Revivez les événements de ce lundi au Japon: Tokyo demande l'aide des Etats-Unis pour refroidir ses réacteurs nucléaires

116 contributions
Publié le 14 mars 2011.

LIVE - La pire catastrophe du pays...

Vous êtes sur place? Envoyez vos photos et vos témoignages à reporter-mobile@20minutes.fr

A suivre: le live sur la chaîne japonaise NHK

Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi sur 20minutes.fr. Retrouvez la synthèse des événements de ce lundi en cliquant ici.

20h34: Près de 1.000 appels par jour à l'ambassade de France à Tokyo

19h57: Tepco reprend l'injection d'eau de mer dans l'un des réacteurs endommagé de la centrale nucléaire de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi
Les barres de combustible nucléaire du réacteur s'étaient de nouveau retrouvées ce lundi totalement exposées hors de l'eau censée les refroidir pour éviter tout risque de fusion. Une fusion du combustible peut endommager la cuve qui protège le coeur du réacteur, ce qui peut à son tour provoquer une fuite radioactive importante, expliquent les experts. Les circuits de refroidissement des trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, exploitée par la Tokyo Electric Power (Tepco), ont été endommagés par le séisme et le tsunami.

18h41: Le Japon demande l'aide des Etats-Unis pour refroidir ses réacteurs
Le Japon a demandé l'aide des Etats-Unis pour refroidir les réacteurs des centrales nucléaires endommagées par le séisme, annonce l'Autorité de sûreté nucléaire américaine (Nuclear Regulatory Commission, NRC). La NRC promet de répondre à cette demande et propose son expertise technique.

18h13: Fukushima: pire que Three Mile Island, mais moins grave que Tchernobyl
Le président de l'Autorité française de sûreté nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste, estime que l'accident nucléaire de Fukushima est de niveau 6 sur l'échelle internationale des évènements nucléaires (INES), soit plus que celui de Three Mile Island (5) mais moins que Tchernobyl (7).

18h07: Martine Aubry veut un audit

La première secrétaire du PS veut faire auditer les centrales françaises, et  notamment des plus anciennes, avant d'ouvrir un débat sur le nucléaire.

18h01: L'Italie tient à son nucléaire
Le gouvernement italien n'a pas l'intention de renoncer à son projet de relance de la filière nucléaire, prévient la ministre de l'Environnement, Stefania Prestigiacomo. L'Italie, qui connaît une forte activité sismique, est l'unique Etat membre du G8 qui n'exploite pas l'énergie nucléaire. Mais Silvio Berlusconi a l'intention de développer la filière pour qu'elle produise à terme un quart de l'électricité nationale.

17h46: «Ce qui s'est passé au Japon se passera de manière inéluctable en France»
C'est ce qu'affirme le physicien Jean-Marie Brom, directeur de recherche au CNRS à Strasbourg et membre d'Europe Ecologie-Les Verts. L'accident nucléaire survenu au Japon pourrait se produire en Alsace, selon les écologistes français, qui rappellent que la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus ancienne de France, est située dans une zone sismique. La ville suisse de Bâle, située à une quarantaine de kilomètres plus au sud, a été détruite par un tremblement de terre le 13 octobre 1356, un événement classé au niveau 6,5 sur l'échelle de Richter par les historiens. EDF assure de son côté que la centrale serait capable de résister en cas de puissant séisme.

17h26: Les réacteurs japonais intacts...
Les réacteurs des centrales touchées par le séisme sont intacts et les rejets radioactifs limités, a assuré le directeur général de l'AIEA. «Les autorités japonaises travaillent aussi dur que possible, dans des circonstances extrêmement difficiles, pour stabiliser (la situation dans) les centrales nucléaires et assurer la sécurité», déclare l'agence dans un communiqué.

17h14: Le Japon appelle l'AEIA à l'aide dans ses centrales

Le pays a demandé à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) d'envoyer une équipe d'experts pour l'aider à résoudre les problèmes en cours dans ses centrales nucléaires.

17h07: Le Japon se blinde d'iode
Les autorités japonaises ont, par mesure de précaution, approvisionné les centres d'évacuation avec 230.000 unités d'iode. L'AIEA a souligné que ces pastilles d'iode, une substance qui peut prévenir le cancer de la thyroïde en cas d'exposition radioactive lors d'un accident nucléaire, n'avaient pas encore été distribuées à la population.

16h52: Le combustible du réacteur 2 de Fukushima risque de fondre
Les barres de combustible nucléaire ont été à nouveau totalement exposées hors de l'eau censée les refroidir dans le réacteur n°2 de la centrale de Fukushima. Normalement immergées dans l'eau, celles-ci sont donc en situation de surchauffe et risquent de fondre si elles restent trop longtemps découvertes. Une fusion qui peut endommager la cuve qui protège le coeur du réacteur, ce qui peut à son tour provoquer une fuite radioactive importante, selon les experts.

16h49: L'OMS minimise les risques
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que les risques pour les populations sont faibles car les radiations ont été minimes.

16h41: L'accident nucléaire de Fukushima réévalué à la hausse
L'accident survenu dans la centrale de Fukushima pourrait être classé au niveau 5 voire 6 sur l'échelle internationale qui compte sept degrés, selon le président de l'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste. Initialement, les autorités japonaises avaient classé l'incident au niveau 4. A titre de comparaison, la catastrophe de Tchernobyl, pire accident nucléaire de l'histoire, a été évaluée à 7.

16h34: Des sous-vêtements thermiques pour les sinistrés
Le détaillant Fast Retailing annonce qu'il va verser 1.400.000.000 yens pour les sinistrés, dont un milliard donné personnellement par le président de la firme, qui fournira également 300.000 pièces de sa marque Uniqlo, notamment des sous-vêtements thermiques, mais aussi des jeans ou des serviettes.

16h14: Angela Merkel annonce la suspension de l'accord prolongeant la durée de vie des centrales nucléaires allemandes, rapporte Reuters.
La déclaration de la chancelière allemande était attendue depuis la fin de matinée.

16h09: Le Japon autorise les groupes pétroliers à mettre sur le marché 8,9 millions de barils de brut puisés dans leurs réserves obligatoires
Le but est d'apaiser les tensions autour de l'approvisionnement de l'archipel après le séisme et le tsunami de vendredi, rapporte Reuters. Le Japon, troisième consommateur mondial de pétrole, disposait à fin décembre de 113 jours de réserves via ses stocks stratégiques et de 85 jours du côté des stocks privés. Selon Eurasia Group, la capacité de raffinage de l'archipel a été réduite au total de 774.000 barils par jour en raison du séisme.

16h04: «Nous nous tiendrons aux côtés du Japon dans les jours difficiles qui s'annoncent» lance Barack Obama
Le président des Etats-Unis a renouvelé ce lundi l'offre d'assistance des Etats-Unis au Japon en se disant très touché par les scènes de désolation et de destruction dans le nord-est de l'archipel nippon dévasté par le séisme de vendredi, rapporte Reuters.

16h02: L'outre-mer français pas concerné pour l'instant par les radiations nucléaires, selon l'autorité nucléaire IRSN
L'accident nucléaire au Japon ne fait pas peser de risque pour l'instant aux collectivités françaises du Pacifique, a déclaré lundi la présidente de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) Agnès Buzyn.

15h58: Les ambitions du nucléaire français mises à mal
La crise nucléaire au Japon pourrait déboucher sur des exigences accrues en matière de sécurité et freiner certains projets de l'industrie française à l'international, selon des analystes sondés par Reuters.
L'action EDF premier opérateur de centrales nucléaires au monde, perd près de 5% ce lundi après-midi à la Bourse de Paris, accusant la deuxième plus forte baisse de l'indice CAC 40. Le certificat d'investissement d'Areva, le premier fabricant mondial de réacteurs nucléaires qui doit être coté sous forme d'actions d'ici à la fin du premier semestre, perd environ 8%.
«Le monde du nucléaire a changé (et peut-être pris fin) ce week-end. Au minimum, la catastrophe nucléaire au Japon va entraîner une hausse des coûts d'investissements (de sâreté) des opérateurs européens, et probablement des fermetures précoces de centrales», estiment les analystes de Kepler dans une note, rapporte Reuters.

15h55: Le Japon affecte tout le secteur automobile, Renault en tête
Au-delà de Renault et de Valeo, directement exposés au Japon, l'ensemble des acteurs de la filière automobile devrait être affecté par le séisme, au moins temporairement, dans un secteur où la production et l'approvisionnement sont largement globalisés. Selon des analystes, l'interruption de la production dans de nombreuses usines de production de l'archipel devrait perturber toute la chaîne de production dans le monde, même si les ventes directes de voitures étrangères au Japon sont très limitées.
Toyota, Honda et Nissan ont annoncé lundi la suspension de leur production au Japon pendant au moins quelques jours.

15h43: Le porte-avions américain Ronald Reagan repositionné hors de la zone avoisinante la centrale de Fukushima-Daiichi, des niveaux bas de radiations ayant été détectés dans l'air et sur le pont du navire, ont déclaré les autorités maritimes américaines, rapporte ce lundi le quotidien Los Angeles Times.

15h28: L'ambassade de France au Japon cherche encore à entrer en contact avec cinq Français
«Il y a encore cinq Français avec lesquels nous ne sommes pas en contact», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero, qui avait parlé un peu plus tôt de 17 personnes. Il a souligné qu'à ce stade aucun Français n'est signalé parmi les victimes.

15h17: La Russie «va livrer 200.000 tonnes de gaz naturel liquéfié supplémentaires en avril et en mai au Japon»
C'est ce qu'a déclaré ce lundi le vice-premier ministre russe Igor Setchine lors d'en entretien avec le président russe Dmitri Medvedev, rapporte l'agence RIA Novosti. Le géant Gazprom fera deux livraisons mensuelles de 100.000 tonnes. La Russie est également prête à livrer près de 6.000 mégawatts (MW) d'électricité au Japon, a déclaré le vice-premier ministre russe.

15h12: NKM parle d'«accident nucléaire très grave» après la série de pannes dans la centrale de Fukushima, affirme la ministre de l'Environnement ce lundi à Bruxelles. Nathalie Kosciusko-Morizet ajoute que le «risque de grande catastrophe ne peut être écarté».

15h05: Le PS «pas favorable aujourd'hui à un abandon du nucléaire», déclare le porte-parole du PS Benoît Hamon ce lundi

14h50: La direction de l’usine Toyota d’Onnaing (3000 salariés près de Valenciennes) a appelé l’équipe du matin à une minute de silence ce lundi.
Il en sera fait de même pour l’équipe de l’après-midi. La direction précise à 20minutes.fr que l’usine, qui produit 150 000 Yaris par an, n’est pas encore affectée par l’arrêt de production des sites Toyota au Japon. Mais selon nos informations, elle a annoncé ce matin aux salariés que la journée supplémentaire de travail prévue ce samedi était annulée. La vingtaine de sites de production Toyota située sur le territoire nippon devrait être fermée «pour au moins trois jours», a précisé à 20minutes.fr une source interne. Environ 15% des pièces utilisées pour la Yaris proviennent du Japon. Quatre salariés d’Onnaing sont rentrés du Japon ce matin, sans dommages.

14h40: La probabilité de séisme diminue au Japon, selon l'Agence météorologique de l'archipel.
Cette agence indique que les chances pour qu’il y ait un autre séisme d’ici 3 jours étaient désormais de 40% contre 70% précédemment, avec une intensité de +5 contre 7.

14h35: «Nous cherchons toujours à établir le contact avec 17 Français, dont 4 à Iwate et 13 à Miyagi-Ken» indique l'ambassade de France au Japon

14h12: Injection d'eau de mer dans le réacteur n°2 de  la centrale atomique de Fukushima-Daiichi
La compagnie Tepco, qui exploite cette centrale atomique tente, par cette opération, de refroidir le réacteur, rapporte l'agence de presse Jiji. Les barres de combustible nucléaire, qui ont pu être complètement exposées à l'air libre sont désormais à moitié immergées, selon cet opérateur.

13h56: Le geste d'Air France
Après la polémique du week-end, qui avait vu le prix des billets Tokyo-Paris flamber en raison de la forte demande, Air France a annoncé la mis en place de «tarifs spéciaux».

>> Pour tout savoir, cliquez ici

13h48: l'Allemagne ne prolongera pas ses vieilles centrales
La chancelière Angela Merkel annoncera dans le courant de la journée la suspension de la mesure prise pour prolonger la durée de vie des centrales nucléaires allemandes, selon Reuters citant des sources proches de la coalition au pouvoir à Berlin.

13h19: La Chine propose son aide
La Chine a déjà envoyé une équipe de quinze secouristes au Japon. Cette fois, elle a exprimé sa sympathie et proposé son aide au gouvernement japonais. Les relations entre les deux pays ont été très tendues ces derniers mois, notamment après un incident en septembre entre un bateau de pêche chinois et la garde-côte japonaise en mer de Chine orientale. «Quand il y a eu le grave tremblement de terre de Wenchuan (en 2008), le gouvernement japonais a envoyé une équipe de secouristes et offert du matériel», s'est souvenu le Premier ministre chinois Wen Jiabao, indiquant que «l'équipe de sauveteurs chinois est arrivée au Japon hier et nous avons aussi envoyé du matériel. Nous continuerons à le faire en fonction des besoins

13h33: Les banques sous perfusion
La Banque du Japon (BOJ) va injecter  2.000 à 3.000 milliards de yens (17 à 26 milliards d'euros environ) dans le secteur bancaire, soit deux à trois fois le montant habituel, afin d'apaiser les investisseurs et d'éviter que le coût du crédit n'explose, selon son gouverneur Masaaki Shirakawa.

13h24: 170 à 180 milliards de dégâts
Le coût total des dégâts atteindrait 170 à 180 milliards de dollars (122 à 129 milliards d'euros), selon une première estimation de Credit Suisse. Ce montant correspondrait à «moins de 40%» des dommages provoqués par le séisme de Kobe en 1995, selon Hiromichi Shirakawa, chef économiste de Credit Suisse Japon. La région touchée vendredi comptait moins d'immeubles de bureaux, d'usines et d'autoroutes que Kobe il y a quinze ans, note-t-il. En outre, ajoute-t-il, il n'y a aucune indication que de grosses usines ou manufactures aient dû fermer.

13h13: 17 Français manquent toujours à l'appel
Paris est sans nouvelles de 17 de ses ressortissants qui étaient dans la région nord-est du Japon au moment du dévastateur séisme de vendredi dernier, selon le ministère français des Affaires étrangères. La communauté française au Japon compte environ 9.000 personnes, dont 664 dans la zone touchée. Aucune n'a été signalée parmi les victimes. La France recommande à ses ressortissants qui n'ont pas de raison essentielle de rester à Tokyo de s'éloigner pour quelques jours de la région du Kanto, autour de Tokyo.

13h02: Avant/après, le diaporama de 20minutes.fr

>> Les images sont par ici.

12h59: Le dernier bilan officiel fait état de 1.833 morts et 2.369 disparus. La police table cependant toujours sur plus de 10.000 morts au total.

12h55: Les Français du Japon entre méfaince et confiance
«Je ne suis ni paniqué ni en besoin de quitter le pays, mais je vais suivre les précautions de l'ambassade et me rendre à Osaka et voir si je dois rentrer en France plus tard en cas d'urgence», a raconté un expatrié à 20minutes.fr.

>> Les témoignages des Français du Japon sont par ici

12h46: Infos pratiques
A l’ambassade de France au Japon, une cellule de crise est joignable au 0081-3-5798-6000 (de France), (03)-5798-6000 (du Japon). Une cellule est également joignable à Paris: 01 43 17 56 46.

12h36: Nissan suspend la production dans certaines usines
Nissan annonce qu'il projette d'arrêter la production dans ses usines japonaises de Tochigi et d'Iwaki au moins jusqu'au vendredi 18 mars. La première se trouve à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo et la seconde est située dans le nord du pays. Le groupe japonais, détenu à 44% par le constructeur français Renault, a également dit que l'activité serait suspendue jusqu'au 16 mars dans ses usines d'Oppama, de Kyushu et de Yokohama, ainsi que sur le site de Nissan Shatai Co. Nissan a assemble 81.851 véhicules an janvier au Japon, où il fabrique 22% de sa production totale.

12h09: La situation s'aggrave à Fukushima
Selon le propriétaire de la centrale, cité par l'agence Jiji, une fusion du coeur du réacteur n°2 de la centrale atomique de Fukushima-Daiichi n'est pas à exclure. Le circuit de refroidissement de ce réacteur ne fonctionne plus, et le niveau de l'eau a tellement baissé de ce fait que les cartouches de combustible nucléaire sont désormais totalement à l'air libre. Une explosion a déjà eu lieu samedi au niveau du réacteur n°1, suivie d'une autre, aujourd'hui, au niveau du réacteur n°3.

12h04: Une fusion du coeur du réacteur n°2  de la centrale de Fukushima ne peut être exclue, selon l'agence Jiji

12h01: Les barres de combustible nucléaire du réacteur n°2 de la centrale de Fukushima sont entièrement à l'air libre, à cause de l'arrêt du circuit de refroidissement.

11h48: Avant/après, les images
Comme la chaîne ABC, le site du Wall Street Journal a mis en ligne une série de photos satellites prises avant et après la catastrophe.

>> Le diaporama est par ici.

11h39: Le Japon pourrait replonger dans la récession
Le triple impact du séisme, du tsunami et de l'accident nucléaire sur une économie japonaise déjà fragile devrait être plus important qu'initialement estimé et menace une reprise déjà poussive, estiment des économistes. Certains évoquent même la possibilité que la troisième économie mondiale retombe dans la récession.

11h23: Pénurie alimentaire et coupures de courant à Tokyo
Les rayons de certains magasins sont vides à Tokyo et dans sa banlieue, et de nombreuses lignes de trains sont fermées, sleon Reuters. Par ailleurs, la compagnie électrique Tokyo Electric Power (Tepco) prévoit des coupures de courant tournantes à Tokyo et dans les villes des environs, pour limiter la consommation, de nombreuses centrales étant à l'arrêt. Des coupures ont déjà lieu depuis trois jours.

11h21: Des miraculés racontent
Ils ont échappé à la mort de justesse, ils expliquent comment sur CNN

11h16: L'Inde cherche à se rassurer
Le pays va procéder à la vérification de tous les systèmes de sécurité de ses centrales nucléaires, selon le Premier ministre du pays.

11h05: L'équipage d'un porte-avion américain a été irradié
Le Ronald-Reagan a traversé un nuage radioactif en provenance de la centrale Fukushima. Le porte-avion a été repositionné, selon les autorités américaines. Le Pentagone s'apprêterait à révéler que les marins ont été exposés en une heure à l'équivalent d'un mois de radiations, selon le New York Times.

10h53: Les ports japonais à l'arrêt
Plusieurs ports japonais, par lesquels transite au total 7% de la production industrielle du pays, ont subi de graves dommages à la suite du séisme et du tsunami. «L'impact à court terme sur l'activité économique devrait être plus important que lors du séisme de Kobé», estime un analyste japonais. Lors de la catastrophe de 1995, qui a fait plus de 6.000 morts, il avait fallu trois mois avant que le transport de fret retrouve son niveau d'activité antérieur à la crise, rappelle-t-il.

10h25: Vers la fin des centrales nucléaires en Allemagne?
Le chef de la diplomatie allemande dit que la décision de prolonger la vie des centrales nucléaires allemandes pourrait être suspendue.

10h10: «Aucune possibilité d'un Tchernobyl»
«Il n'y a absolument aucune possibilité d'un Tchernobyl», a déclaré Koichiro Genba, le ministre de la Stratégie nationale, aux membres du Parti au pouvoir, cité par l’agence de presse Jiji. Il rapportait l’avis de l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle.

10h05: Duflot dénonce le discours «lénifiant» du gouvernement
Cécile Duflot a dénoncé aujourd'hui le discours «lénifiant» de la part du gouvernement français après les incidents nucléaires au Japon. Le gouvernement français «s'est un peu ridiculisé» en n'étant «pas à la hauteur de ce que disent même les Japonais», a attaqué la dirigeante écolo sur France 2, parlant d’ «une espèce d'anesthésie collective chez certains dirigeants politiques» dès qu’on parle du nucléaire. «On est dans une situation où personne ne sait comment ça va se terminer, ni M. Besson, ni tous ceux qui ont des paroles lénifiantes», a insisté celle qui, comme Daniel Cohn-Bendit ou Nicolas Hulot, a demandé un référendum sur la question nucléaire en France.

9h50: L'enceinte du réacteur 3 est intacte
L'enceinte de sécurité du réacteur 3 de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, où ont eu lieu deux explosions ce lundi matin, est intacte, a assuré l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). «Le bâtiment du réacteur a explosé mais l'enceinte de sécurité n'a pas été endommagée. La salle des contrôles du réacteur 3 reste opérationnelle», a déclaré l'AIEA dans un communiqué, précisant qu'elle a été informée par l'Agence japonaise de sécurité nucléaire et industrielle (Nisa). Les deux explosions ont été causées par l'accumulation d'hydrogène, selon les autorités japonaises. Au total, six personnes ont été blessées

9h24: Pas de Mondiaux de patinage à Tokyo
L'ISU annule les Mondiaux de patinage artistique prévus à Tokyo du 21 au 27 mars

9h13: La minute d'explication
Vous ne savez pas comment fonctionne (comme beaucoup de gens) un réacteur nucléaire? CNN a mis en ligne une infographie interactive pour l'expliquer. C'est ici.

9h10: «Situation préoccupante»  au Japon
«Situation préoccupante» au Japon, selon Eric Besson, pour qui une catastrophe ne peut être écartée.  

8h47: Une équipe de la sécurité civile arrive à Tokyo lundi
Une équipe de la sécurité civile française doit arriver ce lundi à Tokyo pour se rendre à Sendai afin de prêter main forte aux autorités japonaises, précise l'ambassade. Elle apportera notamment des pastilles d'iode pour lutter contre les effets de la radioactivité.  Paris est toujours sans nouvelles d'une vingtaine de ses ressortissants qui étaient dans la région nord-est du Japon au moment du séisme, ajoute l'ambassade.

8h30: La vidéo de l'explosion de la centrale de Fukushima ce matin

8h15: Le coeur du réacteur pas touché par l'explosion
L'explosion qui s'est produite lundi au niveau du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi n'a pas endommagé la cuve renfermant le cœur du réacteur, rapporte l'agence de presse Jiji, citant Tokyo Electric Power (Tepco), propriétaire de la centrale nucléaire. À Vienne, l'Agence internationale de l'énergie atomique a confirmé cette information. «Le bâtiment abritant le réacteur a explosé mais la cuve du réacteur n'a pas été endommagée. La salle de contrôle de l'unité 3 continue de fonctionner», a dit l'AIEA dans un communiqué rendu public lundi matin. 

8h05: Dur de reprendre une vie normale à Tokyo
Premier jour de travail après le vendredi noir pour les Tokyoïtes. De nombreux rayons de magasins sont toujours vides à Tokyo, où l’on frôle la pénurie sur certains éléments. Par ailleurs,  une centaine de lignes de trains sont fermées.

7h55: Mesures exceptionnelles de la Banque centrale du Japon
La Banque centrale japonaise a injecté 20.000 milliards de yens, soit 175 milliards d’euros ce lundi pour  éviter une crise économique. La bourse de Tokyo a pourtant clôturé en baisse de 6,18% ce lundi matin.

7h50: 2.000 corps découverts sur des rivages de la préfecture de Miyagi
Selon l'agence de presse Kyodo, quelque 2.000 corps ont été retrouvés lundi sur deux rivages de la préfecture de Miyagi, dans le nord-est du Japon, fortement touché par le séisme et le tsunami.

7h45: «Faible possibilité» de fuite radioactive à Fukushima
Il y a une «faible possibilité» de risque de fuite radioactive après la nouvelle explosion dans la centrale de Fukushima, selon le gouvernement japonais. 

7h40: Toujours sans nouvelle de 21 Français
L'ambassade de France du Japon n'a pas réussi à prendre contact avec 21 Français, rappelle I-Télé ce lundi matin.

7h33: Explosion dans un réservoir de carburant d'une centrale thermique
Une explosion s'est produite lundi dans un réservoir de carburant d'une centrale thermique de la préfecture de Fukushima, soit dans la zone durement touchée vendredi par un séisme et un tsunami, rapporte l'agence de presse nippone Jiji.

7h27: Un circuit de refroidissement de Fukushima s'est arrêté
Le circuit de refroidissement du réacteur n°2 de la centrale atomique de Fukushima-Daiichi, endommagée par le séisme et le tsunami de vendredi dans le nord-est du Japon, a cessé de fonctionner lundi et le niveau d'eau diminue à l'intérieur, annonce l'agence de presse Jiji.

7h25: Un coût compris entre 14 et 15.000 milliards de yens
Le coût du puissant séisme qui a frappé le Japon vendredi dernier pourrait s'élever à 14.000 ou 15.000 milliards de yens, indique lundi Crédit Suisse dans une note de recherche.

7h22: La bourse clôture en baisse
La Bourse de Tokyo a fini en recul de 6,18% lundi, enregistrant son plus fort recul en séance depuis octobre 2008, les investisseurs s'inquiétant des conséquences économiques du séisme et du tsunami de vendredi. L'indice Nikkei a perdu 633,94 points à 9.620,49 points et le Topix plus large, a cédé 68,55 points (7,49%) à 846,96 points.                                  

7h15: Coupures d'électricité reportées
Tokyo Electric Power (Tepco) va reporter une troisième tranche de coupures d'électricité prévue lundi pour éviter une panne générale alors que la production d'électricité tourne au ralenti au Japon depuis le séisme de vendredi, a rapporté l'agence de presse Kyodo.

7h10: Nouvelle réplique de 5,8 sur l'échelle de Richter
Une violente réplique du séisme de vendredi, de 5,8 sur l'échelle de Richter selon l’USGS, a secoué le Japon ce lundi matin. Une alerte au tsunami a été émise puis levée. Une ou deux explosions d'hydrogène, le chiffre varie selon les médias, ont eu lieu dans le réacteur numéro 3 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 située à 240 kilomètres au nord est de Tokyo. Neuf personnes ont été blessées.

7h05: Hausse de la radioactivité à Fukushima Daiichi
L'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco) a annoncé lundi avoir signalé au gouvernement une hausse du niveau de radioactivité à la centrale de Fukushima Daiichi. Tepco a fait savoir qu'on ne connaissait pas pour le moment le niveau exact de radiation sur le site. Le système de refroidissement de la centrale, située à 240 km au nord de Tokyo, a été endommagé lors du séisme et du tsunami qui a frappé vendredi le littoral nord-est de l'île de Honshu. Ces dégâts ont obligé l'opérateur de libérer dans l'atmosphère des substances radioactives afin de réduire la pression au sein du caisson renfermant le réacteur.
>> Lire ici: Fukushima, le nouveau Tchernobyl?

7h00: Nouvelle explosion à la centrale de Fukushima Daiichi
Un nouvelle explosion s'est produite dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi lundi vers 3h30 du matin, où une colonne de fumée blanche s'est échappée du réacteur n°3. Cette explosion n'a pas endommagé le caisson renfermant le coeur du réacteur, rapporte l'agence de presse Jiji, citant Tokyo Electric Power (Tepco), propriétaire de la centrale nucléaire. Cela ne devrait pas provoquer une fuite radioactive de grande ampleur, a indiqué pour sa part le secrétaire général du gouvernement, Yukio Edano.

L’inquiétude est toujours aussi grande autour du risque nucléaire au Japon après le séisme qui a touché le pays vendredi matin.  La centrale de Fukushima Daiichi est au centre des attentions. Les autorités tentent d’éviter la fusion de trois de ses réacteurs nucléaires. Près de 150.000 personnes aux alentours de la centrale ont été évacuées.

Une autre centrale pose problème, celle de d'Ibaraki, à seulement 120 km au nord de Tokyo. Une pompe du système de refroidissement du réacteur n°2 a cessé de fonctionner.

100.000 soldats mobilisés

Parallèlement, sur le terrain, les secours s’organisent. Le bilan devrait s’élever au moins à 10.000 morts. Quelque 100.000 soldats sont mobilisés pour venir en aide aux sinistrés et participer aux recherches. 

Au total, ce son près de deux millions de foyers sont privés d'électricité et 1,4 million de foyers n'ont plus d'eau courante.

M.P. et J.M.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr