Merkel-Sarkozy-Monti sur la crise: Revivez leur conférence de presse

87 contributions
Publié le 24 novembre 2011.

CRISE - Les chefs d'Etat allemand, français et italien se sont retrouvés pour évoquer la crise de la dette qui touche actuellement la zone euro...

Voici les quatre points à retenir de cette conférence :  
- «Le but de cette réunion c'est d'abord de marquer la volonté de l'Allemagne et de la France de soutenir et d'aider le gouvernement italien.»
- «La BCE est indépendante et la modification des traités ne touchera pas la BCE.»
- «Nous voulons un euro stable et fort dans la communauté des monnaies. Nous avons perdu beaucoup de confiance et nous devons émettre un signal fort de coopération.»
- «Ceux qui ne se tiennent pas au pacte de stabilité nous devront des comptes. Cela n'a pas été le cas aupravant et nous en payons le prix aujourd'hui.»

14h49: Fin de la conférence de presse, merci de nous avoir suivi. Rendez-vous donc le 9 décembre prochain pour le passage ou non de la réforme des traités au conseil européen.

14h48: «Nous n'y sommes pas encore (au pacte de stabilité) mais nous y travaillons.» Angela Merkel

14h45: «Il ne faudra plus considérer qu'un pays est plus grand que l'autre. Le respect des règles sera fondamental», précise Mario Monti.  

14h42: «Concernant les euro-bonds, nous devons nous diriger vers une union fiscale avec des mécanismes sûrs pour l'application des règles. Les stability-bonds pourraient être utiles», Mario Monti.

14h40: «Chaque pays de son côté doit faire ses devoirs», Mario Monti.

14h38: «La convergence n'est pas spontanée. L'opposition n'a pas idée de la réalité», Nicolas Sarkozy. «Retrouver le chemin de la confiance et de la croissance, oui. Nous travaillons sur le long terme, pas minute par minute.»

14h36: «La France a une culture, l'Allemagne en a une autre. Et avec l'Italie, nous avons la troisième économie d'Europe à nos côtés. Nous voulons aller dans le même sens et trouver un compromis positif», Nicolas Sarkozy 

14h35: «La situation actuelle n'est pas satisfaisante. Si tout le monde n'est pas d'accord pour modifier les traités, nous trouverons un accord différement.» Nicolas Sarkozy 

14h34: «Ceux qui ne se tiennent pas au pacte de stabilité nous devront des comptes. Ca n'a pas été le cas aupravant et nous en payons le prix aujourd'hui», Angela Merkel

14h32: Angela Merkel : «La BCE est indépendante et les modifications des traités ne toucheront pas la BCE.»

14h31: Question d'un journaliste sur le rôle de la BCE. Réponse de Nicolas Sarkozy: «Ce n'est pas le but de la réunion aujourd'hui. Nous travaillons tous les jours ensemble pour trouver un accord».

14h30: «La confiance politique en Europe a régressé et nous devons la retrouver. Cette conversation aujourd'hui était très harmonieuse», conclut Angela Merkel

14h29: «Nous souhaitons une coopération fiscale», Angela Merkel

14h28: «Nous voulons un euro stable et fort dans la communauté des monnaies. Nous avons perdu beaucoup de confiance et nous devons émettre un signal fort de coopération», Angela Merkel 

14h27: Angela Merkel prend la parole. «La croissance est nécessaire. Nous souhaitons beaucoup de réussite à Mario Monti»

14h26: «L'objectif prioritaire est celui d'une bonne santé de la zone euro. Il faut que l'euro tienne. Cette discussion se poursuivra prochainement à Rome» Mario Monti.

14h25: «Il faut des réformes structurelles en Italie que j'ai présenté à Angela Merkel et Nicolas Sarkozy. Nous allons associer tous les partis politiques» Mario Monti.

14h24: «J'ai confirmé l'objectif de l'équilibre budgétaire en 2013», rassure Mario Monti.

14h23: Mario Monti prend la parole et remercie Nicolas Sarkozy et Angela Merkel de l'avoir invité. «L'Italie a l'intention d'être un moteur». 

14h22: «Mario Monti est à la hauteur de la tâche qui l'attend», Nicolas Sarkozy

14h21: Nous faisons tous les trois confiance à la BCE et à son dirigeant, confirme le président français

14h20: Plus d'intégration et de convergence économique à venir grâce à une modification des traités

14h19 : «Tout faire pour soutenir l'euro et nous sommes tous les trois conscients de la gravité de la situation» N. Sarkozy 

14h18 : «Nous avons confiance dans ce gouvernement italien» Nicolas Sarkozy

14h17: «Le but de cette réunion c'est d'abord de marquer la volonté de l'Allemagne et de la France de soutenir et d'aider le gouvernement italien», débute Nicolas Sarkozy

14h15: Les trois protagonistes arrivent enfin.

14h01: Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et Mario Monti sont attendus d'un instant à l'autre...

13h54: Selon Le Figaro, Nicolas Sarkozy fera un grand discours sur les conséquences de la crise sur la France et l'Europe, jeudi prochain, à Toulon.

13h51: Bienvenue. La conférence de presse pourrait ne pas débuter à l'heure, Angela Merkel étant arrivée dix minutes en retard au mini-sommet, en raison d'une panne d'avion.

Mini-sommet ce jeudi à Strasbourg entre la chancelière allemande, Angela Merkel, le président de la République française, Nicolas Sarkozy, et le nouveau Premier ministre italien, Mario Monti. 

Simple réunion de travail informelle ou réflexion décisive sur les questions de discipline budgétaire de la zone euro? Ce «G3» devait apporter les premières ébauches d’une solution de contrôle des finances publiques des dix-sept Etats membres de la zone euro...

>> Suivez et commentez en direct dès 14h sur la conférence de presse post mini-sommet

Bertrand de Volontat
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr