Une terrible biennale

0 contributions
Publié le 13 septembre 2011.

ART Tous nos bons plans pour cette 11e édition qui débute jeudi

« Un grain de folie supplémentaire. » Voici le souhait du directeur artistique de la Biennale, Thierry Raspail, pour Une terrible beauté est née, du 15 septembre au 31 décembre. 20 Minutes a sélectionné une expo dans les quatre lieux clés.

Tracey Rose à la Sucrière. En résidence à Lyon durant la Biennale, l'artiste sud-africaine présente ici en photos et vidéo San Pedro V. Le corps peint, elle a interprété à la guitare électrique en 2005 l'hymne israélien… au bord du mur séparant Israël de la Palestine à Jérusalem !

Laura Lima à l'usine T.A.S.E. Près de 40 « poulets de gala » se promènent dans le nouveau site vaudais de la Biennale, affublés de plumes naturelles aux couleurs vives. La Brésilienne a remarqué que les animaux les plus timides sont ainsi devenus flamboyants…
Richard Buckminster Fuller à Bullukian. Ses deux dômes géodésiques sont installés dans le jardin de la Fondation. Ils retracent son analyse de la Terre et de l'Univers.
John Cage au Mac. One, unique long métrage noir et blanc de Cage en 1992, est une drôle de performance pour caméra et lumière… sans intrigue ni acteur !

Jérôme Pagalou
Pratique

L'entrée pour l'ensemble des quatre sites de la Biennale (ouverts du mardi au vendredi de 11 à 18 h et le week-end de 11 à 19 h) est gratuite (moins de 15 ans et étudiants), à 6 € (moins de 26 ans) et à 12 €. Seul le pass permanent (19 €) permet un accès illimité.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr