?
    Personne ne vous oblige à y aller, tout comme personne ne m'a obligé à ne pas y être.
    Bref, les utilisateurs sont cons, d'ailleurs c'est la base de l'informatique : toujours se dire que l'utilisateur est un con : tout doit être facile et beau, après on fait ce qu'on veut de lui...

    permalien
  • «Non. Facebook ne vend pas vos informations personnelles». Ah oui, et ils vivent de quoi? :o(

    permalien
  • soutenir Monsieur Facebook c'est faire l'apologie d'une personne qui a volé les idées des autres...

    permalien
  • Trés juste. Ca fait partie de l'histoire de Facebook. Il a volé l'idée a deux crétins qui ont eu la crédulité de lui faire confiance ... on ne peut avoir confiance en personne quand des milliards sont en jeux. Mais quand on connait l'informatique, on s'aperçoit que l'histoire est la même pour l'OS windows de Monsieur Gate. Le voleur est toujours celui qui a raison puisque c'est lui le milliardaire.

    permalien
  • Facebook ou le voyeurisme impuni.

    permalien
  • "Facebook cherche la transparence"...de ses utilisateurs bien sûr!

    permalien
  • La transparence entre un un réseau social réel et un un réseau social virtuel, euh, je vois pas. Si on a un écran entre son voisin et soi, la transparence c'est de se foutre sur la gueule, ou de le laisser se foutre de votre gueule. Ben personne ne se fout de ma gueule de se prendre sur la gueule.
    C'est clair et net dehors. pas clarinette intérieure.
    Qui tutoies le bon diable vouvoie le mauvais dieu.
    Mage blanc image noire, le dia est positif. Un ton au dessus du sol.
    Seule la scie si les clarinettes sans sol.
    Le sol est transparent. Et pourtant on le voit et on l'entend, c'est une illusion, si il est noir sans sol, c'est le reflet d'une nuit sans lune.
    Avec un rayon de soleil et une tête de croissant de lune, je me suis fait crayon pour écrire en l'air, sur le net, il n'y a pas de mur, c'est une illusion, le blanc est le négatif d'un sol noir. Avec un crayon bien taillé et une main d 'argent, on empile des pépites d 'or sur un sol transparent et tout repose en l 'air sans un souffle de vent, il n 'y a plus d'écran.

    permalien