Meeting Areva: Christophe Lemaître, le pur-sang du 200

8 contributions
Publié le 8 juillet 2011.

ATHLETISME - Le Français estime qu'il a plus de chances d'êtres médaillé aux Mondiaux sur 200m que sur 100m...

La diplopie a du bon chez Christophe Lemaitre. A l’idée de doubler sa distance de course, en s’offrant une sortie sur 200m vendredi soir au stade de France, le sprinter français retrouve une bouille d’enfant: «Franchement, j’ai vraiment hâte d’y être», zozote le triple champion d’Europe, en grande forme depuis le début de l’été. A sept semaines des championnats du monde de Daegu, il se verrait même effacer le record de France de Gilles Quénéhervé (20’16). «Je l’ai dans les jambes, vraiment. La barrière des 20 secondes est franchissable. Ça peut se faire dès vendredi. Sinon, je le ferai plus tard.»

Pour cela, l’élève de Pierre Carraz pourra compter sur un lièvre de choix. Dans le couloir voisin, c’est Usain Bolt qui déploiera ses échasses. Pour viser une performance, Lemaître a besoin de concurrence. Sa régularité sous les 10 secondes sur 100m lui a aussi ouvert l’appétit pour le 200m. Au fond de lui, le coureur d’Aix-les-Bains en pince même davantage pour l’épreuve à virage que la simple ligne droite.

Podium mondial plus accessible sur 200m

«Même si ça ne se voit pas, c’est sur 200m que j’ai commencé à courir et si je devais choisir une épreuve, ce serait celle-là.» C’est surtout sur cette distance que le Français a la plus grande marge de progression, selon son coach. Pas encore très à l’aise dans la courbe, il a le temps de rattraper sur 200m ses mises en route, parfois poussives.

Les bilans mondiaux prouvent aussi que le Français a plus de chances de briller à Daegu sur cette distance. La finale mondiale, voire le podium sur 200m sont plus accessibles que sur 100m. «Oui, la concurrence est moins dense et je sais que c’est là que j’ai le plus de chances de me rapprocher des meilleurs.» Le sprinter français n’a pourtant pas l’intention de rayer le 100m de son programme aux Mondiaux. Même s’il frappe un grand coup vendredi soir, Lemaître courra les deux lièvres en Corée. Quand on n’a que 21 ans, gagner en expérience reste une priorité.

Romain Scotto
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr